Bilbao : il viole une assistante sociale et lui coupe un orteil

Un homme de 44 ans a été arrêté hier à Bilbao accusé d’avoir violé une assistante sociale et lui avoir coupé un orteil, d’après le Département basque de sécurité.

L’agression s’est produite aux alentours de 16h30 dans un immeuble du quartier de Deusto, à Bilbao.

Il semble que l’éducatrice, ayant indiqué à l’homme qu’il allait être expulsé d’un appartement social [foyer d'accueil] parce qu’il ne correspondait plus aux normes d’attribution, celui-ci a réagit par une agression.

Apparemment, l’auteur, d’origine maghrébine, a violé la jeune fille, qu’il a ligotée à une chaise et bâillonnée avec un rideau.

De plus, il lui a pratiquement sectionné un orteil et causé des blessures à l’arme blanche dans différentes parties du corps.

Par la suite, aux alentours de 16h45, l’homme se rendit dans un autre hébergement social, où il occasionna des coupures à la main droite et l’avant-bras gauche d’un autre homme.

Les deux victimes ont été emmenées à l’hôpital […], ainsi que leur agresseur qui avait tenté de se suicider en ingurgitant des médicaments.

Comme le confirment les mêmes sources, l’homme arrêté avait été entendu dans le passé pour des faits de menaces et coups et blessures mais n’était pas fiché par la police basque.

El Mundo

(merci à Yéti69 pour la traduction)

RER : de la musique classique pour éloigner les indésirables ?

Du Parisien à Radio Classique, les médias vous en ont parlé en début de semaine : les lignes de Transilien J et L et le RER A lancent un grand jeu-concours intitulé « Choisissez l’ambiance musicale de votre gare ! ».

« Dorénavant, quand les agents constatent qu’un groupe de jeunes vient semer le trouble, ils peuvent diffuser de la musique classique. Figurez-vous que ça marche ! Soumettre ces personnes à des airs auxquels ils (sic) ne sont pas habitués a le mérite de les faire fuir. Nous avons donc commencé à tester cette formule depuis quelques temps. »

Transilien souhaite « améliorer l’ambiance en gare et y faire entrer la culture et l’art », et appelle ses usagers à voter pour choisir les titres de musique classique qu’ils pourront écouter en attendant leur train. Les participants au jeu-concours qui seront tirés au sort repartiront avec les trois CD de musique sélectionnées et… « un voyage [RER] en cabine conducteur » !

Ce dont on oublie de vous parler, c’est du double effet « kiss cool » de l’opération. Car de Londres à Copenhague, les régies de transport ou les municipalités utilisent Schubert ou Mozart pour lutter contre les attroupements de jeunes ou de junkies. [...]

Rue89

En manque de main-d’œuvre, le Japon embauche des humanoïdes

Une entreprise japonaise fait travailler des humanoïdes sur une chaîne de montage, une première mondiale. Les robots, qui travaillent avec les humains, peuvent effectuer 15 tâches différentes.

Au Japon, la pénurie de main-d’œuvre et la diminution de la population poussent les entreprises à investir dans les robots.

Ils semblent sortis tout droit du futur ou de la saga Star Wars. Des robots à forme humaine, dotés d’une tête articulée, avec des caméras à la place des yeux, s’activent sur une chaîne de montage au milieu des ouvriers, humains cette fois, raconte un journaliste des Échos . Avec des gestes précis, les robots assemblent les pièces du trieur de billets d’une caisse enregistreuse, dans l’usine Glory, située dans la préfecture de Saitama, au nord de Tokyo.

«Les robots classiques travaillent vite et avec précision, mais ils réalisent peu de tâches différentes et n’offrent pas la souplesse et la finesse des humanoïdes», explique Katsuhiko Maruo, directeur de l’usine. Développés en partenariat avec la société nipponne Kawada Industries, les humanoïdes, baptisés «Nextage», peuvent atteindre 80 % de la productivité d’un humain. «Mais la grande différence, c’est qu’ils ne font pas de pause, ils n’ont pas de week-ends, pas de congés et ils travaillent aussi la nuit», se réjouit le directeur. [...]

Le Figaro

Valls : « Il n’y a plus de frontière hermétique entre l’intérieur et l’extérieur : les ennemis de l’intérieur et ceux de l’extérieur partagent un combat global »

Revenant sur le meurtre d’un soldat cette semaine à Londres, le ministre de l’Intérieur a estimé que les actes de cette nature, même isolés, s’inscrivaient dans un contexte plus large.

Les terroristes, même quand ils agissent seuls, ne sont pas des «loups solitaires», a affirmé vendredi le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, s’exprimant sur le meurtre d’un soldat perpétré par deux hommes, en pleine rue mercredi à Londres. [...]

Le ministre a insisté sur le fait qu’il «n’y a plus de frontière hermétique entre l’intérieur et l’extérieur : les ennemis de l’intérieur et ceux de l’extérieur partagent un combat global, (celui de) mettre à mal les démocraties au nom d’un islamisme radical, un discours de haine». [...]

