Plein ecran

Mytilène (Grèce) : fin de l’occupation de la place centrale par des migrants après des heurts avec les habitants (MàJ)

23/04

Les heurts ont commencé dimanche soir après que le groupe d’extrême droite « Mouvement patriotique » eut appelé à un rassemblement devant la place centrale Sappho de Mytilène, chef-lieu de l’île, où campaient depuis mardi dernier près de 200 Afghans avec leurs familles pour protester contre les conditions misérables de séjour sur l’île.

Malgré les efforts de la police pour contrôler la situation, des bouteilles d’eau et des fusées de détresse éclairantes ont été lancées par le groupe d’extrême droite et blessé légèrement plus d’une dizaine d’Afghans qui ont dû être transférés à l’hôpital, selon les premières informations de la police.

« Brûlez-les vifs », « Jetez-les à la mer », « Ils veulent islamiser le pays », scandaient les attaquants.

Les affrontements ont duré toute la nuit et dégénéré en échauffourées entre extrême droite et anarchistes qui sont venus pour secourir les migrants.

La police a jeté des gaz lacrymogènes à la fois pour disperser la foule et évacuer la place où étaient les migrants qui ont été contraints de rentrer dans les centres d’accueil de l’île.

[…]

Source


Après des heurts entre extrémistes de droite, des migrants et la police, des unités de CRS grecs ont forcé, tôt ce lundi matin, des douzaines de migrants à évacuer une place centrale de Mytilène, capitale de l’île de Lesbos.

Lors des heurts, plusieurs migrants ont été légèrement blessés […] Cela avait commencé par des attaques d’habitants en colère, orientés principalement à l’extrême droite, qui protestaient contre l’occupation par des migrants depuis mercredi dernier de la place Sappho, située au centre de Mytilène.

Les migrants ont reçu des pierres et des bouteilles. Une fusée éclairante a même été lancée contre les migrants. La police a fait usage de gaz lacrymogène et de matraques pour séparer les deux camps […]

Les migrants, qui viennent pour la plupart d’Afghanistan, demandent à être transférés sur le continent. […]

(Traduction Fdesouche)

Luzerner Zeitung

Chantal Delsol : "Pour nous, l'immigration, c'est un drame. Pour les pays de l'est, c'est une tragédie"
Des NoBorders et des migrants forcent un barrage de gendarmerie dans les Alpes (MàJ : 2 interpellations pour «aide à l'entrée d'étrangers en situation irrégulière sur le territoire national et en bande organisée»)

Soutenez Fdesouche

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire




Solution 2 : S'abonner avec paypal


Option A : paiement mensuel



Option B : paiement hedomadaire




Solution 3 : Faire un don par chèque


Chèque à l'ordre d'Esprit de Clocher
Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France



Solution 4 : Faire un don en Bitcoin


Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4



Commentaires

Accueil
Menu
X