Allemagne : la fronde des clandestins (Vidéo)

France 24, 18 octobre 2012

« Après le suicide d’un jeune Iranien dans un centre de rétention, des dizaines de personnes en attente de régularisation ont décidé de dénoncer leurs conditions de vie. Après un mois de marche, les protestataires partis du centre de Würzburg (Bavière) se sont installés dans un camp de tentes à Berlin. Ils espèrent ainsi provoquer un changement de législation en Allemagne. »

France24 (Merci à Stormisbrewing)

Les départements réclament un fond d’urgence pour les aider à financer la hausse des dépenses sociales

PARIS (Sipa) — François Hollande reçoit lundi à l’Elysée les représentants de l’Assemblée des départements de France (ADF). Le chef de l’Etat est sollicité par les conseils généraux qui réclament un fonds d’urgence, en raison de l’augmentation de leurs dépenses sociales, dans le contexte de crise.

[...] Principale revendication des départements: la création d’un « fonds d’urgence » pour l’année 2013, afin de financer l’augmentation de certaines dépenses sociales qui leur incombent.

Dans un communiqué, l’ADF regrette « l’insuffisante compensation apportée par l’Etat au titre de l’attribution des trois allocations de solidarité -le RSA (Revenu de solidarité active), l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie) et la PCH (Prestation de compensation du handicap)- dont il a transféré la charge aux départements ».

La somme manquante est estimée à 6 milliards d’euros en 2012, selon la même source.

Les départements « considèrent qu’il est indispensable d’instaurer un financement plus équitable et pérenne de ces allocations », conclut l’ADF [...]

NouvelObs (Merci à Zatch)

France-Algérie: pas de « traité d’amitié » mais un « partenariat stratégique »

La France souhaite conclure un « partenariat stratégique » avec l’Algérie à l’occasion de la visite, en décembre, du président François Hollande dans ce pays, mais pas un « traité d’amitié », que « ne souhaitent pas » les Algériens, a déclaré dimanche le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius.

« Nos amis algériens ne souhaitent pas qu’on rentre dans ce type d’instrument juridique. Ils veulent un partenariat stratégique avec nous et c’est aussi notre approche », a affirmé M. Fabius, sur Europe 1 et I-télé.

Dans un entretien au Journal du Dimanche, le ministre délégué aux Anciens Combattants, Kader Arif, avait pour sa part dit « espérer » que le traité franco-algérien « portera le nom de traité d’amitié ».
« Je pense que ce concept ne sera pas retenu », a dit M. Fabius.
Il a par ailleurs réaffirmé que ce voyage du président Hollande ne donnerait pas lieu à une repentance de la France sur son passé colonial. « Les Algériens ne souhaitent absolument pas qu’on fasse un voyage tourné vers le passé », a-t-il affirmé.

Le Parisien (Merci à Waterman)

Grenoble / Villeneuve : La fête organisée hier soir n’a pas fait l’unanimité

Le maire Michel Destot a annoncé hier soir vouloir « faire en sorte que le dialogue continue avec les habitants de la Villeneuve », lors de la première fête organisée à l’occasion du début des travaux d’aménagement, dans le cadre du plan de renouvellement urbain de la Villeneuve.

[...] Plusieurs animations étaient organisées par la Ville de Grenoble dans la crique du “50”. La soirée a commencé par un atelier graffiti, orchestré par la Mission jeunesse avec les jeunes de la MJC Prémol et deux graffeurs pro. Les graffs seront affichés sur les palissades de la galerie dès lundi. Les passants pouvaient se désaltérer à “La Caravane des délices”, qui servait thé à la menthe et café, en attendant la présentation des travaux à venir autour d’un buffet convivial, en musique, avec l’association Hadra sur des rythmes trip-hop [...]

Le Dauphiné Libéré

Etudiants de l’islam dans le Morvan (Vidéo)

Le Monde – 19 octobre 2012 :

« Saint-Léger-de-Fougeret, dans le Morvan, accueille l’Institut européen des sciences humaines (IESH), créé sous l’impulsion de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) et de la Fédération des organisations islamiques en Europe. Ce centre forme chaque année, principalement sur le plan théologique, une poignée d’imams « made in France ». Mais cette initiative rare peine à répondre à la demande des cadres religieux musulmans. »

Le Monde

Mineur Isolé Etranger : le département d’Ille-et-Vilaine sature

Le nombre de mineurs étrangers isolés qui se présentent à Rennes a explosé. De cinq dans les années 2000, ils sont plus de 400 aujourd’hui. Le conseil général d’Ille-et-Vilaine, qui dépense 15 millions d’euros par an pour leur prise en charge, manque de places et de moyens.

