Plein ecran

Montpellier : deux « migrants mineurs » dont l’un avait 27 ans condamnés pour avoir menti sur leur age.

17/04

L es deux migrants étaient accusés d’avoir menti sur leur âge. Ils ont été condamnés à trois mois et un mois de prison ferme.

« Si je dois partir, je ne saurais pas où aller. Si je peux rester, je finirai mes études pour réussir ma vie en France. » Les projets d’Emmanuel n’auront pas convaincu le président du tribunal correctionnel de Montpellier. Ce jeune migrant ivoirien, arrivé en France en 2016, était accusé par la justice d’avoir menti sur son âge en utilisant de faux papiers d’identité pour bénéficier de la protection que le conseil départemental réserve aux mineurs. Il a été entendu ce lundi 16 avril, après un autre jeune Ivoirien auquel il était reproché les mêmes faits.

« Un abandon des charges ne serait pas une preuve d’humanité puisque les préjudices commis par ces jeunes portent atteinte aux mineurs qui ont un réel besoin de protection », martèle le ministère public représenté par Jacques-Philippe Redon. Les mains jointes, le regard fébrile, Emmanuel insiste : « Je suis né le 25 octobre 2010. » À la défense, Me Christophe Ruffel pointe les lacunes du dossier. Aucun représentant du Département n’est venu et aucune pièce justifiant leurs accusations n’a été apportée. Le premier prévenu, qui a finalement avoué être âgé de 27 ans, a été condamné à trois mois de prison ferme. Emmanuel s’en sort avec un mois.  (…)

Un acteur de Black Panther accusé d'avoir tourné une vidéo porno gay : dans son pays l'homosexualité est illégale
Villeurbanne (69): Un homme avait tenté de foncer sur la foule à un concert en criant "je suis un terroriste", la police cherche des témoins

Commentaires

Accueil
Menu
X