Rioufol : « Oui, un vent d’insurrection civile s’est levé dimanche »

Vers un prochain « mai 2013″ ?

Les médias ne se bousculent pas pour analyser le succès de la Manif pour tous. Il est vrai que la plupart auront étouffé les appels à la mobilisation de cette société du refus, principalement fédérée par les réseaux sociaux. Il suffisait pourtant de s’immerger dans la foule, mêlant jeunes et vieux, pour identifier une dynamique qui ne s’arrêtera pas aisément.

Il s’en est fallu de peu que les manifestants, pourtant rétifs aux transgressions, ne suivent plus massivement ceux qui voulaient descendre les Champs-Elysées en dépit des interdits. Oui, un vent d’insurrection civile s’est levé dimanche. Il est annonciateur d’un probable Printemps français, porté par un peuple attaché à défendre sa culture, ses valeurs, son mode de vie. A côté des slogans contre le mariage homosexuel, dominaient des mots d’ordre contre François Hollande et sa politique.

Quarante-cinq ans après mai 1968 et sa révolution progressiste, une France réactive et conservatrice, héritière de 1500 ans d’histoire, entend porter un coup d’arrêt aux adeptes de la table rase, soutenus par un politiquement correct qui assure que tout se vaut. L’histoire est familière de ces retours de balancier. [...]

Le Figaro

Françoise : « J’ai toujours voté à gauche, mais je vais voter FN ! » (RMC)

Françoise a 63 ans. A la retraite, elle vit dans la Drôme avec 1 000 euros par mois. « Dans le rouge tous les 15 du mois », elle n’en peut plus et dit son ras-le-bol des politiques sur RMC : « J’en ai marre, j’ai toujours voté à gauche, mais la prochaine élection je vote Front national ». [...]

Ecouter l’audio sur RMC

«Mariage pour tous» : Un député PS chahuté à Saint-Quentin-en-Yvelines (vidéo)

Erwan Binet a dû être évacué par la police d’une réunion à l’université de Saint-Quentin-en-Yvelines…

Le «mariage pour tous» a ses opposants virulents. Le député PS Erwann Binet en a fait les frais mardi soir. Le rapporteur du projet de loi pour le mariage entre personnes de même sexe a dû être évacué sous protection policière de l’université de Saint-Quentin-en-Yvelines, alors qu’il participait à une intervention sur ce thème, a-t-il déclaré à l’AFP.

«J’espère que ce n’est pas le signe d’une radicalisation»

L’élu a déclaré avoir été empêché par «des opposants violents» d’achever son intervention. Le chahut a été confirmé par l’université et un membre de l’association qui organisait le débat. Sollicitée, la police n’avait pas donné suite en début de soirée.
Protestataires assis dans le public

Après une demi-heure d’intervention dans un amphithéâtre, plutôt rempli de personnes défavorables au projet de mariage pour tous, a raconté Erwann Binet, «la porte a été forcée (et) une vingtaine d’opposants violents», ont perturbé la conférence. [...]


Erwann Binet chahuté à SQY par Le_Salon_Beige

20 Minutes

Affaire Merah : 3 nouvelles interpellations dont un militaire

Deux hommes ont été interpellés mardi soir à Toulouse dans l’enquête sur les complicités dont aurait pu bénéficier Mohamed Merah pour commettre ses sept assassinats en mars 2012.

Les interpellations ont été menées par la sous-section antiterroriste avec l’aide du GIPN (groupement d’intervention de la police nationale), l’antigang et le SRPJ de Toulouse, selon une source policière, sans autre précision sur l’identité de ces deux personnes. Selon RTL, il s’agirait de deux amis d’enfance du « tueur au scooter ».

Mercredi matin, c’est un militaire d’une trentaine d’années qui a été arrêté dans sa caserne à Castres. Il connaissait Mohamed Merah, dit une source policière. [...]

La thèse du « loup solitaire » ne tient pas [...]

