Pôle emploi ou Pôle roumain ?

[extraits] Depuis le 1er janvier dernier, Pôle emploi fait face à un afflux de travailleurs roumains. Combien sont-ils ? Impossible à savoir car leurs entrées en France ne sont pas comptabilisées par le ministère de l’Intérieur. « De telles statistiques ne sont pas réalisées pour les étrangers citoyens d’États membres de l’Union européenne ».

Témoignages d’employés de Pôle emploi au bord de l’implosion : « J’ai enregistré un homme de 62 ans qui ne parlait pas français et qui n’avait aucune formation. Sa chance de trouver un travail est quasi nulle » ; « Une femme est venue inscrire son père qui comprenait à peine ce qui se passait .» « Les flux sont importants.

Il s’agit surtout d’hommes, roumains, voire bulgares, dans la force de l’âge. Mais qui ne parlent pas français et sont même parfois analphabètes. Ils viennent accompagnés de bénévoles d’associations qui traduisent pour eux. »

Pourquoi un tel engouement ? Parce qu’une telle inscription permet d’obtenir nombre d’avantages, notamment des formations en « français langue étrangère » (sic), des cours d’alphabétisation, l’ouverture à des droits aux aides sociales accordées par les communes : «aides qui vont de la gratuité des transports en commun à celle de la cantine pour les enfants, en passant par l’inscription à une épicerie sociale ».

Sans parler du système de santé français et surtout de la possibilité de surseoir à une éventuelle reconduite au pays natal. « En pratique, si un ressortissant européen démontre qu’il a cherché un emploi, qu’il a envoyé des CV, le délai de six mois est prolongé », indique Lise Faron, membre de la CIMADE.

bvoltaire.fr - merci Microlibats

Vivre-ensemble ? La partition de l’Inde et du Pakistan en 1947

[extraits] Au terme d’une dissociation progressive des communautés hindoue et musulmane, et sous la pression du mouvement nationaliste mené par Gandhi et Nehru, Londres accorde l’indépendance aux Indes en août 1947, donnant naissance à l’Inde et au Pakistan.

A la fin du XIXe siècle va progressivement se développer l’idée que les communautés [musulmanes et hindoues doivent être considérées séparément et forment deux nations distinctes.

De cette dissociation progressive des deux communautés va émerger dans les années 1930 la « théorie des deux nations » et l’idée que les musulmans de l’Inde doivent avoir leur État. La théorie des deux nations devient la doctrine officielle de la Ligue musulmane 1940.

En 1947, sous la pression d’un vaste mouvement nationaliste mené par Nehru et Gandhi, le Royaume-Uni accorde l’indépendance à l’ensemble de territoires. Deux États voient le jour : d’une part, L’Inde, qui reprend l’essentiel du territoire de l’ancienne colonie et son appareil gouvernemental et administratif. D’autre part, le Pakistan qui, au contraire de l’Inde qui se proclame laïque, se dote, d’emblée, d’une identité religieuse.

Ces bouleversements politiques s’accompagnent de gigantesques transferts de populations.

Documentation française

La Centrafrique au bord du génocide : “ Les habitants doivent apprendre à vivre ensemble »

[extrait] La Centrafrique est « au bord du génocide », s’est alarmé dimanche l’archevêque sud-africain Desmond Tutu, appelant ses habitants à pardonner pour « réapprendre à vivre ensemble ».

« Les habitants de la République centrafricaine détiennent la clef pour une paix durable. Les habitants doivent réapprendre à vivre ensemble », a souligné le prix Nobel de la paix.

M. Tutu dit ajouter sa voix à celle du secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon pour inciter le peuple centrafricain et ses dirigeants à « faire revivre l’esprit de tolérance et de respect mutuel« .

Lire plus : Figaro

‘Les musulmans ont pratiqué l’esclavage avec fierté’ (MàJ vidéo)

Historiquement, les échanges entre l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne étaient surtout commerciaux : piment, épices, or… et êtres humains. Les musulmans ont pratiqué l’esclavage avec fierté. Fiers d’être propriétaires, puis anciens propriétaires d’esclaves.

Ce prestige a demeuré chez les descendants tunisiens d’esclavagistes, à tel point qu’on en retrouve des traces dans les expressions actuelles comme atig jaddi (« l’affranchi de mon grand-père »), abidna (« nos esclaves ») et plus simplement abid (« les esclaves ») et wesfan (« les esclaves domestiques »).

Certains Tunisiens ne conçoivent toujours pas qu’un Noir puisse être un Tunisien, comme eux. Et inversement, beaucoup de Tunisiens noirs portent encore le fardeau de l’esclavage de leurs ancêtres et font tout pour effacer leurs origines. Ils contournent l’histoire et redessinent un arbre généalogique le plus « blanc » ou le plus « noble » possible.

