Plein ecran

Les journalistes sont l’une des professions les plus visées en France par les commentaires violents ou haineux sur internet

Mai
2018

 

Les journalistes sont l’une des professions les plus visées en France par les commentaires violents ou haineux sur internet et les réseaux sociaux, selon une étude publiée pour la journée mondiale de la liberté de la presse.

L’association Respect Zone, qui milite contre la cyberviolence, a publié mercredi un baromètre inédit, réalisé par les sociétés Dentsu Consulting et Netino by Webhelp à partir d’une analyse des commentaires sur les pages Facebook de 24 grands médias français (à partir d’un échantillon de 10.000 commentaires sélectionnés aléatoirement en mars, avant éventuelle modération).

En outre, l’étude a recensé sur 12 mois tous les messages sur les réseaux sociaux incluant certaines injures ciblant spécifiquement les médias (« merdias », « journalopes »…).

D’après cette étude, « 45.000 messages de commentaires cyber-violents sont recensés par mois à l’encontre des journalistes et de leur média », soit 1% des commentaires postés sur les 24 pages de médias analysées. Ce qui fait des journalistes « la 3ème profession la plus visée » par les cyberviolences, derrière les hommes et femmes politiques et les personnalités publiques (acteurs, animateurs télé…).

Nice : Elus et associations réclament une extension du tramway vers un quartier sensible et dénoncent « une politique volontaire de ségrégation urbaine »
Un monument aux morts profané, des murs tagués : l'extrême-gauche occupe la prestigieuse Ecole normale supérieure

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu