Plein ecran

Banlieues. Rachida Dati : «De nombreux élus et responsables politiques ont été naïfs ou, pire encore, cyniques»

29/04

Pour l’ex-garde des Sceaux Rachida Dati, les mesures du Plan Borloo, si elles sont retenues par le gouvernement, sont inefficaces.

Pour désenclaver les quartiers populaires, Borloo propose une nouvelle levée de fonds de cinq milliards d’euros. Cet argent sera-t-il jeté par les fenêtres ?

Le vrai ministère de la ville a été instauré en 1990 avec Michel Delebarre et consacré en 2002 avec Jean-Louis Borloo. À cette époque, la politique de la ville a d’abord été envisagée sous un angle social, puis d’excuse sociale ! Et ce, alors qu’une véritable économie souterraine s’était développée, par le trafic de drogue notamment – une délinquance silencieuse.

De nombreux élus et responsables politiques ont été naïfs ou pire encore, cyniques. En voulant acheter la paix sociale, on a laissé du terrain au communautarisme, aidé et accompagné par des mouvements comme SOS racisme. Alors que la majorité des habitants de ces territoires voulaient s’en sortir, appelaient au secours la République ! On leur a envoyé les grands frères, les éducateurs de rues, voire des imams auto-proclamés. Nous le payons hélas très cher aujourd’hui. […]

Dans ce plan, il n’y a rien pour lutter contre l’islamisme…

L’islamisme radical est une réalité dans certains territoires. Ne pas le reconnaître, c’est accepter que la France se fracture de plus en plus et que la loi de la communauté soit supérieure à la loi de la République. […]

ouest-france

Merci à elio

Pas-de-Calais (62) : par mesure d’économie, l’indemnité de nuit des pompiers volontaires sera abaissée à 1,80 euro de l'heure
Le Mans (72) : rodéos à moto, bagarres à coups de barres de fer dans le quartier Bellevue, "des populations qui ont un autre mode de vie occupent le domaine public" déclare un policier

Commentaires

Accueil
Menu
X