Municipales 2014, L’Hôpital (57) : fusion de liste FN / DVD

Marine Le Pen a annoncé ce mardi que deux de ses listes allaient fusionner avec la droite pour le second tour des élections municipales.

La présidente du Front national a fait savoir ce mardi 25 mars que deux de ses listes allaient fusionner avec des listes divers droite pour le second tour des municipales.

Ceci est valable pour Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne, 33.000 habitants), où la liste FN est arrivée en troisième position (26,07%), derrière une liste de gauche (38,88%) et une autre de droite conduite par Philippe Gaudin (31,80%), DVD.

Est également concernée la commune de L’Hôpital (Moselle, 5.500 hab), où le parti d’extrême droite est arrivé en seconde position et fusionnera avec la liste DVD de Jean-Marcel Labach (3e) pour empêcher la victoire de la liste de gauche arrivée en tête.

 

RTL

Les francs-maçons et le pouvoir … entre fantasme et réalité (LCP)

LCP – Grand écran – le débat - 10/03/2014

Daniel KELLER, grand maître du Grand Orient de France
François KOCH, journaliste à l’Express, spécialiste de la franc-maçonnerie
Serge MOATI, journaliste

Grand écran : LES FRANCS MACONS ET LE POUVOIR… par LCP

Marianne vs Fdesouche : le «Carnaval des deux rives» de Bordeaux à travers les lunettes antifas

Image retenue pour illustrer l’article de Marianne :

L’image mise en ligne début mars sur fdesouche.com (le site «français de souche») a fait le tour du Web identitaire. On y voit une foule immense se presser sur un pont de Bordeaux à l’occasion du «Carnaval des deux rives», événement local très couru chaque année. L’objet du scandale : aucune peau blanche, ou si peu, sur ce pont où se bousculent toutes sortes de jeunes Noirs et autres métis à capuche. Il ne fallait pas davantage que cette image non sourcée, pour que la théorie du «Grand Remplacement» de l’écrivain Renaud Camus trouve à nouveau son carburant. On sait que depuis quelques années désormais celui-ci prêche depuis son château du Gers contre «le choc le plus grave qu’ait connu notre patrie depuis le début de son histoire», un «changement de peuple» à ses yeux en train de bousiller la souche française et de détruire sa civilisation.

Ainsi qu’on l’apprendra quelques jours plus tard, grâce à l’enquête du site Bordeaux Bordel, la photo ciblait en réalité un vaste groupe d’Antillais venu assister à une fête devenue un rendez-vous national au sein de cette population. Que l’on compte une forte proportion de Noirs et de métis chez les anciens descendants d’esclaves de Fort-de-France, voilà au bout du compte le scoop renversant que contenait la photo renaud-camusienne du pont. (…).

l’article de Marianne

 __________________________________

 [on notera que Marianne, qui s'appuie sur une enquête dépêchée par les antifas bordelais, s'est bien gardé de montrer à ses lecteurs la fameuse photo publiée par fdesouche. Sa puissance évocatrice et symbolique aurait-elle pu semer un quelconque trouble dans le lectorat de Marianne ? A moins que cette photo, dont la composition n'est pas sans évoquer un épisode biblique d'exode, ou celui d'une calamité climatique, ne rende l'article complétement inopérant par sa puissance suggestive; il n'est pas interdit de se poser la question]

«Feu aux chapelles» : nouvelle profanation à la basilique de Montmartre- Tags anticatholiques sur la basilique St-Sernin à Toulouse. «Un unanimisme bigot» (MàJ N°2)

Addendum 20.03.2014 :

Tribune de Bruno Nassim Aboudrar (écrivain) :

Quoi de plus émouvant qu’un chœur à l’unisson ? A trois jours des municipales, ténors, sopranos et barytons de tous bords politiques unissent leur voix – mais oui ! – pour condamner les tags anarchistes qui souillent le Sacré-Cœur de Paris. […]

A part «ni dieu», les formules ici ne blasphèment pas et l’on conviendra que, si profanation il y a, celle-ci n’est pas comparable au délit que constituent des croix gammées dans un cimetière juif ou des insultes racistes sur des sépultures musulmanes. Mais le lieu est déjà marqué par cette tension entre bondieuserie exultante et athéisme radical. Construit par les très réactionnaires tenants de l’Ordre moral pour expier le péché constitué par la Commune, le Sacré-Cœur est officiellement profané par la classe politique franc-maçonne qui, devant la basilique, dédie une rue et érige une statue au chevalier de la Barre, martyr voltairien, roué et brûlé à vingt ans pour avoir blasphémé. La complexité mémorielle du site méritait peut-être mieux que cet unanimisme bigot.

