Guy Roux et son entraînement halal de football (RMC)

Face à Alain Marschall, Guy Roux fait la leçon sur l’immigration et l’intégration en France. Il se félicite de respecter les préceptes de l’islam dans son centre de formation à Auxerre.

Hebergeur d'image

« Y avait un match de coupe d’Europe pendant le ramadan. J’ai appelé l’imam M. Boubakeur de la mosquée de Paris pour rassurer les joueurs musulmans. [...] Dans notre centre de formation, je peux vous dire que les parents qui ont des enfants musulmans peuvent tout à fait avoir confiance. » – Guy Roux

« Le FN génère de l’insécurité parce qu’il ne permet pas le vivre-ensemble » (Grandserre/RMC)

Dans les GG de RMC, les chroniqueurs Sylvain Grandserre et Philippe Gabilliet tirent à boulets rouges sur le maire d’Hayange et son livre anti-islam. Ils s’en prennent aussi aux électeurs FN.

« Beaucoup d’électeurs du FN sont des gens en souffrance [...]. C’est vraiment un parti dont les comportements sociaux des militants peuvent mettre en péril l’ordre social et public. » -  Philippe Gabilliet

Ménard : « Il n’y aura pas de repas halal dans les cantines municipales » à Béziers (audio)

RTL 05/04/2014

Il revient à chaque mairie de décider des menus proposés dans les cantines scolaires. Mais aucune donnée officielle ne permet de connaître le nombre d’écoles qui proposent de la viande halal, ni même s’il en existe.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

RTL

Montpellier : les Roumains amenaient les prostituées en Jaguar (màj : la PJ sous le choc de leur remise en liberté)

RTL 05/04/2014
À Montpellier, trois proxénètes roumains, déjà condamnés dans leur pays pour les mêmes faits, ont été remis en liberté dans l’attente de leur procès.

La police judiciaire de Montpellier est encore sous le choc après la remise en liberté de trois proxénètes roumains par le tribunal correctionnel de la ville, mercredi 2 avril.  (…)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


RTL

______________________________

Le trio de proxénètes menait cinq jeune femmes sur le trottoir pour qu’elles se prostituent « intensément ».

Trois hommes, de 27, 28 et 35 ans, soupçonnés d’avoir prostitué cinq filles de 18 à 21 ans, ont été libérés. Malgré les faits relevés par l’enquête de la police judiciaire et contrairement à ce qu’avait demandé le parquet.

Trois ressortissants roumains, arrêtés dimanche 30 mars par la police judiciaire, et soupçonnés de proxénétisme, ont été présentés au tribunal mercredi 2 avril. Mes Mendel et Mousset ont demandé un délai et, étonnement, obtenu la libération des mis en cause en attendant le nouveau procès, début juin, contrairement à ce qu’a demandé le parquet.

Ces individus avaient été interpellés par la police dimanche 30 mars. Vivant dans un hôtel de Saint-Jean-de-Védas (Hérault), ils sont soupçonné d’avoir mis sur le trottoir leurs compatriotes et perçu une bonne partie de leur recette. L’un d’eux amenait même les filles dans sa Jaguar pour les faire travailler de manière intensive : la journée sur la RN113 (sur les communes de Fabrègues, Gigean, Vic-la-Gardiole ou Mireval) et la nuit en périphérie de Montpellier, avenue de Toulouse et au niveau du rond-point du Grand M.

L’enquête a nécessité de longues investigations pour la PJ, notamment en terme de filature, pour “accrocher” les mis en cause. En garde à vue, les suspects ont contesté les faits. « Ils disent qu’ils ne les ont pas contraintes, qu’ils n’ont bénéficié de rien », détaille un proche de la défense. Deux des souteneurs présumés ont même affirmé qu’eux aussi se prostituaient… Une manière d’échapper aux accusations de proxénétisme ? « Ça apparaît très peu crédible, on ne les croit pas », indiquait le procureur Christophe Barret, qui supervise le dossier. Leurs trois véhicules (Mondeo + Rover et Jaguar) ont été saisis, comme 2.000 € en liquide retrouvés à l’hôtel.

Midi Libre

Fréjus/incidents : les fauteurs de troubles, « pas des Fréjusiens pour la plupart d’entre eux » (Rachline/RMC)

Dans les GG de RMC le maire FN David Rachline revient sur son élection et dénonce le comportement du PS local. Avec Bernard Debré, Serge Dufoulon et Franck Tanguy.

Hebergeur d'Images Gratuit

« On voit que c’est le Front National qui symbolise le renouvellement : 26 ans ! On voit quelqu’un qui arrive, qui est jeune, qui parle plutôt bien, qui a l’air d’être assez à l’aise dans ses baskets, et c’est au Front National que ça se passe ! Ça aussi c’est un signe. » – Olivier Truchot

Festival d’Avignon : Olivier Py « soulagé » (màj)

Addendum 31/03/14

Le directeur du festival d’Avignon , Olivier Py, s’est dit dimanche soir « soulagé » par la victoire de la gauche dans la ville et a promis une édition 2014 « tournée vers la conscience politique ».

