Plein ecran

Paris Match raconte comment la Belgique a rendu la liberté à Oussama Atar, l’un des commanditaires des attentats de Paris et de Bruxelles

21/04

L’enquête de Paris Match dévoile les dessous de la libération d’Oussama Atar qui pourrait bien être une affaire d’État.

Tombé aux mains de l’armée américaine le 24 février 2005, il a été arrêté sous l’identité d’Ali Saleh Mohamed à Ramadi, l’un des bastions de la rébellion affiliée à Al Qaida. Condamné à perpétuité en mai 2005 pour « crimes terroristes », sa peine a été ramenée à dix ans de détention en février 2007, au simple motif de franchissement illégal de la frontière avec la Syrie où il se trouvait dès 2004.

(…)

Une question lancinante subsiste cependant : pour quelles raisons les plus hautes autorités belges ont-elles tout fait, à partir de 2006, pour sortir de sa geôle irakienne celui qui allait devenir le superviseur présumé des carnages parisien et bruxellois ? Car c’est bien ce que montrent les documents et les témoignages de première main collectés par Paris Match.

(…)

Est-on là face à un plantage magistral des services de sécurité et de renseignement ou doit-on suspecter autre chose ?

(…) Paris Match

Merci à Ada

Brigitte Tregouet : "Médecin auprès de réfugiés, j'ai compris que les migrants d’aujourd’hui sont les Français de demain" (HuffPost)
Tolbiac : "Qui est-ce qui va nettoyer, ce n'est pas vous, ce sont des femmes de ménage qui n'ont pas fait d'étude"

Commentaires

Accueil
Menu
X