Libération

Addendum, Autre vandalisme anti-chrétien : Tags anticléricaux à Saint-Sernin «Fuck the Church». C’est l’une des inscriptions anticléricales taguées sur les murs de la basilique Saint-Sernin lundi après-midi. – 20 Minutes, édition de Toulouse.



via Le Salon Beige

Gorbatchev salue le rattachement de la Crimée à la Russie (vidéo)


source : Gérard Leclerc dans un extrait de Politique Matin – LCP – 18 03 2014

L’ancien dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev a salué lundi 17 mars le résultat du référendum en Crimée sur le rattachement de la péninsule à la Russie et fustigé les sanctions des Occidentaux à l’égard de cette dernière.

« Si la Crimée a été, à une époque, unie à l’Ukraine par application de lois soviétiques, et sans qu’on n’ait jamais demandé son avis au peuple, aujourd’hui ce dernier a souhaité corriger cette erreur. Il faut saluer cela, et non recourir à des sanctions » a déclaré Mikhaïl Gorbatchev dans une interview à l’agence Interfax le 17 mars.

« Pour décider de sanctions, il faut des raisons très sérieuses – qui doivent être soutenues par l’ONU. L’expression de la volonté du peuple de Crimée et son annexion à la Fédération de Russie en tant que région ne constituent pas des raisons suffisantes » a estimé l’ancien dirigeant.

la suite sur La Voix de la Russie

Belgique : A l’occasion des 50 ans de l’immigration marocaine et turque, la RTBF … (vidéo)

A l’occasion des 50 ans de l’immigration marocaine et turque, la RTBF a prévu, tout au long de la saison et sur l’ensemble de ses antennes, une programmation aux couleurs de la diversité.

Clip de promotion :

Votre histoire, c’est notre histoire – Laurent Dehossay, journaliste RTBF


réalisation: Sofiane Hamzaoui

La RTBF souhaite rendre hommage à toutes les immigrations; à tous ceux qui, venus du Maroc, de Turquie ou d’ailleurs ont quitté leur terre, leur culture et leurs habitudes pour se retrouver dans un univers inconnu, avec le lot de surprises et d’inattendus qu’apportent nécessairement ce genre d’expérience.

Ces petites histoires, ces petites anecdotes tendres ou drôles, qui font le sel de la vie et que l’on se raconte au coin du feu ou autour d’un bon repas, qui se transmettent de génération en génération et qui font partie de la grande Histoire de la Belgique, la RTBF veut les mettre en valeur sur ses antennes en radio, en télé, sur le web et les reseaux sociaux.

 » Chacun a une histoire. Vous aussi vos parents sont venus du Maroc ou d’ailleurs, il y a 50 ans, vous avez une grand-mère extraordinaire ; une anecdote, un souvenir à raconter, nous attendons vos vidéos, vos photos, vos témoignages écrits, pour nous les faire découvrir. Car votre historie, c’est notre histoire « .

La playlist de « 50 ans d’immigration » :

  • Nabil Ben Yadir et sa maman
  • Mohamed Mesbani et Walter
  • Foyer des jeunes de Molenbeek: M’rabet Bachir
  • Ugur Caliskan
  • Alain Berenboom

« L’émission pour tous » de Ruquier s’arrête

L’émission de Laurent Ruquier ne sera plus diffusée à partir de lundi.

France 2 met fin à l’émission quotidienne de Laurent Ruquier. La chaîne annonce dans un communiqué, ce samedi 15 mars, que L’émission pour tous et L’émission pour tous, la suite ne seront plus diffusées à partir du lundi 17 mars.

La chaîne souligne par ailleurs dans son communiqué « le très grand succès » de l’émission de Laurent Ruquier le samedi soir, On n’est pas couché, « qui poursuit brillamment sa 8ème saison ».

France 2 proposera à partir de lundi On n’demande qu’à en rire à 17h45 et deux numéros de N’oubliez pas les paroles, à 18h35 et 19h15.

L’émission pour tous, qui avait succédé à l’émission Jusqu’ici tout va bien de Sophia Aram, avait vu ses audiences s’essouffler après un départ correct.

