Peureux, incultes, méchants et dépressifs: comment l’oligarchie voit ses opposants

Tribune libre de Paysan Savoyard

Par idéologie et pour servir ses intérêts mercantiles, la classe dominante veut poursuivre son projet universaliste: laisser se développer une immigration massive, effacer les frontières, diluer les peuples européens dans la masse des nouveaux arrivants, faire disparaître les identités et la civilisation européenne elle-même.

Pour conduire les peuples à accepter cette évolution sans réagir, elle déploie une propagande de tous les instants. Nous nous efforçons sur ce site de mettre en évidence les diverses méthodes d’intoxication et de manipulation déployées par le Système (voir notamment cette tribune libre).

Nous nous arrêterons aujourd’hui sur l’une de ces méthodes, parmi les plus subtiles et les plus efficaces : le maniement du vocabulaire employé pour désigner les électeurs dits « d’extrême droite », principaux adversaires du Système universaliste et immigrationniste.

Destiné à discréditer ces opposants et à donner d’eux une image dépréciée, le lexique utilisé par l’oligarchie comprend quatre éléments principaux :

Lire la suite

En France 34 % des naissances sont issues de l’immigration non européenne et de l’outre-mer

La Haute Autorité de Santé vient de publier un avis concernant le dépistage de la drépanocytose, la maladie génétique qui touche des personnes originaires d’Afrique (Afrique sub-saharienne et Maghreb), d’outre-mer, de certaines régions de la péninsule arabique, de l’Inde et du pourtour méditerranéen (en Europe sont concernées l’Italie du sud, la Sicile et la Grèce).

En France métropolitaine, seuls les nouveaux nés dont les parents sont originaires de ces régions sont dépistés : le nombre des dépistages effectués correspond donc à peu de choses près au nombre des naissances issues de l’immigration non européenne.

271.887 dépistages ont été effectués en métropole en 2012, ce qui représente 34 % du total des naissances en France (métropole).

Conclusion : en 2012, 34% des naissances en France étaient d’origine extra-européenne ou d’outre mer.

Il faut préciser que le nombre des tests de drépanocytose effectués ne correspond pas exactement au nombre des naissances issues de l’immigration non européenne :

- Le test concerne les nouveaux nés issus de l’immigration mais aussi ceux dont les parents sont originaires de l’outre-mer (les données concernant l’origine géographique des nouveaux nés testés n’étant pas rendues publiques, il n’est pas possible de connaître le nombre des naissances issues de l’outre mer).

- Le test concerne les nouveaux nés issus de quelques pays européens : Italie du Sud, Sicile, Grèce. Là encore le nombre de ces naissances n’est pas connu (mais il est probablement très faible).

- Certains nouveaux nés issus de l’immigration non européenne ne subissent pas le test. C’est le cas des asiatiques.

- Le test n’est effectué que lorsque les deux parents sont originaires d’une région à risque. Les nouveaux nés issus d’un couple « mixte » (par exemple un Français de souche et une Africaine) ne sont pas testés.

Pour connaître le nombre exact des naissances issues de l’immigration extra européenne, il faudrait donc retrancher du nombre des tests effectués, les nouveaux-nés issus d’outre mer et les nouveaux-nés européens (Italie du sud et Grèce) et y ajouter les nouveaux-nés d’origine asiatique.

**

La carte ci-dessous donne les chiffres par région.  Exemple : en Île-de-France, c’est 60% des naissances qui, en 2010, étaient d’origine extra-européenne.

(NB : cette carte porte sur les données 2010. Le nombre des tests de la drépanocytose représentait alors 31,5 % du total des naissances en métropole). 

Sources utilisées :
1) Has Santé
2) Questions/Réponses – Dépistage néonatal de la drépanocytose 
3) Insee
4) Association Française pour le Dépistage et la Prévention des Handicaps de l’Enfant

Relire :
Drépanocytose : pour éviter la stigmatisation™, les associations demandent un dépistage universel de « la maladie des Noirs »
Drépanocytose : La maladie génétique qui permet de chiffrer l’ampleur de l’immigration 

Pendant l’invasion, les travaux de manipulation continuent

Tribune libre de Paysan Savoyard

L’immigration est omniprésente dans les médias. On parle à longueur de pages et sur tous les écrans des demandeurs d’asile, des naufragés de Lampedusa, des campements Roms, des tags sur les mosquées, des repas halal ou des voiles dans la rue…

L’oligarchie, qui organise l’invasion migratoire, ne peut éviter cette forte présence du phénomène dans les médias, que pourtant elle contrôle : son occultation pure et simple serait par trop voyante. La submersion migratoire est tellement puissante et rapide, le Grand remplacement à l’œuvre à ce point massif et spectaculaire, que leurs manifestations s’imposent au premier plan de l’actualité.

