France Culture censure l’historien de la Vendée, Reynald Seycher : Maitre Goldnadel a obtenu des «explications» (MàJ)

(…) Dans un registre assez voisin, France Culture a décidé de déprogrammer une émission déjà enregistrée et annoncée. Il s’agit de l’interview de Reynald Seycher, invité à venir présenter son récent livre consacré au génocide vendéen (« Du génocide au mémoricide » Ed. Cerf) et dont j’ai écrit la préface.

Le prétexte verbal qui a été donné à cet acte de censure caractérisée serait que le principe du contradictoire n’aurait pas été assuré pour un sujet aussi délicat.

 

Précisons que c’est la très estimable Monique Canto-Sperber qui interviewait l’auteur et qu’elle ne me paraît pas totalement acquise à la chouannerie. Précisons encore que le principe invoqué ne m’avait pas, jusqu’à présent, frappé violemment, à France Culture comme à France Info.

J’ai écrit dans ma « question Blanche », dans un chapitre intitulé « les bleus et les blancs », que le « mémoricide » réservé à la Vendée catholique martyrisée par les historiens contemporains ne pouvait être rangé que dans la même catégorie de l’impossible compassion à l’égard du Blanc particulièrement détestable qu’incarne le chrétien réactionnaire. Apparemment, c’est la même loi du silence qui sévit toujours de Nantes jusqu’à Séville. A fortiori quand les bourreaux sont bleus ou rouges.

(…)

Gilles-William Goldnadel pour Atlantico : « Comment la droite prépare ses défaites politiques par des capitulations intellectuelles »

_____________________________________

L’URL atteste clairement de la déprogrammation de Reynald Seycher

l'URL trahit la précipitation de la déprogrammation

voir la page France culture

Lire l’interview de Reynald Seycher dans le journal Présent

(…)  l’émission avait même déjà été enregistrée :

« j’ai été invité par madame Canto-Sperber le jeudi 16 février dernier, à 17 heures à la maison de la Radio. Je suis venu spécialement de Rennes où j’habite. L’émission s’est très bien passée. Mme Canto-Sperber ayant lu mon ouvrage m’a posé des questions en conséquence avec l’intelligence et le charisme qui la caractérisent. Son assistante, Mme Marie Dalquié, m’a bien précisé que l’émission devait être diffusée la semaine suivante, le jeudi 23 février, à 15 h 30, ce qu’ont confirmé la radio et les programmes, y compris sur le site de France-Culture. Ce n’est que la veille, très tard, que nous avons constaté cette déprogrammation. [...] Non seulement je n’ai pas été prévenu de cette déprogrammation, mais depuis lors personne, y compris l’assistante de Mme Canto-Sperber, Mme Marie Dalquié, ne m’a donné le moindre signe de vie malgré mes sollicitations, ce qui est plus que choquant. [...]

Si vous allez au Panthéon, au chœur, vous avez un ensemble dédié à la Convention entouré de députés la main levée en l’air. Le mensonge est tel qu’en France, on honore des criminels. Prenons le cas de Carnot : il est lui-même au Panthéon, tout comme Marceau et combien d’autres. Nous sommes exactement dans la même situation que les Turcs vis-à-vis des Arméniens et France-Culture, radio officielle a joué son rôle que je qualifie de mémoricidaire. »

Mais quel est donc le propos sulfureux méritant pareille déprogrammation ?

à revoir : KTO extrait de ‘l’esprit des lettres’

Diffusé le 27/10/2011  animé par Jean-Marie Guénois (Jean-Christian Petitfils Norbert Mallet )

Silence de la presse dans l’affaire DSK/Piroska Nagy, Jean Quatremer accuse Laurent Joffrin (Canal+)

Canal + ‘Le Grand Journal’ le 28/02/2012

Jean Quatremer explique dans son livre Sexe, mensonge et médias (Plon), avoir été empêché d’enquêter sur l’affaire Piroska Nagy par Laurent Joffrin

(…) Largement mis en cause, Joffrin, actuel patron du Nouvel Observateur, répond à Quatremer dans une longue tribune, et admet une part de responsabilité :

Suis-je coupable pour avoir refusé qu’on enquête sur la vie privée de Dominique Strauss-Kahn ? Oui, sans doute un peu. (…) mais pas pour les raisons qu’on entend le plus souvent.