RTL

Jeudi 13/03/2014 dans L’émission pour tous, Laurent Ruquier a sévèrement recadré son chroniqueur Arnaud Demanche lorsque ce dernier s’en est pris à une ancienne Femen, affirmant que ce groupe était un « mouvement de connes ».

Suisse : l’UDC veut abolir l’article contre le racisme

Le code pénal suisse dispose depuis 1994 d’un article punissant le racisme. Pour le parti agrarien, il viole la liberté d’expression.

 

 

 

Ces derniers mois, des noms connus du monde du spectacle et de la politique en Suisse alémanique ont été accusés d’avoir tenu des propos qui ne respectaient pas l’article 261 du
Code pénal suisse. C’est par exemple le cas du comique Massimo Rochi et du maire de Berne Alexandre Tschäppät. En Suisse romande, c’est le comédien Thierry Meury, qui s’est fait épingler. Leur humour a été jugé déplacé, voir carrément raciste.

Pour l’UDC, cette disposition légale, acceptée par le peuple en 1994, doit être supprimée. Elle a déposé une motion en ce sens. «L’article 261 n’est pas un succès», déclare le conseiller national zurichois Gregor Rutz. «Il conduit à des procédures absurdes et parfois abusives. Ainsi qu’à des coûts inutiles et à une surcharge de travail pour la justice. Car souvent, à la fin, il n’y a pas de condamnation».

Autre argument: la norme anti-raciste est «en conflit avec les principes fondamentaux de notre système juridique libéral, c’est à dire avec la liberté d’expression», explique son collègue de parti et de canton, Alfred Heer. Pour le politicien, l’article 261, élaboré pour éviter les dérives négationnistes ou faire taire les agitateurs racistes est détourné de sa fonction première pour «régler des comptes en politique». (…)

Liberticide mais nécessaire

Daniel Jositsch, conseiller national socialiste et professeur de droit pénal, admet que l’article 261 est un frein à la liberté d’expression. (…) Pour le zurichois, l’article a fait ses preuves: «Il est vrai que certaines personnes portent plainte un peu vite, mais les tribunaux se montrent en général prudents en ce qui concerne son application.»

La Commission fédérale contre le racisme (CFR) se trouve aussi dans la ligne de mire de l’UDC . «La Suisse n’a pas besoin d’un organe étatique qui décide quelles opinions sont opportunes ou pas», s’insurge Gregor Rutz. «Dans une société démocratique, c’est au citoyen de se faire ses idées et de se positionner par rapport à ce qui se dit.»

Des déclarations qui font bondir la présidente de la CFR, la conseillère nationale Martine Brunschwig Graf (PLR/GE): «Notre commission n’est pas une police de l’opinion! Le rôle de la CFR est avant tout de faire de la prévention et de l’information.» (…)

20 minutes CH

Mise en examen du directeur de publication du Salon Beige

Pour la publication de cette photo :

_______________________________

Voici le communiqué du Salon Beige :

Mis en examen pour avoir dénoncé les arrestations arbitraires

Chers amis,

Vous aviez été nombreux, à l’automne dernier, à vous mobiliser pour soutenir le Salon Beige attaqué sur plusieurs fronts judiciaires et médiatiques.

Pendant plusieurs mois, nos adversaires nous ont laissé en paix.

Naturellement, nous n’escomptions pas que cette paix serait durable et nous en avons profité pour organiser notre résistance et notre riposte. J’aurai l’occasion, prochainement, de vous tenir informé sur ce point car les choses progressent mieux encore que je ne l’espérais.

En attendant, c’est la justice qui a repris l’initiative.

Mardi 4 mars, j’étais, en effet, convoqué au Tribunal de grande instance de Paris, avec mon avocat Me Triomphe, où j’ai reçu une notification de ma mise en examen pour diffamation à propos de ce post.

Est-il besoin de préciser que j’assume entièrement la responsabilité de la publication de ce photo-montage humoristique et que je persiste et signe dans mon refus résolu à approuver les arrestations et autres procédures arbitraires qui ont fleuri l’année dernière ?

J’espère bien que ce procès pourra être une tribune pour protester contre les méthodes iniques de la police politique de Manuel Valls.

En attendant, je compte sur vos prières. Avec votre soutien, nos adversaires comprendront peut-être enfin que, décidément, NOUS NE LACHERONS RIEN, JAMAIS !

Guillaume de Thieulloy