« Demain, Avignon va se réveiller et nous saurons que le Front national a fait un score extrêmement important, donc qu’est ce qu’il faut continuer à faire?  Parler, rencontrer, écouter, croire », a réagi Olivier PY, « soulagé » par la victoire de la gauche à Avignon.

C’est pourquoi la programmation, qui n’est pas définitive, prendra en compte les 35,02% obtenus par le candidat Rassemblement Bleu Marine à Avignon, Philippe Lottiaux. « Ce sera à mon avis un festival tourné vers la conscience politique », car, a-t-il jugé, « la culture est un réel obstacle au Front national en termes philosophiques mais aussi de manière pragmatique ».

« Face au Front national, le silence n’est jamais une bonne stratégie, jamais. Donc, si les politiques ne veulent pas crier haut et fort qu’ils sont contre le Front national, il faut que la société civile se réveille et le fasse », a précisé le dramaturge. [...]

Morandini

27/03/14

Le directeur du festival d’Avignon est sous le feu des critiques après avoir évoqué une délocalisation de l’événement en cas de victoire de l’extrême-droite aux municipales. Il répond aux attaques dans une interview au Nouvel Observateur.

«Un déni de réalité». Ainsi Olivier Py qualifie-t-il les critiques qui lui ont été adressées par des personnalités du monde du théâtre. Son évocation d’une délocalisation du Festival d’Avignon en cas de victoire du FN aux municipales a déclenché la colère de bon nombre d’acteurs de la vie artistique locale. «Une fuite», selon la maire d’Avignon, un «manque de respect aux Avignonnais», a renchéri un collectif d’artistes permanents d’Avignon. Une volonté de «réveiller» les abstentionnistes, justifie quant à lui Olivier Py dans une interview au Nouvel Observateur . [...]

L’homme de théâtre ne s’en cache pas : il a «du mépris pour les idées du FN». «Front national, ce nom veut bien dire quelque chose, non?, interroge-t-il. François Mitterrand ne disait-il pas que dans le mot “national” il y a nationalisme, et le nationalisme, c’est la guerre? Le Front national entretient un climat de haine.» [...]

«Je ne prendrai pas la responsabilité historique d’asseoir Marine Le Pen et Jean Vilar à une même table», résume-t-il. «Je suis élu par un conseil d’administration, et je le convoquerai en réunion d’urgence, si besoin, au lendemain des élections municipales», lance-t-il en réponse à la présidente du FN qui l’a réduit au statut de «salarié» du festival. [...]

Olivier Py se dit néanmoins «perplexe» en constatant que sa posture ne fait pas «l’unanimité à gauche». «Ma position a fait tomber les masques», juge le directeur, rappelant que maintenir coûte que coûte la manifestation à Avignon avec une municipalité FN reviendrait, selon lui, à «une imposture».

«Cela signifierait travailler avec le Front national, collaborer avec lui. Encore une fois, je ne veux pas mettre, je ne mettrai pas, le Festival d’Avignon au service d’une idée nationale», martèle le nouveau patron du festival d’Avignon.

Le Figaro

26/03/14

« Monsieur Py est nommé, c’est un salarié. Par conséquent il n’est pas propriétaire du Festival d’Avignon. Ce festival appartient à tous les Français. S’il n’est pas content, qu’il démissionne et un autre le remplacera », a déclaré Marine Le Pen sur France Info à propos du directeur du Festival d’Avignon qui menace de retirer le festival de la ville si le FN remporte la mairie.

TF1 News

24/03/14

 ________________________________

14h15. Si le Front National l’emporte au deuxième tour des municipales à Avignon, le festival n’aura «aucune autre solution» que de «partir», affirme sur France Info son directeur Olivier Py. «Je ne me vois pas travaillant avec une mairie Front national. Cela me semble tout à fait inimaginable. Donc je pense qu’il faudrait partir. Il n’y aurait aucune autre solution», ajoute-t-il.

Addendum :

Avignon est sur la liste des villes que le Front national peut espérer gagner dimanche prochain. Une victoire aurait des conséquences sur le Festival d’Avignon qui est à la fois l’évènement le plus prestigieux de la ville et son poumon économique.

Le directeur du festival, Oliver Py est formel, si le Front national gagne Avignon le Festival partirait, il l’a dit en exclusivité à Thierry Fiorile.

France info

                                                  

La ministre de la Culture Aurélie Filippetti a lancé un « appel à la vigilance contre la censure » dans les bibliothèques des villes où le Front national prendrait le pouvoir à l’issue des municipales.

