Marseille : Poignardé pour refus de cigarette. Màj : 9 mois de prison ferme

Addendum 25 juillet : Le jeune homme qui avait agressé au couteau un passant qui refusait de lui donner une cigarette, dimanche boulevard Rabatau à Marseille, a été condamné mercredi soir à 12 mois de prison dont 9 ferme.

(…) France 3 provence Alpes

———————————————–

Trois jeunes âgés de 17 à 18 ans, soupçonnés d’avoir poignardé un homme de 19 ans qui aurait refusé de leur donné une cigarette, ont été arrêtés dimanche à Marseille. La victime a reçu un coup de couteau à la carotide cet après-midi dans le 8e arrondissement de la ville. Son pronostic vital n’est pas engagé.

Selon les premiers éléments des investigations, confiées a la Sûreté départementale de la Sécurité publique, les trois individus auraient exigé, vers 17h30 que la victime leur donne une cigarette et, devant son refus, l’auraient poignardée. Selon les enquêteurs, c’est grâce à un bon signalement qu’une équipe de la brigade anti-criminalité (BAC) est parvenue à les interpeller dans les quartiers sud de la ville.

D’après la source proche de l’enquête, le trio a expliqué que c’est le ton employé par la victime pour refuser la cigarette qui les a poussés à l’acte. En juin dernier, sur la Corniche à Marseille, près de la plage des Catalans, c’est une magistrate du parquet de Paris qui a reçu un coup de couteau dans le dos pour avoir refusé de donner de l’argent à un SDF faisant la manche à la sortie d ‘un restaurant.

Le Figaro

Polémique après la visite de l’ambassadeur d’Israël et du président du CRIF à la mosquée de Drancy

Hassan Chalghoumi fait à nouveau parler de lui au sein de la communauté musulmane de France. Le président de l’association gestionnaire de la mosquée de Drancy a invité l’ambassadeur d’Israël en France, Yossi Gal, à un repas de rupture du jeûne (iftar) le 15 juillet.

Parmi les convives réunis sous « la tente d’Abraham », une vingtaine d’imams, nombreux à s’être rendus en Israël avec Hassan Chalghoumi en novembre 2012, l’homme d’affaires Tarek Ben Ammar, un des principaux actionnaires de la chaîne privée tunisienne Nessma qui diffuse une émission religieuse avec Hassan Chalghoumi, ainsi que Latifa Ibn Ziaten, mère d’un des soldats tués par Mohamed Merah. Roger Cukierman, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), qui fut présent à l’iftar de la Grande Mosquée de Paris le 17 juillet, a aussi fait le déplacement. [...]

Saphir NewsOumma.com

Barbès, Trappes : « En période de ramadan, les forces de police se comportent comme une armée d’occupation en zone de guerre » (PIR)

En banlieue, le scénario est désormais bien rôdé : sous prétexte de verbaliser une jeune fille portant un niqab, les forces de police se sont livrés, à Trappes, à une nouvelle provocation. Celle-ci, particulièrement violente, a entraîné une réaction de solidarité et d’autodéfense de la population.

Cependant cette provocation n’a pas été que violente. De toute évidence, elle s’est voulue sacrilège. En effet, une fois de plus, elle a visé des populations musulmanes le mois sacré de ramadan. Une fois de plus elle a visé des mamans, des familles qui ont été malmenées et à qui ni les grossièretés, ni la violence n’ont été épargnées. Il semble bien que la période du ramadan soit particulièrement propice au déchaînement des forces de police. Souvenons-nous comment en 2005 déjà, à Clichy-sous-Bois, la pression policière avait aboutit à la mort de Zyad Benna et Bouna Traoré.

Souvenons-nous comment dans cette même ville, des grenades lacrymogènes furent tirées à proximité et pour l’une d’entre elles à l’intérieur même d’une des mosquées, au cours de la répression qui a suivi.

C’est un simple constat : dans les quartiers populaires, et à Barbès notamment, en période de ramadan, les forces de police se comportent comme une armée d’occupation en zone de guerre. [...]

PIR

Cité du Chêne-Pointu/porteurs payés par la mairie : « Les rats, ils sont balèzes ! » (RMC) (màj)

Addendum 16/07/13

Reportage de RMC dans la cité du Chêne-Pointu.