En fait, Joffrin ne semble pas avoir réellement changé de point de vue, et ne préconise d’enquêter sur la vie privée des personnalités politiques qu’en cas de sérieux doutes préalables : « Pour entrer dans ce domaine qui tient au plus précieux de l’identité de chacun, il faut de bonnes raisons : le soupçon d’une illégalité sérieuse ou bien la mise au jour d’un élément essentiel pour comprendre tel ou tel événement important », et dresse à cet égard un parallèle avec la presse à scandale d’outre-Manche :

Veut-on vraiment voir se développer en France l’équivalent de la presse Murdoch, qui fait argent du viol systématique de la vie privée et couvre ses pratiques honteuses des oripeaux mités de la liberté de la presse de caniveau ?

arrêt sur image

 

Braquages en nord Franche-Comté: boom du marché de la sécurité (France 3)

France 3 Besançon le 27 février 2012
Dans cette société de sécurité à Montbéliard,  le nombre de client particulier a doublé en 1 an

Les prestataires et les magasins spécialisés dans le marché de la sécurité se frottent les mains. Et ce n’est pas la vague de braquages dans le nord-Franche-Comté qui va les faire déchanter. Depuis un an leur activité a bondi. Exemple à Montbéliard.

Washington-Paris, la diplomatie des banlieues (Canal+)

Canal+, février 2012

Dans une note diplomatique publiée par WikiLeaks, les Etats-Unis reprochent à la France de ne pas considérer ses compatriotes musulmans comme des Français à part entière. Aujourd’hui, les diplomates américains pensent que l’avenir politique de la France passe par ses minorités. Pour l’administration américaine, nos banlieues sont aussi leur problème …

le site de ANELD propose des liens fort peu équivoques

Rosso-Debord (UMP, Le Siècle) vs Ménard (Pied-noir) : la duplicité des hommes politiques (Sud Radio)

Sud Radio ‘Ménard en liberté’ reçoit Valérie Rosso-Debord 20/02/2012


depuis 2 ans membre du Siècle ? Pas si sûr :

La députée UMP de Meurthe- et-Moselle Valérie Rosso-Debord, sera admise, mercredi soir, comme membre du très sélect Siècle, le club réunissant des dirigeants français, issus notamment de la classe politique, de gauche comme de droite. Bernard Accoyer, président de l’Assemblée nationale lui… Le Figaro du 19 juin 2011

__________________________

(…) Circonstance aggravante auprès de la communauté rapatriée, où l’information s’est propagée comme une traînée de poudre : la publication par Le Monde des extraits d’une lettre du chef de l’État au premier ministre turc Recep Erdogan – dont les personnes présentes à Perpignan n’avaient pas encore eu connaissance (lire la tribune de Paul-Marie Coûteaux, « Pagaille mémorielle »). Désireux de “réparer les dégâts” avec la Turquie, à la suite du vote de la loi pénalisant la négation du génocide arménien,

Sarkozy y dénonçait notamment :« les souffrances indicibles et la brutalité aveugle de la colonisation française en Algérie », allant jusqu’à comparer celle-ci à la traite négrière et au rôle de l’État français dans la déportation des juifs.

« Si nous avions pris connaissance de ce courrier avant lecture de son message, je vous laisse imaginer les dégâts ! s’offusque Thierry Rolando.

Jamais, pas même au Parti communiste, nous n’avions été ainsi comparés à des esclavagistes et des collabos ! De tels propos sont inacceptables. Le président de la République, auquel j’ai immédiatement écrit, va devoir s’expliquer. S’il ne le fait pas, il risque de le payer très cher lors de l’élection présidentielle. »

Valeurs actelles le 09/02/2012

Les Tarterêts mobilisés contre les incendiaires du centre de Protection Maternelle et Infantile (France 3 IdF)

France 3 IdF 19 février 2012

 

A Corbeil-Essonnes, les habitants du quartier des Tarterêts manifestaient cet après-midi contre les incendies à répétition. Le dernier, parti du jet d’un cocktail molotov, a partiellement détruit un centre Protection Maternelle et Infantile (PMI) au début du mois.

[NDLR] entendre à la fin : ‘dans un camion’

«Vous êtes très violent à l’égard de ce dont les Noirs ne veulent pas parler : le tabou de la traite des Noirs par les Noirs» (France 5)

France 5, extrait de « La Grande Librairie », le 16/02/2012

Alain Mabanckou  pour ‘Le sanglot de l’homme noir’

L’historien Tidiane N’Diaye, mentionné par François Busnel à la toute dernière seconde de l’extrait, intervenait sur la question complexe de la mise en esclavage de populations africaines :

France Ô, « 10 minutes pour le Dire », 2008, Tidiane N’Diaye -  Le Génocide Voilé