Plein ecran

Violences urbaines à Toulouse: 2 peines de prison ferme sans maintien en détention

21/04

Deux hommes ont été condamnés vendredi à Toulouse à des peines de six mois de prison ferme, mais sans maintien en détention, pour avoir été impliqués dans les violences urbaines qui ont touché le quartier du Grand Mirail ces derniers jours.

Un troisième, poursuivi pour la détention d’un appareil à laser, a été condamné à trois mois de prison avec sursis, 210 heures de travaux d’intérêt général, ainsi qu’à un stage de citoyenneté.

Au total, 13 personnes devaient être jugées en comparution immédiate vendredi devant le tribunal correctionnel de Toulouse. Sept prévenus, dont quatre poursuivis notamment pour violences commises en réunion, ont demandé le report de l’examen de leur dossier. Les audiences ont été fixés au mois de mai.

Loi immigration : LR et FN réclament l'expulsion des fichés S, la rapporteuse LREM s'y oppose
Pégomas (06) : Des parents d'élèves refusent que le futur collège prenne le nom d'Arnaud Beltrame

Commentaires

Accueil
Menu
X