« Certains habitants jettent désormais leurs poubelles par les fenêtres, de quoi attirer les rats. »

11/07/13

Est-ce lié au début du ramadan ? Aux premiers départs en vacances ? En cette fin de matinée de juillet, les quatre « porteurs » de la cité du Chêne-Pointu et de l’Etoile du Chêne-Pointu, à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) ne croulent pas sous les demandes. Au pied des immeubles, ils attendent la mère de famille ou la personne âgée qui sollicitera leur aide pour monter ses sacs de provisions. Certains samedis matin, ils peuvent gravir jusqu’à vingt fois ces étages devenus lointains sans ascenseurs, dans des cages d’escalier recouvertes de tags et où la lumière ne fonctionne parfois plus.

A la mairie, on envisage même de prolonger ces postes après le redémarrage des ascenseurs. Olivier Klein imagine par exemple des « liftiers » qui assureraient une mission de pédagogie auprès des utilisateurs.

A force de les emprunter, Nacer Belaïd, « agent de portage » depuis février 2012, a fini par compter combien de marches avaient ces escaliers : 162 dans les bâtiments C et D (11 étages), 140 dans les bâtiments A et le B (10 étages). Un chiffre qu’il répète régulièrement aux journalistes venus constater le délabrement de cette cité où avaient démarré les émeutes en 2005.

CRÉNEAUX HORAIRES LES PLUS ADAPTÉS AU RETOUR DES COURSES

Nacer Belaïd et ses trois collègues, reconnaissables à leurs gilets jaunes fluo, ont été recrutés le temps que les seize ascenseurs – arrêtés et soudés pour des raisons de sécurité en octobre 2011 – de cette copropriété de 1 500 logements soient remis en état. Pour environ 800 euros par mois, ils sont présents vingt heures par semaine, aux créneaux horaires les plus adaptés au retour des courses. [...]

Le Monde

Plus de 80% des malfrats recherchés par la police sont issus de l’immigration

Les citoyens d’origine nord-africaine se plaignent d’être trop souvent contrôlés par la police nationale. Seraient-ils victimes d’un « délit de sale gueule » ? Non pas, ils ont le malheur d’appartenir à une population à « risques ». « Minute » vous le prouve, chiffres à l’appui, tirés du fichier des personnes recherchées par la police nationale. [...]

Lire la suite de l’article sur Novopress

Channel 4 diffuse un appel à la prière par jour pendant le ramadan (màj Arte)

ARTE Journal 11/07/2013

___________________________________

2/07/2013

La chaîne de télévision britannique Channel 4 compte diffuser l’appel à la prière chaque matin du ramadan. Elle assume cette « provocation délibérée » à l’égard de ses auditeurs qui associeraient l’islam à l’extrémisme. Le spot, qui doit passer à 3 heures du matin, durera 3 minutes.

Le 9 juillet, premier jour du ramadan, Channel 4 interrompra ses programmes quatre fois par des spots de 20 secondes, rappelant les autres prières de la journée. [...]

Rue89The Guardian

Tokyo : Heurts entre Japonais et immigrés coréens

Depuis février 2013, à Shin-Okubo, le quartier de Tokyo à forte immigration coréenne, manifestants d’extrême droite et contre-manifestants s’opposent chaque dimanche.

Une bataille en rang d’oignons arbitrée par un déploiement impressionnant de forces de l’ordre. Malgré cela, des heurts ont causé des arrestations des deux côtés, ouvrant le débat sur la légitimité de ces défilés.

Les manifestations d’extrême droite ont toujours existé au Japon mais l’incitation à la haine raciale en public est la mauvaise surprise de cette année 2013. En l’absence de lois contre le racisme, la population a décidé de réagir. [...]

Rue89

Affaire Méric : le gouvernement dissout trois groupes d’extrême droite et tente de fermer un bar parisien

Le Conseil des ministres a prononcé ce mercredi la dissolution de «Troisième voie», «Jeunesses nationalistes révolutionnaires» et de l’association «Envie de rêver».