« Du point de vue de la culture, c’est extrêmement inquiétant car nous avons pu voir dans un passé récent, dans les villes gérées par le FN, des atteintes à la liberté vis-à-vis des institutions culturelles, dont les bibliothèques », a dit Mme Filippetti devant quelques journalistes, en marge d’une intervention au Salon du livre de Paris. « Nous serons extrêmement vigilants et intraitables », a encore affirmé la ministre.

« Le livre est un pilier du combat républicain ».

Un rapport de l’Inspection générale des Bibliothèques publié en 1996 avait révélé que le maire FN d’Orange Jacques Bompard avait fait retirer de la bibliothèque municipale des ouvrages taxés de « mondialisme » ou d’ »atteintes aux bonnes moeurs ».

Le Fig éco

 

 

« On s’en prend à nos compatriotes d’origine, de culture ou de foi musulmane et il faut en finir avec ça ! » (Plenel/RMC)

Edwy Plenel est l’invité de Jean-Jacques Bourdin. Il s’en prend vivement au Front National et loue la diversité.

« Qu’est-ce que le piège du Front National ? C’est de dire aux gens ‘Comme vous êtes malheureux, prenez-vous en  à votre voisin, à celui qui n’a pas la même religion que vous, la même identité, la même apparence etc.’ Quand les pauvres se font la guerre, quand les pauvres dans la diversité de notre peuple (qui est un peuple  de brassage, de mélanges) se font la guerre, les riches et les oligarques ont la paix. Le Front National ne fait pas la politique du peuple. » – Edwy Plenel

—————— Complément (2009)

Edwy Plenel [vidéo : à 3'30"]
« Je crois que [Christophe Colomb] est vraiment métissé… C’est la résonance avec notre époque. Avec la Reconquista, avec la fin de cette Espagne métissée, c’est un moment de clôture, de crispation, de l’Europe. Il n’y a pas des résonances avec notre époque ? Où on a peur, où l’Occident se crispe ?  Une époque de crispation identitaire ? »

via groutard

Temps de parole radio : Europe 1, France Info, Radio Classique, RTL mises en garde

Des déséquilibres persistants sur plusieurs radios généralistes ont été constatés et le CSA a formulé des mises en garde à Europe 1, France Info, Radio Classique et RTL.

Sur Europe 1, une large place a été accordée au Parti Socialiste (42%) alors que l’UMP est sous-représenté (20%) et le parti pirate sur-représenté (10%). Sur l’antenne dirigée par Fabien Namias, le temps d’antenne consacré au FN a été mesuré à 18%. Sur France Info, le PS bénéficie de près de la moitié du temps de parole (45%) alors que le Front National n’a obtenu que 4% du temps d’antenne. Sur Radio Classique, le FN a été bien trop présent à l’antenne, avec 32% de la répartition, plus que le PS (29%) et l’UMP (18%). Sur RTL enfin, ce sont Les Verts et le Parti de Gauche qui ont bénéficié d’un temps de parole déséquilibré, chacun à 22%. Le PS et l’UMP sont à peu près au même niveau alors que le FN pointe à 10%

CSA

Steeve Briois élu maire, « une balle en pleine tête de la démocratie » (Boutih/RMC)

Invité des GG de RMC, le député PS Malek Boutih fustige le Front National.

Hebergeur d'image

« On n’interdit pas le Front National, parce que, c’est toute la contradiction de la démocratie : si vous voyez quelqu’un dont vous avez la suspicion que cet individu est un voleur, vous le mettez en prison de manière préventive ? Vous pouvez pas, il y a un droit ! [...] Tant que le Front National n’est pas coupable, il est innocent. Mais faut le garder à l’oeil ! » – Malek Boutih

Pour que la GG Marie-Anne Soubré M’Barki quitte la France, il faut voter Marine Le Pen (RMC)

Alors que les GG de RMC abordent le chantage du directeur du festival d’Avignon, Marie-Anne Soubré crache sa bile sur le Front National et va boycotter les villes frontistes. Elle assure que si Marine Le Pen est élue présidente de la République, elle mettra les voiles.

Hebergeur d'image

« Je ne mettrai pas les pieds dans les mairies qui sont dirigées par le Front National. [...] Je vois pas pourquoi j’irais dépenser mon argent dans des villes où des gens votent majoritairement pour le Front National. [...] Toute la journée le FN prône le repli sur soi, l’anti-multiculturalisme, tout ce que représente le festival d’Avignon. [...] Bravo Olivier Py ! » – Marie-Anne Soubré M’Barki


en image :

Nicolas Sarkozy meilleur rempart au FN ? « Le FN a pu renaître de ses cendres grâce à Sarkozy » (RMC/Le Pen)

Marine Le Pen répond aux questions de Jean-Jacques Bourdin au lendemain du premier tour des municipales.

« C’est l’effondrement et l’enfumage de la politique de Nicolas Sarkozy qui ont permis au FN d’être aujourd’hui une des grandes forces de ce pays. » – Marine Le Pen