Plein ecran

Douglas Murray sur la Suède : « J’ai vu des quartiers désormais envahis par les crimes, les gangs, les viols et les attaques à la grenade »

24/04

Dans son dernier essai, L’Étrange suicide de l’Europe, qui est resté près de vingt semaines dans le top 10 des meilleures ventes du Sunday Times, il décrit les conséquences mortifères de l’immigration incontrôlée dans une Europe en voie de désintégration. À l’occasion de la parution de l’édition française de son best-seller, Douglas Murray nous a accordé un entretien exclusif.

(…)

Vous adoptez un ton particulièrement véhément au sujet de la Suède, pourtant souvent citée en exemple. Pourquoi?

-Parce que, en dehors de l’Allemagne, aucun pays en Europe n’a accepté autant de migrants ces dernières années que la Suède. Et personne n’a autant de problèmes. Il n’y a rien à faire pour les Suédois. Plus personne n’a une classe politique aussi ridiculement timide, autocensurée et volontairement aveugle. J’ai fait le tour des banlieues et j’ai vu des quartiers désormais envahis par les crimes, les gangs, les viols et les attaques à la grenade. Presque tous les journalistes sont là pour suivre la ligne du parti et régurgiter les mêmes mensonges. Ils semblent penser que leur travail est de maintenir les mauvaises nouvelles le plus loin possible du public. Donc, comme en Allemagne, le public doit apprendre à lire les nouvelles selon un dispositif de décodage interne, comme on le faisait sous le communisme. Ainsi, lorsqu’un viol est signalé, par exemple, si le nom de l’agresseur n’est pas mentionné, tout le monde sait qu’il s’agit d’un migrant.

(…)

Le Figaro

Merci à valdorf

Michel Serfaty : « On est passé de 22% à 65% d'enfants juifs scolarisés dans le privé »
Occupation des universités : plus d'un million d'euros de dégâts

Commentaires

Accueil
Menu
X