Le Figaro

Mosquée de Nice : les identitaires font annuler le bail, la mairie condamnée à verser 1000€ à P. Vardon

Un groupuscule identitaire niçois, qui jugeait illégal le bail d’une salle de prière signé entre Nice et l’association des musulmans du centre-ville, a obtenu gain de cause aujourd’hui auprès du tribunal administratif.

Il a annulé « la convention d’occupation » de cette salle signée en octobre 2011, tout en condamnant la mairie de Nice à verser 1000 euros à Philippe Vardon, chef de file du mouvement identitaire Nissa Rebela, selon la décision écrite du tribunal. Elle stipule que la ville de Nice « méconnaît les dispositions de la loi du 9 décembre 1905″ qui interdisent à une collectivité locale de subventionner un culte, une décision « entachée d’une illégalité d’une particulière gravité ». La ville de Nice a accordé une ristourne de 50% sur la valeur locative des locaux. Or ce type de décote est consenti par le conseil municipal pour des locaux loués à des associations culturelles ou sociales. [...]

Le Figaro

Lire aussi : Le bail de la salle de prière du centre de Nice illicite ?

Laïcité : Razzy Hammadi (PS) s’opposera à tout texte du PS

Le député PS Razzy Hammadi a déclaré aujourd’hui qu’il s’opposerait à toute nouvelle initiative législative sur la laïcité, jugeant qu’il s’agirait d’une « stigmatisation » d’une partie de la population. Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, avait annoncé peu avant, lors des questions au gouvernement, que « s’il y a un vide juridique à combler » dans le domaine de la laïcité, notamment en ce qui concerne le port du voile dans une entreprise privée, « il faudra une initiative législative ».

« S’il devait y avoir une proposition sur le sujet, d’où qu’elle vienne, je m’y opposerais parce qu’elle serait l’oeuvre du fait divers, de la discussion de comptoir et de la volonté de répondre à une pulsion dont on sait ce qui la provoque, le rejet de l’autre », a déclaré Razzy Hammadi. « La classe politique est quasi unanime à dire qu’il ne faut pas commenter les décisions de justice mais, dès que cela a à voir avec une certaine catégorie de la population, alors là, on se permet tout », a-t-il ajouté. [...]

Le Figaro

Municipales : le FN veut des alliances locales avec l’UMP dans le Gard et le Vaucluse

Les députés Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard comptent bien asseoir leur popularité locale, et celle du Rassemblement bleu Marine (RBM), pour éparpiller les traditionnels soutiens de l’UMP.

Créer des listes d’union entre le Front national et des candidats UMP ou divers droite lors des municipales de 2014? Le sujet n’est plus tabou dans les fédérations frontistes du Vaucluse et du Gard. Les députés Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard comptent bien asseoir leur popularité locale, et celle du Rassemblement bleu Marine (RBM), pour éparpiller les traditionnels soutiens de l’UMP.

«Ici, on peut passer de l’UMP au FN très facilement», assure la députée du Vaucluse. Dans ces départements où Marine Le Pen a recueilli ses meilleurs suffrages lors de la présidentielle de 2012, la benjamine de l’Assemblée envisage «là où ce sera possible, une liste d’union des droites composée en bonne intelligence» car, selon elle, «des maires ne prendront pas le risque de laisser la gauche l’emporter». Elle ajoute qu’«avoir des élus présente l’intérêt de former des cadres et de préparer l’avenir. Les municipales ne sont pas un test idéologique. C’est un ancrage.» [...]

Le Figaro

Les médecins français s’exilent de plus en plus en Belgique

Le nombre de médecins et d’infirmiers français exerçant en Belgique a bondi ces dernières années, une hausse notamment liée à l’augmentation de la proportion de Français faisant des études médicales dans le royaume, selon des statistiques gouvernementales publiées lundi 25 mars.

876 médecins français exerçaient en Belgique à la fin 2011, soit un bond de 42 % par rapport à la fin 2007, où ils étaient 617. Les Français occupent ainsi la première place parmi les médecins étrangers, qui représentent 8 % des médecins répertoriés dans le pays, selon des données du ministère de la santé rendues publiques lundi. Ils sont également les plus nombreux à exercer la fonction d’infirmier, à 1 011, soit 40 % de plus qu’en 2007. [...]

Le Monde

Des policiers de la BAC pris à partie aux Minguettes (69)

Des hommes de la BAC intervenaient dans le quartier des Minguettes samedi après-midi lorsqu’ils ont été pris à partie par une cinquantaine d’individus.

Les policiers ont été la cible de jets de projectiles et ont dû riposter. Ils ont notamment utilisé des grenades et leur flash-ball. Une enquête a été ouverte. On ne sait pas s’il y a eu des interpellations.

Lyon Mag

(merci à Fab69)

La Manif pour tous vue par « La Voix de la Russie » (vidéo)

Numéro spécial de « La Voix de la Russie » sur la Manif pour tous du 24 mars 2013

avec les interviews de :

Frigide Barjot. Porte-parole de la Manif pour Tous
Aude Mirkovic. Maître de conférence en Droit privé à l’Université d’Évry
Christine Boutin. Député de la 10e Circ. des Yvelines, Présidente du Parti Chrétien Démocrate
Jean-Jacques Rateau. Conseiller PS élu des Français de l’Étranger (Belgique)
Bruno Gollnisch. Député européen du Front National
Françoise de Panafieu. Député de la 16e Circ. de Paris (UMP)
Carl Lang. Président du Parti de la France, anc. député européen
Xavier Lemoine. Maire de Monfermeil (UMP)
Jacques Bompard. Député de la 4e Circ. du Vaucluse (Ligue du Sud)
Monseigneur Aillet. Évêque de Bayonne Lescar Oloron
Philippe Gosselin. Député de la 1ère Circ. de la Manche (UMP)
Frédéric Pichon. Avocat à la Cour, président d’Europa Gentes
Tugdual Derville. Porte-parole de la Manif pour Tous

Télérama : « Une vague de racisme déferle sur France 2″

Tous les jours, le même refrain. Entonné par un chœur œcuménique où vocalisent aussi bien l’historien Pascal Blanchard que David Pujadas, le sondologue Pascal Perrineau que la philosophe Chantal Delsol – sans compter Le zapping de Canal+ en perroquet. De plateau en plateau, tout ce petit monde s’en va répétant deux vérités chiffrées donc incontestées : « 70% des Français jugent qu’il y a trop d’étrangers en France » ; « 74 % des Français estiment que l’islam n’est pas compatible avec les valeurs de la France. » Illustration :


Vague de racisme à la télé par Telerama_BA

Lire la suite sur Télérama

(merci à Joe Arpaio et Philou)

« Un apartheid poli » à Londres : Construction d’une mosquée géante dans un quartier qui était à 90% blanc il y a 30 ans

Une méga mosquée dans une banlieue qui était à à 90% blanche il y a 30 ans et un apartheid poli divise la Grande-Bretagne.

- David Goodhart prétend qu’un nouveau patriotisme peut unir notre nation à nouveau.
- Les minorités ethniques atteindront 25% de la population d’ici 2020
- Goodhart déclare qu’une identité nationale sûre d’elle-même et inclusive peut émerger.

Samedi, le commentateur libéral David Goodhart a décrit le profond effet que l’immigration de masse a eu sur la cohésion sociale. Il a reconnu que pendant des décennies, les libéraux comme lui ne s’étaient pas rendu compte des ses implications. Aujourd’hui, pour terminer sa série il met en avant sa vision sur la façon dont une nouvelle « britannicité peut rassembler les communautés fracturées de la nation.