Il est arrivé il y a deux semaines à Rennes.

« Je suis parti de Kinshasa avec un ami de mon père. Je suis arrivé à la gare de Rennes et il m’a dit qu’il allait me chercher un sandwich. » Les heures passent et l’ami ne revient pas.

Elias (Prénom d’emprunt) 16 ans, se retrouve seul [...] Il est orienté vers la mission mineurs étrangers (MIE). Un service du Département qui dépend de l’aide sociale à l’enfance et qui dispose, depuis un an, à Rennes, de locaux spécifiques.

[...] En attendant, Elias est hébergé dans un hôtel dans le centre de Rennes, réquisitionné par la MIE. Un établissement voué à la destruction. Dans ce même hôtel, une vingtaine d’autres mineurs étrangers. Aussi bien des jeunes hommes que des jeunes femmes. La très grande majorité vient du Congo. Certains y résident depuis plusieurs mois. Le midi, le propriétaire de l’hôtel leur fait la cuisine. Le reste du temps, les jeunes se débrouillent. Livrés à eux-mêmes.

« On a des éducatrices qui viennent nous voir régulièrement », explique un des résidents, allongé sur son lit.

Lire la suite

Hongrie: mobilisation rom contre une manifestation d’extrême droite

MISKOLC (Hongrie) (AFP) – Plusieurs centaines de Roms ont défilé mercredi à Miskolc, dans l’est de la Hongrie, une mobilisation rare pour cette minorité qui protestait contre une manifestation du parti d’extrême droite Jobbik dans la même ville.

Environ 600 Roms ont défilé du quartier, où le Jobbik avait prévu de manifester plus tard dans la journée, jusqu’au centre-ville en scandant « A bas le Jobbik! » ou « Nous sommes ici chez nous! ».

Certains portaient des banderoles sur lesquelles on pouvait lire: « Nous voulons la paix, la loi et une Hongrie sans nazis ».


Manifestation du « Parti national des Tziganes hongrois »

« Il est triste que le gouvernement ait autorisé cet événement raciste », a estimé un participant, en référence à la manifestation du Jobbik au centre d’un quartier de lotissements, qui compte quelque 29.000 habitants. Le parti d’extrême droite a dit vouloir dénoncer à cette occasion une forte augmentation des « crimes roms » dans ce quartier.

La marche est une rare démonstration d’unité de la communauté des Roms, ont estimé ses organisateurs. Pour Aladar Horvath, chef du Mouvement des droits des citoyens pour la République, il s’agit de la plus grande mobilisation rom depuis de nombreuses années.

“C’est merveilleux de voir les Roms enfin se réunir et solidairement défendre ensemble notre dignité et notre honneur face au racisme », a-t-il dit à l’AFP [...]

Libération

Manuel Valls veut faciliter l’acquisition de la nationalité française

Quatre mois après l’avoir annoncée, le ministre de l’intérieur Manuel Valls a publié, jeudi 18 octobre, une circulaire pour rouvrir plus largement l’accès à la nationalité française.

Il s’agit pour le gouvernement de revenir sur la très forte inflexion du nombre de naturalisations qui avait été mise en œuvre par l’ancienne majorité depuis 2010: entre 30 % à 45 % de moins [...]

Cérémonie de naturalisation à Macon en 2009

 

L’accès à la nationalité « a été entravé, empêché, sans que cela ne fasse l’objet d’aucun débat, devait-il notamment justifier dans un discours. Elle ne doit être ni bradée ni reservée à une élite. (…) C’est le moteur du sentiment d’appartenance à notre nation »

Lire la suite

Rioufol : La France deviendra-t-elle une République islamique ?

Qui croire? Ceux qui avancent que la France sera une République islamique dans quatre décennies, ou ceux qui dénoncent dans cette affirmation une fable et un recours raciste au bouc émissaire?

Un film, projeté par le cardinal Peter Turkson, un proche de Benoît XVI, lors du synode des évêques qui se tient à Rome, fait la part belle à la première hypothèse.[...] A l’opposé, un livre écrit par Raphaël Liogier (Le mythe de l’islamisation, essai sur une obsession collective, Seuil) dénonce « le mythe paranoïaque de l’islamisation » et son « complot musulman visant à détruire l’Europe, à faire disparaître sa culture ». L’auteur écrit : « Que l’on étudie les courbes d’évolution de la natalité des musulmans putatifs, des flux migratoires ou des taux de conversion (…) on n’aboutit à aucune montée spectaculaire de l’islam ni dans le monde en général ni en Europe« . Entre ce tout et ce rien, entre cette dramatisation et cette banalisation, la vérité ne serait-elle dans l’entre deux ?

