Manif pour tous : Le refus de l’idéologie libérale-libertaire

Tribune libre de Paysan Savoyard

La gauche estimait que le projet de mariage homo passerait sans coup férir. Espoir déçu. L’opposition au projet dure depuis maintenant 6 mois. Et ce n’est sûrement pas fini…

  • Le gouvernement ne respecte pas l’esprit de la démocratie

Le gouvernement de gauche confirme sa volonté de faire voter le projet de mariage homosexuel, en dépit de l’ampleur croissante des manifestations hostiles. Il déploie pour aboutir à ses fins l’argumentaire classique utilisé par les gouvernements confrontés à des manifestations : « En démocratie, la loi est faite par le parlement issu de l’élection, pas par la rue ».
Lire la suite

140.000 naturalisés par an… Sans compter tous les autres…

Tribune libre de Paysan Savoyard

Constatant que le nombre des étrangers ayant acquis la nationalité française avait baissé en 2011, le ministre de l’intérieur, M. Valls, a déclaré (conférence de presse du 28/09/12) qu’il souhaitait augmenter ce nombre pour revenir aux niveaux antérieurs. La naturalisation est en effet selon lui un moyen de favoriser l’intégration des personnes d’origine immigrée.

En 2011 les acquisitions de nationalité se sont élevées à 112.000 contre 140.000 l’année précédente. En moyenne de 2000 à 2010, elles ont été de 140.700 par an.

Mais les chiffres officiels d’accès à la nationalité ne rendent compte que d’une partie de la réalité : le nombre des personnes d’origine immigrée accédant chaque année à la nationalité française est bien supérieur à 112 ou 140 000.

Pour s’en apercevoir il faut passer en revue les voies d’acquisition de la nationalité, qui sont au nombre de 6 :
Lire la suite

[Appel lecteurs] : « 30 policiers blessés », M. Valls dit-il la vérité ?

Le ministre de l’intérieur, M. Valls, a déclaré au micro de RTL le 25/03/13 qu’une « trentaine de gendarmes et de policiers » avaient été « légèrement blessés » au cours de la manifestation d’hier contre le mariage homo. Cette affirmation surprend. Aucune des photos et des vidéos publiées sur Internet ne permet de penser que des policiers ont pu être blessés.

Des militants d’extrême droite s’en sont pris aux forces de l’ordre, en leurs lançant des boulons (…) une trentaine de gendarmes et policiers légèrement blessés – Manuel Valls

Sauf erreur de notre part, aucun des témoignages de manifestants ou d’observateurs recueillis par les médias n’a évoqué jusqu’à présent le fait que quiconque ait été blessé, qu’il s’agisse de manifestants ou de policiers. On voit des manifestants à terre, des jets de gaz lacrymogènes, quelques coups de matraque. Mais on n’a vu jusqu’ici aucun blessé sur aucune photo ou vidéo.

De quels blessés parle M. Valls ? M. Valls dit-il la vérité ? Ou bien a-t-il menti ? Les lecteurs qui disposeraient d’informations concernant les membres des forces de l’ordre blessés au cours de la manifestation peuvent les faire connaître par commentaire sur ce fil.

La guerre civile française : Les valeurs de la modernité

Tribune libre de Paysan Savoyard

Trouvant sa source dans les mouvements d’idées qui ont agité les deux siècles précédents (protestantisme, jansénisme, Lumières : nous y reviendrons), la guerre civile française s’ouvre avec la Révolution. Le projet révolutionnaire est un projet global, à la fois politique, sociétal et philosophique : il s’agit de promouvoir une conception nouvelle de la vie en société.

La société traditionnelle, celle d’avant 1789, était assise sur un système de valeurs composé de cinq éléments fondamentaux étroitement liés les uns aux autres et cohérents entre eux. La Révolution française veut remplacer la société traditionnelle par une autre, fondée sur des valeurs exactement inverses, celles de la « modernité ».

(NB : Nous poursuivons avec cet article la série entamée 24/02/13 consacrée à la guerre civile française).

  • Contre la société traditionnelle, assise sur les devoirs envers le groupe, la modernité promeut l’individu, sa liberté et ses droits

Dans la société traditionnelle l’individu a certes une existence et une dignité propres : son autonomie est cependant limitée. Il est en effet inscrit dans une série de cadres : la famille, le village et la paroisse, la corporation, l’ordre. Ce système d’appartenances correspond pour l’individu à différentes fonctions, qu’il doit remplir. La société traditionnelle est une société dans laquelle le groupe prime sur l’individu, tandis que les devoirs envers le groupe l’emportent sur les droits.

