Plein ecran

« AJ+ français » : quand la propagande du Qatar se cache derrière un progressisme féministe et LGBT

25/04

Lancé en décembre 2017 en France, ce nouveau média s’adresse aux « générations connectées et ouvertes sur le monde ». Mais derrière la façade progressiste, AJ+ est surtout une succursale d’Al-Jazira, la chaîne télé détenue par la famille royale du Qatar. Une allégeance troublante, surtout quand on se penche sur le contenu de ses vidéos…

(…) Dans la pensée indigéniste, toute la société occidentale est analysée à l’aune de l’oppression « coloniale » infligée aux « racisés », c’est-à-dire aux non-Blancs. Cette vision se retrouve dans la ligne éditoriale d’AJ+ français où d’innombrables faits divers sont égrenés sans ceesse dans le but transparent d’instiller l’idée que l’islamophobie et le racisme sont omniprésents en France : expulsion d’une migrante enceinte dans un train à Menton, violences contre une femme « agressée car voilée » à Vélizy, « violente interpellation » d’une autre en niqab à Montpellier… Chaque exemple de violence policière supposée ou avérée est ainsi scrupuleusement rapporté voire monté en épingle. Dans une certaine mesure, le média fonctionne comme une sorte de « Fdesouche » à l’envers : à l’instar du site d’extrême droite, il nourrit un fil d’actualité obsessionnel, créant un climat particulier, en l’espèce celui d’un Etat policier, raciste et islamophobe.

 

Le violoniste Renaud Capuçon rend son prix "Echo" (équivalent allemand des Victoires de la musique) après l'attribution de cette récompense à des rappeurs aux textes jugés antisémites (MàJ : Les "ECHOs" n'auront plus lieu)
“Defend Europe” : le porte-parole identitaire Romain Espino harcelé sur Twitter

Commentaires

Accueil
Menu
X