Plein ecran

Sur la Syrie comme sur le reste, la droite doit acquérir une culture du dialogue

20/04

L’Incorrect s’est donné pour vocation d’empêcher la droite de penser en rond, dans le confort ouaté d’un entre soi stérile et mortifère qui ne conduit qu’aux déceptions électorales, aux défaites. Une mission difficile mais indispensable, sinon vitale, comme en témoigne la polémique absurde et disproportionnée des derniers jours autour du conflit syrien. Un rappel succinct des faits s’impose. Vendredi dernier, la coalition occidentale réunissant les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni a visé des intérêts du gouvernement syrien, ne provoquant que des dégâts matériels limités. Une frappe avant tout symbolique destinée à rétablir l’équilibre des forces entre des belligérants qui veulent tous que la paix succède enfin à la guerre dans cette région meurtrie par sept années d’un terrible conflit. Ni les Etats-Unis, ni la France, ni le Royaume-Uni, ni la Russie, ni l’Iran, ni la Syrie n’ont intérêt à ce que cette guerre se poursuive.

Nul besoin, ici, de revenir sur les détails de cette opération militaire complexe, dont les faits ne nous sont connus qu’au travers des filtres déformants de la désinformation des deux camps en présence (l’un jouant très habilement du doute qu’engendrent nos sociétés contemporaines, surinformées mais souvent mal informées), tant nous les avons abordés dans nos colonnes, en essayant de présenter une diversité de points de vue rare dans les médias français. Malheureusement, cette diversité d’opinion qui devrait être perçue comme une richesse dans notre famille de pensée, plus attachée à la liberté qu’à la censure, n’a pas manqué de susciter des réactions négatives, parfois extrêmement grossières et caricaturales. Pour un tweet somme toute anodin, dans son style très vif et très franc (au moins avance-t-il toujours à visage découvert), notre ami Jacques de Guillebon s’est vu traiter de tous les noms par une foule masquée d’internautes anonymes : « candaule » (en passe de devenir l’expression la plus agaçante d’une « fachosphère » de plus en plus auto-référencée), traître, vendu, etc.

Moi-même, pour avoir timidement défendu l’opération militaire française, ou, au moins, ne pas l’avoir condamnée en bloc en annonçant le début de la troisième guerre mondiale, ai été soupçonné par un proche de Florian Philippot, l’élu régional Sylvain Marcelli, d’être le propagandiste d’intérêts étrangers, c’est-à-dire de ceux des « néo-conservateurs » américains qui utiliseraient Marion Maréchal Le Pen comme cheval de Troie dans la droite française ! Des accusations diffamatoires et délirantes, relevant plus de la névrose paranoïaque que de la politique au sens noble du terme. Voilà qui fait d’ailleurs tâche pour une formation qui s’est pourtant fait fort de se distinguer des travers les plus pénibles de l’« extrême droite ». Mais peut-être ne sont-ce que des apparences. Bref, passons. Dans le même temps, un garçon comme Pierre Sautarel montrait son indépendance d’esprit, prouvant une fois de plus sa capacité au dialogue et son sens consommé de l’autodérision.

Pourquoi devrions-nous, sous prétexte qu’il faille taper comme des sourds sur l’exécutif Macron, nous mettre en rang, le petit doigt sur la couture du pantalon, en condamnant automatiquement dans un unanimisme tout ce qu’il y a de plus soviétique toutes les opérations militaires occidentales en Syrie ? Y-a-t-il un non dit, un impensé de la droite française qui la pousse à adopter une seule lecture des relations internationales, et pire, à faire de ces questions son champ de bataille préféré, son moyen de discriminer les « purs » et les « impurs » ? Laissons ça au Média mélenchonien, à la Pravda des sectaires d’extrême gauche ! Chez eux, on vire pour pensée non conforme. Pas chez nous. Un média n’est pas une secte, mais un relais d’information. Bien sûr, nous avons une ligne, mais elle n’est pas rigide, figée, doctrinale. Il s’agit d’abord d’une conduite, d’une éthique : faire le plus honnêtement possible notre travail d’information et d’analyse. Nous n’allons pas nous couler dans un moule en refusant d’aborder certains sujets tabous dans le seul but de plaire à quelques trolls et quelques lobbyistes patentés. Jamais. (…)

Lausanne (Suisse) : Epris d’une ado de 15 ans, un quadragénaire l’épouse à la mosquée pour pouvoir coucher avec elle pendant le Ramadan
Dijon (21) : Le casting de la première Miss Diversité Dijon Métropole est lancé

Commentaires

Accueil
Menu
X