Notons qu’il en est de même dans toutes les sociétés traditionnelles, au-delà du champ du monde occidental.
Lire la suite

France : L’ambassadeur des États-Unis fait la promotion de la diversité

L’ambassadeur des États-Unis en France, M. Charles Rivkin, s’est rendu le 12 mars 2013 au Géant Casino situé dans le 13e arrondissement de Paris, pour y faire la promotion de la diversité et rencontrer les salariés de cet hypermarché, où 14 nationalités sont représentées.

Il a remis à l’enseigne Casino le prix Washburne, dont il est le créateur, qui récompense les entreprises menant des actions concrètes de lutte contre la discrimination. Casino a par exemple mené des testings internes qui ont permis une diminution de 20 % des discriminations. Un poste de directeur de la promotion de la diversité a été créé.

La lutte contre les discriminations est « une priorité de l’ambassade des États-Unis en France » a indiqué l’ambassadeur. « Nous faisons beaucoup d’échanges avec la banlieue », a-t-il ajouté. C’est ainsi qu’en janvier il avait rencontré sur la dalle d’Argenteuil des étudiants qui apprennent l’anglais grâce à un programme financé par l’ambassade.

L’ambassade subventionne également la réalisation de fresques murales, comme à Villiers-le-Bel, Bondy, Bagnolet ou Rosny-sur-Seine. L’ambassade américaine entretient enfin un partenariat avec l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé), qui permet  à des lycéens issus de milieux modestes de devenir, au cours d’un voyage de deux semaines, « de jeunes ambassadeurs aux États-Unis ».

Le Parisien

Endiguer la délinquance serait pourtant très simple…

Tribune libre de Paysan Savoyard

Le livre de Laurent Obertone vient de mettre en avant l’ampleur du phénomène : la délinquance s’accroît continûment ; elle s’étend progressivement à tout le territoire ou presque ; elle devient de plus en plus spectaculaire et violente.

Il existe pourtant des solutions très simples pour réduire fortement la délinquance, et ce en quelques mois.

Lire la suite

Deux cents ans de guerre civile française

Tribune libre de Paysan Savoyard

Dans un discours de 1946 De Gaulle appelait à en finir avec « le temps où les Français ne s’aimaient pas ». Il faisait ainsi écho à un ouvrage de Charles Maurras qui établissait déjà trente ans auparavant un constat similaire. Le diagnostic, donc, n’est pas nouveau : les Français ne s’aiment pas. Ils ne s’aiment guère eux-mêmes. Et surtout ils sont profondément divisés.

 

Quoique déjà catastrophique, ce triste constat ainsi présenté enjolive encore pourtant la situation, qui est en réalité pire encore, nous semble-t-il: depuis plus de deux cents ans la France est en fait en situation de guerre civile. Une guerre qui risque fort de conduire à la disparition du pays.

Cette guerre civile comporte des cycles, des temps, des moments. Elle est tantôt ouverte tantôt larvée. De nombreux épisodes de guerre ouverte ont marqué l’histoire des deux derniers siècles. Aux autres périodes la guerre est sourde, latente, endémique : elle prend la forme d’une confrontation agressive des idéologies, la violence devenant alors essentiellement verbale. Cependant l’état d’esprit de guerre civile reste une constante, formant comme une toile de fond à notre histoire récente.
Lire la suite

La financiarisation : Outil d’enrichissement de l’hyper-classe mondialisée

Tribune libre de Paysan Savoyard

Depuis une vingtaine d’années, l’économie mondiale s’est financiarisée. Cette financiarisation a de très importantes conséquences. Nous nous efforcerons de répondre à ces trois questions. Qu’est-ce-que la financiarisation ? Quelles en sont les causes ? Quelles sont ses conséquences ?

1. Qu’est-ce que la financiarisation ?

La financiarisation signifie que l’économie mondiale est désormais dominée par la sphère financière et non plus par la sphère de l’économie « réelle ».

Suite et commentaires sur Fortune

Nomination de M. Olivier Schrameck à la présidence du Conseil supérieur de l’audiovisuel

 

Notice établie par la rédaction de Fdesouche

 

Le président de la république, M. Hollande, vient de nommer M. Olivier Schrameck à la présidence du conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA).