L’absence de données sur l’immigration et sa fécondité explique ces perceptions contradictoires et ces affirmations péremptoires [...] Le déni de Liogier, pour sa part, est révélateur de l’attitude de ces intellectuels prêts à toutes les acrobaties pour rejeter des phénomènes qui s’observent à l’oeil nu. Entrainé par son désir de contredire toute approche critique, l’auteur en vient à louanger Tariq Ramadan et ses discours « antiracistes et tolérants » qui « donnent l’image d’un parfait démocrate », tout en dénonçant « une atmosphère paranoïde et nauséabonde » chez ceux qui ne sont pas convaincus par sa vision angélique.

A vouloir trop caricaturer et moquer des craintes légitimes, l’auteur illustre le risque que fait courir l’aveuglement volontaire face à la question posée par l’islam radical en France. C’est moins l’islamisation de la France qui est à craindre que l’endormissement des esprits.

Le Figaro

Un film polonais sur la bataille de Vienne

« The Battle of Vienna (September Eleven 1683) » titre en anglais, « Bitwa pod Wiedniem » titre en polonais, est un film polonais sorti le 12 octobre au cinéma.
Il retrace la victoire du roi Jean III Sobieski sur les Turcs, arrivé en renfort avec son armée de secours (30 000 hommes) pour délivrer Vienne assiégée et menacée.

(Merci à domi)

Bons baisers de Florange

Au bar de la Mairie, sur la Grand Rue, les propos sont plutôt désenchantés. A entendre les clients, la meilleure période de Florange, c’était « avant les années 80″. Il y avait alors « dix fois plus de cafés qu’aujourd’hui, plein de magasins, une mercerie, un salon de thé, et même un hôtel ! Tout ça, c’est fini…. Tout est mort. Longwy, c’est encore pire. Il n’y a que Thionville qui tient le coup ».

[...] L’époque a changé. Ce n’est plus la même affluence, plus les mêmes recettes. Autour du bar, face à une chope de bière ou un kir, les propos sont amers. « On ne va rien toucher, quand on sera à la retraite », dit l’un, un habitué. « Tu feras comme les autres, tu iras voir l’assistante sociale ! », rétorque l’autre, avant de planter sa banderille : « Mais tu as intérêt à être arabe ou rom. Eux, la mairie les aide. Les Français, non… »

Quelques centaines de mètres plus loin, Salam Burger ouvre ses portes. C’est l’un des sept troquets arabo-musulmans implantés dans la ville. Les Florangeais surnomment ces petits fast-food « les kebabs », en tordant un peu le nez… Il est midi. La télévision, fichée dans le mur, retransmet en direct le pèlerinage de La Mecque. Sur l’écran, des milliers de pèlerins tournent en boucle autour de la Kaaba. Autour des tables de formica, l’atmosphère est amicale, tranquille. Les clients ne paraissent pas gênés par les psalmodies. Ils sont d’origine maghrébine pour les trois quart d’entre eux.

Entrent deux blondinets, cartables dans le dos. Des ados, qui sortent de l’école voisine. Rapide coup d’œil sur la carte affichée au dessus du comptoir. Il y a le « bled burger », le « salam burger » bien sûr, et quantité d’assiettes de kebab-poulet-salade. Les deux adolescents passent leurs commandes, avant de s’attabler, détendus, sous le poste de télévision. Quelques minutes plus tard, on entend le serveur, Ahmed, crier affectueusement, du fond de sa cuisine : « Eh, les Anglais, vos assiettes sont prêtes ! » [...]

Le Monde (Merci à Joyeux luron)

Orléans : les clandestins en colère, une initiative du Collectif Immigration de la CGT

« On vit ici ! On bosse ici ! On reste ici ! Papiers pour tous ! » C’est au son de ce slogan qu’une quinzaine de travailleurs sans-papiers s’est rassemblée, pour la 3e fois en un mois, devant la préfecture hier.

Une initiative placée sous l’égide du collectif Immigration de la CGT.

Les revendications : la régularisation et la fin de la circulaire qui réserve le même traitement à tous les sans-papiers sur le territoire. Malgré le refus répété de la préfecture de leur donner un récépissé, sésame pour rester sur le territoire, le désespoir n’était pas au rendez-vous.

larep.fr (Merci à Shaka)