Ne pouvant dissimuler tout à fait l’ampleur de l’invasion, l’oligarchie se fixe un autre objectif. Faire en sorte que le débat ne soit jamais posé en ces termes : « Oui ou non sommes-nous en présence d’une invasion ? Faut-il ou non arrêter l’immigration légale aussi bien qu’illégale ? ».

Pour ce faire l’oligarchie déploie une stratégie d’action psychologique et de manipulation de l’opinion qui revêt, sauf oubli de notre part, sept formes principales.
Lire la suite

La feuille de route politique ? Immigration, invasion, référendum !

Tribune Libre de Paysan Savoyard

La rentrée politique offre l’occasion de se livrer à un peu de prospective et de hasarder quelques conjectures. Risquons nous à l’exercice.

 

  • Désormais centre de gravité de la politique française, le FN a le vent en poupe

Incontestablement la conjoncture est favorable à « l’extrême droite ». La délinquance se poursuit sur un rythme soutenu. Les évènements spectaculaires se multiplient, impliquant dans tous les cas des délinquants d’origine immigrée : Trappes, Brétigny, Marignane, Marseille…

Partout en France, les Roms exaspèrent chaque jour un peu plus. Quant au gouvernement il ne tente même pas d’enrayer ces évolutions et se consacre sans relâche au matraquage des classes moyennes.

Dans ce contexte les partis du Système s’inquiètent, semble-t-il, de la montée du « populisme ». Le PS et ses alliés font de la dénonciation de « l’extrême droite » un leitmotiv (par exemple M. Valls a été fortement applaudi en prenant le Front national pour cible principale lors de l’université d’été des socialistes). La droite également dénonce les « mensonges et les illusions » de l’extrême droite. Comme le dit Marine Le Pen, le FN est devenu le centre de gravité de la vie politique: tous les autres partis ne parlent que de lui.

Lire la suite

François Hollande doit-il son élection à l’immigration ?

Tribune libre de Paysan Savoyard

Le vote des Français d’origine immigrée a manifestement fortement pesé sur l’élection de 2012 : il est bien possible que M. Hollande lui doive son élection. Il y a là pour la gauche un encouragement puissant à poursuivre la politique d’immigration massive.

  • La quasi-totalité des immigrés qui ont participé au scrutin ont voté pour la gauche

En 2012 M. Hollande a obtenu 1 million 140 000 voix d’avance. Le nombre des personnes originaires de l’immigration non européenne peut être estimé à environ 14 ou 15 millions. Il est impossible de connaître le nombre de ces personnes en âge de voter et inscrites sur les listes électorales qui ont participé au scrutin et exprimé un suffrage valide.

Si ce nombre est supérieur à 1,14 million, ce qui paraît plausible, cela signifie que M. Hollande a été élu grâce au vote des personnes originaires de l’immigration non européenne.

La donnée suivante paraît en effet bien établie : la quasi-totalité des immigrés non européens qui ont participé au scrutin ont voté au second tour pour M. Hollande. La constatation suivante nous paraît le prouver. Au plan national M. Hollande a obtenu au second tour de l’élection 51,64 %. Or dans les villes où la population immigrée est très forte, son score n’a rien à voir avec le score national.
Lire la suite

Affaire Méric : Autopsie d’une manipulation

Tribune libre de Paysan Savoyard

Le régime en place, organisé au plan politique par le consortium UMP et PS, s’efforce de façon permanente de manipuler l’opinion. On peut dire même que la manipulation constitue pour lui un principe de fonctionnement.

La manipulation peut poursuivre des objectifs différents. Il s’agit tantôt de conduire l’opinion à partager les positions et les analyses de l’oligarchie. Tantôt de dissimuler les faits et gestes du régime, les mauvais résultats obtenus ou les conséquences catastrophiques des décisions prises. Tantôt encore de discréditer l’opposition. Tantôt enfin de créer un climat de menace et de tension destiné à dissuader le peuple de manifester son mécontentement ou son désaccord avec les orientations suivies.