Le Conseil des ministres a dissout mercredi les groupes d’extrême droite «Troisième voie» et «Jeunesses nationalistes révolutionnaires» ainsi que l’association «Envie de rêver», a annoncé la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.

Cette dissolution a été prononcée sur proposition du ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a-t-elle indiqué. Ces trois structures, dont des sympathisants ont été impliqués dans la mort du jeune militant d’extrême gauche Clément Méric, «présentaient les caractéristiques de milices privées» incitant à «la discrimination et à la haine», a fait valoir la porte-parole. [...]

L’association «Envie de rêver» gère «Le Local», un établissement privé du XVe arrondissement à Paris qui sert de lieu de ralliement à Troisième voie.

Le 25 juin, alors que Troisième voie et les JNR étaient déjà dans la ligne de mire du gouvernement, Serge Ayoub avait annoncé l’auto-dissolution des deux structures.

AFP via LibérationLe FigaroLe Monde

A Lampedusa, le pape dénonce la «globalisation de l’indifférence»

En déplacement ce lundi sur la petite île italienne devenue un point d’entrée dans l’Union européenne, le souverain pontife a fustigé l’indifférence du monde face aux nombreux décès de migrants.

Le pape François a fustigé lundi à Lampedusa «l’indifférence» du monde face à la mort de centaines de migrants venus d’Afrique qui tentaient de traverser la Méditerranée en quête d’une nouvelle vie. «La culture du bien-être nous rend insensibles aux cris d’autrui» et «aboutit à une globalisation de l’indifférence», a déploré le pape lors d’une messe suivie par 10 000 personnes sur le petit stade de l’île sicilienne, agitant des fanions aux couleurs (jaune et blanc) vaticanes et des banderoles disant merci au pape de sa venue. [...]

Libération

La chef des Femen obtient l’asile politique en France

La chef de file des Femen en France, Inna Shevchenko, a obtenu le statut de réfugié auprès de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA), a indiqué aujourd’hui cette militante ukrainienne. Inna Shevshenko avait demandé l’asile en février et a « reçu récemment » la réponse positive de l’OFPRA, a-t-elle expliqué au téléphone à l’AFP.

L’Office n’a pas été en mesure de confirmer cette information, qui est « confidentielle », a précisé un de ses membres. Selon des documents à en-tête de l’OFRA que la Femen a communiqués à l’AFP, la décision d’admission au statut de réfugié a été prise le 9 avril dernier. Cette demande d’asile était « un choix stratégique », a expliqué la chef de file des Femen, car « pour développer le mouvement, nous avons besoin d’un lieu, d’un pays ». [...]

Le Figaro

Entre autre « exploits », Inna Shevshenko, seins nus et armée d’une tronçonneuse, a scié une croix érigée à la mémoire de victimes de répressions staliniennes à Kiev, en Ukraine :

Juifs mais Éthiopiens, Israël ne veut plus d’eux

Nouveau tour de vis dans la politique israélienne en matière d’immigration. À compter du 28 août 2013, les autorités de Tel-Aviv n’accepteront plus l’entrée collective des Juifs éthiopiens sur leur territoire, laquelle était jusqu’alors autorisée sous certaines conditions, a annoncé un responsable de l’Agence juive.

C’est la fin d’une époque pour les Juifs d’Éthiopie, en majorité des Falashas dont la judéité a été reconnue par les autorités israéliennes en 1975. L’agence juive pour Israël, sous la pression de Tel-Aviv, a ainsi annoncé, dans une lettre de son délégué en Éthiopie, Asher Seyum, signalée sur le site du journal Haaretz, que les deux derniers vols collectifs de « retour » (Aliyah) des Juifs éthiopiens vers les territoires israéliens décolleraient le 28 août 2013. Ces deux derniers voyages effectués, seules les demandes individuelles d’immigration seront examinées, avec attention, indique le document.

Voilà déjà quelques années que Tel-Aviv tente de durcir sa politique en matière d’intégration des Juifs étrangers, en particulier éthiopiens, redoutant une immigration économique africaine alors que la conjoncture n’est guère favorable. [...]

Jeune Afrique

Lire aussi : Israël enregistre une forte baisse de l’immigration clandestine