L’immigration à grande échelle a créé une Angleterre qui est incroyablement pleine de mystères et de mots étranges – comme je l’ai découvert un jour assis dans une énorme mosquée surmontée d’un minaret située dans une banlieue endormie de Londres au milieu de milliers d’hommes en tenue pachtoune, écoutant les paroles d’un homme âgé.

Mirza Masroor Ahmad n’est pas n’importe quel vieux prêcheur. Pour environ deux millions de musulmans d’une secte particulière, les Ahmadiyans, il est l’homme le plus saint de la planète.

La mosquée de Merton, qui domine le voisinage, a remplacé une usine d’embouteillage Express Dairies qui procurait aux habitants du coin quelques centaines d’emplois et un tas de bouteilles de lait, image d’un âge passé et plus homogène.

Ce symbolisme n’est pas perdu pour les résidents principalement blancs et âgés, qui, alors que je menais des recherches sur l’immigration de masse, ne semblaient pas adopter la diversité avec autant d’enthousiasme que les tenants du multiculturalisme pensent qu’ils le devraient.

Ceci n’a rien d’inhabituel. Grâce à une immigration extrêmement rapide, la Grande-Bretagne, se dirige vers une population de minorité ethnique qui devrait atteindre environ 25% à la fin de cette décennie.

Et à Merton, dans le Sud-Ouest de Londres, et dans de trop nombreux endroits semblables, une apartheid poli règne, un compromis, plutôt qu’une intégration. La population blanche s’est bon gré mal gré poussée pour laisser aux autres une place à table.

Depuis 1980, la population minoritaire est passé de 10 à plus de 50% aujourd’hui. Ses écoles primaires, qui étaient encore majoritairement blanches jusqu’à la date récente de 2003, sont maintenant à 64% composées de minorités ethniques. Le quartier est devenu, selon le jargon en vigueur « super-divers ».

Il n’y a pas de minorité dominante à Merton, ce qui permet d’atténuer l’aspect menaçant des changements, mais il n’existe guère non plus de preuves d’une vie commune. Londres n’est pas l’heureuse ville multiraciale, indifférente à la couleur, que beaucoup de personnes se plaisent à imaginer.

Vous pouvez voir ceci à l’oeuvre le week-end dans un petit parc près de la gare de Morden. Les jours de beau temps, l’endroit est habituellement plein mais divisé en lignes ethniques : de grands groupes de Pakistanaises pique-niquant avec leurs enfants, des Polonais buvant de la bière, de jeunes Indiens jouant au cricket, des Africains jouant au basketball.

Mais cette situation ne rend pas tout le monde heureux, quoi que puissent en dire les politiciens locaux. Pour de nombreux Blancs plus pauvres et plus âgés, il y a un sentiment de perte.

« Ça ne nous plait pas, mais nous n’avons pas beaucoup le choix, n’est-ce pas? » dit le propriétaire d’un salon de coiffure au sujet que représente la concurrence d’un coiffeur musulman qui s’est installé à deux portes de là.

Les classes ouvrières blanches sont celles qui s’en sortent le moins à Merton, comme dans des lieux semblables dans le pays. Ces gens se sont beaucoup marginalisés : ils votent rarement et de nombreux jeunes sont ce qu’on appelle des NEETS (ni au travail, ni à l’école ou en formation);

Pour beaucoup des Blancs qui sont restés alors que la personnalité du quartier changeait, la disparition des repères mentaux et physiques familiers sont arrivés trop vite, symbolisés par cette mosquée Ahmadiya géante d’une capacité d’accueil de 10.000 croyants (plus six mosquées plus petites dans la circonscription).

Les Ahmadiyans sont des immigrants modèles en de nombreux aspects. Ils prêchent une forme d’Islam oecuménique et sont reconnaissants d’avoir été accueillis dans ce pays. Ils ont même fait placarder des affiches de félicitations sur les bus de Londres à l’occasion du Jubilé de la Reine.

[...]

Suite de la traduction de l’article du Daily Mail dans les commentaires…

Daily Mail

(merci à JCoeur pour la traduction)