L’opposition dénonce le fait que la nomination très politique de M. Schrameck à la tête du CSA contrevient de fait à l’une des promesses faites par M. Hollande au cours de sa campagne (au cours du débat d’entre deux tours face à M. Sarkozy, M. Hollande avait déclaré : « Moi président de la République, je n’aurai pas la prétention de nommer les présidents des chaînes publiques, je laisserai cela à des instances indépendantes »).

 

  • Le rôle du CSA

Il se trouve que le CSA est une institution importante. Autorité de régulation de l’audiovisuel, il a notamment les missions suivantes :

- choisir les présidents des télévisions et radios de l’audiovisuel public (ce choix prend la forme d’un avis conforme à la nomination de ces personnalités par le président de la république) ;

- délivrer des autorisations d’émettre aux radios  et télévisions privées et attribuer des fréquences ;

- veiller au respect des quotas de temps de parole du gouvernement et de l’opposition ainsi que du temps de parole du président de la république ; organiser les campagnes électorales radiotélévisées officielles ;

- veiller à ce que la programmation des radios et télévisions reflète la diversité de la société française.

 

  • La carrière de M. Schrameck

M. Schrameck, ancien élève de l’ENA, est conseiller d’Etat. Ayant fait toute sa carrière à la frontière de l’administration et de la politique, il est un membre éminent de ce que l’on appelle « la sphère politico administrative ». Il a été membre, en effet, de plusieurs cabinets ministériels (G. Deferre, RG. Schwartzenberg, L. Jospin ministre de l’éducation), directeur d’administration centrale et ambassadeur.

Il a été en particulier pendant cinq ans le directeur de cabinet du premier ministre Lionel Jospin.

On note que, revenu au Conseil d’Etat après la défaite de M. Jospin, il a été plusieurs années professeur associé à l’université Paris 1 (les professeurs associés cumulent leur rémunération d’enseignant avec celle qui provient de leur activité principale). A noter enfin qu’il est le petit neveu d’un ministre de la 3e république (Abraham Schrameck, qui fut ministre de l’intérieur du Cartel des gauches).

Profitons-en pour signaler aux lecteurs de Fdesouche ce site, qui se consacre au suivi du monde du journalisme et de l’audiovisuel.

M. Clavairoly, nouveau président de la Fédération protestante de France

Notice établie par la rédaction de Fdesouche

• François Clavairoly, 55 ans, vient d’être élu président de la Fédération protestante de France.
• Fils et petit fils de pasteur, M. Clavairoly « a des convictions fortes, explique un proche.
• C’est un homme très attentif à la question des droits de l’homme, des immigrés, des sans droit en général ».
• A ce titre il est en phase avec la sensibilité de la plupart des protestants, très engagés dans l’accueil des immigrés, l’intégration et le vivre ensemble.

M. Clavairoly est également un acteur du dialogue œcuménique : il préside depuis 2009 la commission des relations de la Fédération protestante de France avec le judaïsme. Il est aussi le vice-président du comité directeur de l’Amitié judéo-chrétienne en France.
 Représentatif, là encore, de la plupart des réformés, il est « plutôt libéral sur l’éthique sociétale ».

800 000 protestants sont rattachés à la Fédération protestante France (tandis que 300 000 autres protestants relèvent d’une autre organisation).

 

La manif contre le mariage homo : Un dimanche en France d’avant

Tribune Libre de Paysan Savoyard

La manifestation de dimanche dernier contre le projet de mariage homosexuel pouvait susciter nous semble-t-il des sentiments mêlés (nous avons évoqué le fond du débat dans un article précédent). L’ampleur de la mobilisation contre ce projet contestable a été réjouissante et roborative. Et pourtant, face à l’entreprise de destruction de la France française que ce projet illustre, la plupart des manifestants s’obstinent à conserver une attitude d’aveuglement volontaire.

Le cortège a permis de ressentir, le temps d’une journée d’hiver, ce que peut être la douceur de vivre dans une société homogène, structurée et apaisée. Joyeuse et chaleureuse, cette excursion dans la France « d’avant » suscitait peut-être également chez de nombreux marcheurs, une impression douce-amère de regret et de mélancolie, diffuse, indicible et pourtant douloureuse. Comme si persistait au hasard de ces rues le parfum entêtant de ce que l’on a perdu.

  • Le système a utilisé les méthodes de type totalitaire dont il est désormais coutumier

Lire la suite