Pour manipuler l’opinion, le régime dispose de tous les relais et vecteurs qui exercent une influence sur les différents secteurs de la société : les politiciens bien sûr, mais aussi les médias, le cinéma, le monde artistique, la publicité, les intellectuels organiques, l’université, les écoles, les groupes de pressions, les associations subventionnées…

Dans le cadre de l’affaire Méric, plusieurs de ces vecteurs ont été mobilisés.
Lire la suite

Peut-on dissoudre l’extrême-droite ? par Caroline Fourest (France Culture)

France Culture – Le Monde selon Caroline – 11/06/2013

« … le site d’extrême-droite Fdesouche… » (C. Fourest)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Un printemps pluvieux à tendance totalitaire

Tribune libre de Paysan Savoyard

« Manifs pour tous », affaire Cahuzac, émeutes du Trocadéro, agression à la Défense, « mur des cons » : autant d’épisodes qui ces dernières semaines ont fourni à tour de rôle une illustration fidèle de la situation à laquelle nous sommes confrontés et qui tient pour l’essentiel en deux constats.

Le premier: le type de pouvoir exercé par l’oligarchie est d’essence totalitaire. Le second: cette oligarchie trahit les intérêts du peuple.

  • Un pouvoir d’essence totalitaire

Nous l’avons déjà mis en exergue : l’oligarchie française a mis en place un régime de pouvoir de nature totalitaire.

Les évènements de ces dernières semaines viennent montrer une fois encore que les méthodes du système n’ont rien à voir avec la démocratie dont il se réclame.

En bonne logique totalitaire, l’oligarchie cherche à manipuler l’opinion sur les différents sujets sensibles : elle recourt pour ce faire à une large palette technique. Le pouvoir cherche en première intention à dissimuler les faits. Lorsque la dissimulation échoue, il tente alors de les minimiser et de les relativiser. Si la polémique enfle tout de même, l’étape suivante est de s’efforcer de dévier le débat sur un autre sujet.

Le stade ultime conduit à désigner des boucs émissaires et à prendre appui sur les désordres pour incriminer les opposants. Pour mettre en œuvre ces différentes techniques, le pouvoir dispose de l’appui décisif des médias, presque tous les journalistes étant des partisans du régime, dont par divers biais ils dépendent étroitement.
Lire la suite

« Notre pays doit accepter d’accueillir une partie de la misère du monde »

Tribune libre de Paysan Savoyard

Parmi les arguments utilisés par les immigrationnistes, on trouve celui-ci, qui le plus souvent fait mouche auprès des interlocuteurs : « Notre pays doit prendre sa part pour accueillir une partie de ceux qui fuient la misère et à la famine ».

Cet argument a notamment été popularisé par Michel Rocard, alors premier ministre, auteur de cet aphorisme devenu célèbre : « la France ne peut accueillir toute la misère du monde, mais elle doit en prendre sa juste part »

Nous ne sommes pas d’accord. Cette obligation morale n’existe pas. Pour les différentes raisons suivantes nous n’avons aucune obligation morale d’accueillir des immigrés, fussent-ils pauvres et miséreux.

  • Notre pays a des devoirs envers sa population avant toute chose

Le premier aspect qu’il convient de mettre en avant est le plus déterminant : notre pays, comme tout autre, a des devoirs envers sa population avant toute autre considération.

Lire la suite

« Manif pour tous » suite… Et ensuite ?

Tribune libre de Paysan Savoyard

Le mouvement de « la manif pour tous » se poursuit donc. Des veillées chaque soir dans telle ou telle ville de France. Des défilés régionaux prévus. Une nouvelle manifestation nationale le 26 mai. C’est elle qui déterminera sans doute la suite du mouvement. Si la lassitude s’installe et que la participation faiblit par rapport aux manifestations précédentes, le gouvernement pourra considérer qu’il a cette fois gagné la partie.

Si en revanche la foule est encore plus nombreuse, la suite deviendra imprévisible : poursuite d’un cycle de manifestations régulières jusqu’aux municipales ; déstabilisation de l’UMP contrainte de s’engager nettement pour ou contre la poursuite du mouvement ; crise politique majeure débouchant sur une dissolution … ? A suivre.

  • La naissance d’un mouvement de fond

Lire la suite

Le Parisien : Quand Francis (*prénom modifié), cambrioleur d’origine algérienne, vivant des ASSEDIC, envoie son argent au bled…(MàJ)

Addendum 22/04 : Natacha Polony, à partir de 33″


Le mariage pour tous fait toujours la une par Europe1fr

Relire : Quand Souleymane devient Vladimir et quand Jihad devient Sébastien

(merci à Anargyre)

La Une du Parisien du jour (22/04/13)
Image cliquable