Libération

Bobigny (93) : Attaqué au couteau par un homme en chaise roulante

Une personne a été grièvement blessée après avoir reçu un coup de couteau d’un homme en chaise roulante, aujourd’hui dans un centre commercial de Bobigny, a indiqué la préfecture de Seine-Saint-Denis.

L’agression, qui a eu lieu vers 18h, a été si violente que la victime était entre la vie et la mort ce soir. L’agresseur présumé a été interpellé dans le centre commercial Bobigny 2.

L’origine de leur différend était «ignorée» dans l’immédiat, selon la préfecture.

Le Figaro

Renaud Camus sur la mort de Dominique Venner et la Manif pour tous

Le parti de l’In-nocence salue avec une grande tristesse et infiniment de respect le geste fondateur de Dominique Venner, l’historien, qui s’est donné la mort au pied de l’autel majeur de Notre-Dame de Paris dans l’espoir de sortir notre peuple de l’hébétude où il est savamment entretenu par l’enseignement de l’oubli et par l’imbécillisation de masse, tandis qu’il fait l’objet d’une substitution précipitée qui devrait à brève échéance mettre un terme à son histoire.

Dominique Venner, dans les messages qu’il a laissés, fait expressément référence au Grand Remplacement, de sorte que, malgré les basses tentatives médiatiques pour obscurcir le sens de sa mort et pour le salir, il n’y a aucune ambiguïté sur ce qu’il a voulu signifier en se sacrifiant. Il était un adversaire résolu du dit “mariage pour tous”, mais il a très clairement exprimé qu’il ne fallait voir dans cette mesure qu’un indice du changement de civilisation en cours, tel que l’impose le changement de peuple, qui est la tragédie véritable. Ceux-là se trompent qui combattent le symptôme sans se soucier du mal.

Et, paradoxalement, la satisfaction qu’ils demandent, le retrait du “mariage pour tous”, c’est la victoire des conquérants qui la leur apportera, car les bénéficiaires du changement de peuple ne toléreront pas, eux, cet élément significatif d’un effondrement suicidaire dont ils auront largement profité et dont ils ne voudront pas être victimes à leur tour.

Le parti de l’In-nocence est très sensible à chacun des aspects d’un message testamentaire d’évidence soigneusement préparé pour faire sens. Le choix du lieu est une reconnaissance, de la part d’un païen, du rôle du christianisme dans la civilisation française et européenne en train d’être abandonnée du fait du Grand Remplacement.

Mais il est aussi, sans doute, un discret reproche à l’égard d’une Église et de fidèles capables de se mobiliser en masse à propos du ridicule “mariage pour tous” tout en assistant sans la moindre réaction à la substitution ethnique, autrement grave pourtant et lourde de conséquence, ne serait-ce que pour leur foi.

(merci à Lansky)
—————
Relire / revoir :

«Nous assistons à un changement de peuple et de civilisation » [discours de R. Camus du 13 avril]

Extrait : «Voilà la réalité du l’intégration, du multiculturalisme, du prétendu “vivre-ensemble”, dont tout le monde veut sur le papier et personne sur le terrain. Que tout le monde vante à l’arrière mais que chacun subit comme une horreur sur le front

Lyon : le contrat d’intégration « Andatu » réservé à 400 Roms coûtera un million d’euros par an

La famille Nacu fait partie des premières à avoir intégré « Andatu » (« pour toi », en romani), un programme lancé par la préfecture de la région Rhône-Alpes afin de régulariser et intégrer des Roms issus de l’Union européenne. Dans les locaux de Forum Réfugiés, l’association chargée de la mise en œuvre du dispositif, Stéphane et Vandana montrent fièrement leur carte de séjour, que la préfecture leur a accordée sans même qu’ils aient à justifier d’un emploi. [...]

Les personnes choisies pour intégrer le programme Andatu se voient remettre un titre de séjour, sésame qui leur donne automatiquement accès aux minima sociaux (CMU, allocations familiales et RSA), et l’autorisation d’exercer le métier qu’elles souhaitent, bien au-delà de la liste de 291 métiers qui circonscrit légalement le travail des Roumains et des Bulgares en France. En parallèle, Forum Réfugiés s’engage à fournir un hébergement d’urgence, puis un logement social, ainsi qu’une formation au français, et un accompagnement dans la recherche d’emploi. [...]

Combien coûte Andatu ? Des quatre salariés de départ, l’équipe Andatu va bientôt compter quinze personnes, pour un budget annuel d’un million d’euros financé à moitié par les aides européennes. Le reste du financement est apporté par le Grand Lyon et par l’Etat. Globalement, le programme coûte 9 euros par jour et par personne. Probablement moins que les expulsions suivies d’un relogement temporaire en hôtel.

Le Monde