Plein ecran

Deux pilotes français achètent un avion pour sauver des migrants en Méditerranée

01/05

En investissant toutes leurs économies, les deux hommes se sont offert un petit avion afin d’aller repérer les canots en perdition au large de la Libye. Première mission le 2 mai.

Avec Benoît Micolon, 35 ans, ils veulent devenir les yeux de la mer. Les deux Français, qui se sont connus sur les bancs de l’école de pilotage en 2006, viennent d’investir la totalité de leurs économies – soit 130 000 euros – pour s’offrir le Colibri, l’avion qui sauvera des vies. « Il y a urgence à assister les navires ONG en repérant les canots et en les leur signalant en même temps qu’au MRCC, l’organisme officiel italien qui gère les sauvetages », rappelle José Benavente.

« Vraiment utiles, tout de suite »

Pragmatiques, les deux fondateurs de Pilotes volontaires savent que la capacité de repérage depuis un avion qui survole les eaux à basse altitude est cent fois supérieure à une observation depuis le pont d’un navire. Ils savent aussi que cet appui aérien manque cruellement aujourd’hui en Méditerranée et que durant le premier trimestre 2018, quelque 500 personnes ont encore péri au large des côtes libyennes, selon l’Organisation internationale pour les migrations.[…]

 

Le Monde

Chalon-sur-Saône (71) : Ahmed, multirécidiviste, hurle dans la cathédrale « c’est le Coran qu’il faut lire » et menace d'y faire sauter une grenade
Offenburg (Allemagne) : un réfugié originaire d'Afrique centrale accusé d'avoir attaqué, détroussé et violé une jeune femme

Commentaires

Accueil
Menu
X