Dans les médias comme dans les programmes d’enseignement, les Noirs sont demeurés absents, invisibles. Et en matière de racisme, les intellectuels et les artistes tunisiens ne sont pas en reste. En novembre 2013, le chanteur Ghazi Ayadi, a ainsi lancé à un jeune candidat noir : « De toute façon, on te gardera pour que tu chasses le mauvais oeil »…

Jeune AFrique

( merci antibarbare )

Roubaix: le centre social incendié, le quartier sous tension

Le centre social du quartier des Trois-Ponts a été incendié. Un incendie d’origine criminelle. Le quartier sous tension est actuellement quadrillé par les forces de l’ordre.

Dans ce quartier sensible™ où les poussées de fièvre sont régulières, d’importants effectifs de police ont été déployés dans la soirée pour sécuriser l’intervention des pompiers et prévenir tout débordement.

Mais vers minuit, à peine le feu était-il éteint que plusieurs groupes de jeunes cherchaient déjà à en découdre avec les effectifs policiers quadrillant la zone et les premières détonations de flash-ball retentissaient pour disperser les assaillants.

L’origine de cette flambée de violence n’était pas clairement identifiée hier soir. Une chose est sûre, un incident se serait produit un peu plus tôt dans la journée dans le quartier. Un quartier une nouvelle fois sous tension.

Voix du Nord - merci antibarbare

Complément :  en ce moment à Roubaix

• Relire :
« Quand vous regardez la courbe démographique, dans deux ou trois générations, toute la France ressemblera à Roubaix »
A Roubaix, les « jeunes » font exploser les chatons à coups de pétards

Le vouloir vivre ensemble des personnes aux identités plurielles et dynamiques

« Dans nos sociétés de plus en plus diversifiées, il est indispensable d’assurer une interaction harmonieuse et un vouloir vivre ensemble de personnes et de groupes aux identités culturelles, à la fois plurielles, variées et dynamiques. Dans cet esprit, Carrefour des Cultures met sur pied des espaces d’échange et de dialogue pour promouvoir une coexistence féconde et durable ayant pour centre d’intérêt la valorisation des interactions et interpénétrations des différents individus et groupes dans l’espace public et créer par la même une relation bijective entre démocratie et culture.
Ainsi, Carrefour des Cultures, développe des ateliers qui conjuguent le social et le culturel au travers d’activités permanentes et d’actions ponctuelles. Il s’agit des Ateliers de la Multiculturalité et de la Citoyenneté un outil qui permet au public d’entrer en interaction avec le similaire et le dissemblable de mettre en avant le bienfait et l’apport du pluralisme sur l’épanouissement individuel et l’émancipation collective.

Source – Merci Athétique

“Malheureusement, je suis métisse. Je ne reçois que très peu de respect de la part des Noirs”

[certains lecteurs trop pressés croient que le premier article de Rue 89 est consacré à Yannick Noah. C'est une erreur. Lisez les liens proposés]

[extrait] Etant métisse, je suis un pur objet sexuel, réceptacle de tous les fantasmes d’intégration. Je ne reçois que très peu de respect de la part des Noirs que je rencontre, ils ne se gênent pas pour me regarder lubriquement.

Si jamais j’essaye de leur expliquer que non, « je ne suis pas blanche et que je me sens noire », je me fais rire au nez. Je ne suis pas assez foncée. Il y aurait donc un degré de noirceur pour être noire ?

Lire Nouvel Observateur – Rue 89

——— Complément vidéo (rediff) :

Yannick Noah : “Moi j’aurais préféré que ces nanas se foutent avec un black, fassent l’amour avec un black et qu’elles aient un gosse avec un black. Parce que là c’est la classe”.

Votez bien, ou ce sera la guerre et le chaos

Un succès des populistes et autres eurosceptiques aux élections européennes de mai menacerait la prospérité de l’Union et pourrait même la mener vers le « chaos et la guerre », ont mis en garde mercredi les leaders des principaux groupes politiques du Parlement européen.

« Je suis convaincu que si l’Europe succombe aux sirènes populistes et eurosceptiques, ce serait un retour vers le chaos et la guerre », a martelé le Français Joseph Daul, chef de file des élus conservateurs.

« L’Europe est vulnérable aux attaques des nationalistes si elle s’en tient à une coopération entre Etats », a renchéri le chef de file des socialistes, l’Autrichien Hannes Swoboda. « Le nationalisme nous coûtera la paix sociale, la prospérité et la confiance internationale »

« Nous voulons laisser derrière nous le populisme et le nationalisme », a dit le président des élus libéraux, le Belge Guy Verhofstadt.

Pour l’écologiste Daniel Cohn-Bendit, « le nationalisme, c’est l’égoïsme ».

Libre.be  via Daoudal

La France versera 50.000 euros à la famille du gitan tué alors qu’il s’évadait

[extraits] La France a été condamnée jeudi par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) à dédommager les proches d’un jeune gitan tué par un gendarme en mai 2008 dans le Var.

La Cour de Strasbourg a alloué pour préjudice moral 50.000 euros conjointement à la femme et aux trois enfants de Joseph Guerdner, 10.000 euros à sa mère, 5.000 euros à chacun de ses frères et soeurs et 2.500 euros à sa tante.

Joseph Guerdner, né en 1982, avait été tué par un gendarme alors qu’il tentait de s’évader.

Il avait été interpellé et placé en garde à vue dans des locaux de la gendarmerie de Draguignan, à la suite d’une enquête pour des faits de vol à main armée en bande organisée avec enlèvement et séquestration.

Invoquant l’article 2 (droit à la vie) de la Convention européenne des droits d’homme, les requérants alléguaient que leur proche avait été tué « de manière injustifiable« .

Les juges européens leur ont donné partiellement raison, en concluant que « d’autres possibilités d’action s’offraient au gendarme pour tenter l’arrestation de Joseph Guerdner, au lieu d’ouvrir le feu ».

(…) Joseph Guerdner, bien que menotté, avait réussi à sauter par une fenêtre à l’extérieur du bâtiment où il était retenu. Un gendarme, Christophe Monchal, avait alors tiré à plusieurs reprises dans sa direction, et il était décédé peu après des suites de ses blessures.

Le Point

—————–
Complément :
[ Rappel : "placé en garde à vue à la suite d'une enquête pour des faits de vol à main armée en bande organisée avec enlèvement et séquestration" ]

Cliquer l’image pour écouter : (extrait : « Il était beau. Il avait une petite vie tranquille. Mon fils, c’était un ange »)

Camus : «En comparaison du changement de peuple et de civilisation, les autres problèmes sont secondaires »

Renaud Camus a été condamné à 4.000 euros d’amende pour « provocation à la haine raciale ».

« Savoir si j’ai raison ou tort, si ce que je dis est la vérité ou pas, dépend du système judiciaire. Or, ce système fait partie intégrante du système général, de ce que j’appelle le pouvoir remplaciste. Il est mon adversaire, je suis le sien. Il me jugera et rejugera comme tel.

(…) Je veux bien être condamné pour avoir dit et pensé que nous sommes colonisés, que les indigènes de France et d’Europe sont les victimes d’un Grand Remplacement, que ce que certains appellent la racaille — et moi les nocents, les voyous, en somme —sont le bras armé de la conquête que nous subissons.

(…) Mon discours tient en trois mots : auprès du changement de peuple et de civilisation, les autres problèmes ne sont pas rien mais ils sont secondaires, car l’histoire qui se continuerait ne serait plus la nôtre. Il faut tout faire pour mettre d’urgence un terme au Grand Remplacement. Ce message est la simplicité même : je ne vois pas en quoi il pourrait être adapté.

Lire l’article intégral sur Boulevard Voltaire

Immigration : les pays du sud de l’Europe tirent la sonnette d’alarme

[extrait] Les ministres des affaires étrangères du « groupe Méditerranée », réunis mercredi 16 avril à Alicante, dans l’est de l’Espagne, ont tiré la sonnette d’alarme sur la crise migratoire qui frappe la rive sud de l’Europe depuis plusieurs mois et le manque de ressources à leur disposition pour y faire face.

A la demande de l’Espagne, le « groupe Méditerranée » réclame la signature, avec les pays de transit, d’accords de rapatriement des migrants.

Article payant – Le Monde

Policier poignardé à Paris : ouverture du procès

Un massacre en plein Paris, rue de Rivoli, passé presque inaperçu. C’était le 4 mai 2013. Ce soir-là, Sylvain P., 36 ans, gardien de la paix à la BAC de Nanterre croise trois individus passablement éméchés et connus des services de police.

(…) Les agresseurs, qui affirmeront devant le magistrat instructeur que le fonctionnaire n’avait pas mentionné sa fonction, s’en prennent à lui. Il reçoit trois coups de couteau alors qu’il est à terre. Le poumon et le foie sont touchés.

Le trio de trentenaires originaires du Val-d’Oise, dont deux comparaissent détenus, vont s’expliquer sur ces violences volontaires avec arme.

Le Point.fr
merci antibarbare