Plein ecran

L’ambassadeur français claque la porte du Conseil de l’UE pour dénoncer le « tout anglais »

26/04

L’ambassadeur français claque la porte du Conseil de l’UE pour dénoncer le « tout anglais ». Il voulait protester contre l’absence d’interprétation prévue lors de futurs débats budgétaires, qui conduit généralement à un usage exclusif de l’anglais.

« Il ne s’agit pas d’une mise en scène orchestrée, mais d’une manière de marquer le coup face à un débat mal orienté par le secrétariat du Conseil, avec des méthodes qu’il fallait refuser« , a expliqué une source diplomatique française. « Sur un sujet aussi sérieux que le prochain cadre financier pluriannuel (CFP), il faut qu’il y ait un respect du multilinguisme des institutions de l’UE« , a ajouté cette source, déplorant un recours croissant « au tout anglais« . […]

Le format « léger » qui avait été prévu pour les futures réunions d’experts sur les budgets 2021-2027 ne permet pas d’avoir des interprètes, selon cette source européenne. La langue française est, avec l’anglais et l’allemand, une langue de travail au sein des institutions européennes, mais elle est en déclin, en particulier depuis l’élargissement aux pays de l’Est.

news.yahoo

Rapport Borloo. Pour Malek Boutih, il y a "une erreur de diagnostic" : "dans ces territoires, c'est la République qui est en train de s'effondrer"
Mohamed Mechmache : le rapport de Jean-Louis Borloo est "une bonne nouvelle" pour éviter d'aller "droit dans le mur"

Commentaires

Accueil
Menu
X