Plein ecran

Awalé, Empire songhaï, Massaï… Masseka game studios veut faire entrer l’Afrique dans le jeu vidéo

15/04

Personnages historiques, mythes, légendes et cultures oubliés… Teddy Kossoko, jeune ingénieur originaire de Centrafrique, entreprend de faire découvrir les pans méconnus de l’Afrique grâce aux jeux vidéo.(…)

« Tout a commencé quand je suis arrivé en France en 2012. Je me suis rendu compte que les Occidentaux avaient une vision totalement uniforme et opaque de l’Afrique et que, trop souvent, ils n’en connaissaient que les conflits », raconte Teddy Kossoko à France 24. « J’ai aussi vite compris que les jeux vidéo ont une grande influence en France. J’ai donc voulu montrer l’Afrique par ce prisme et faire découvrir ses mythes, ses légendes et son Histoire. »(…)

(…) S’il a réalisé le développement du jeu seul, Teddy Kossoko a tout de même dû s’appuyer sur les compétences d’un graphiste pour donner vie à son univers. Originalité, ce dernier ne connaissait rien à l’Afrique quand il s’est vu proposer le projet. « Il m’a dit : ‘ je ne connais pas les univers africains mais je vais me battre pour connaître ton continent‘ », raconte en souriant Teddy Kossoko. « En trois ans, il a réussi à complètement s’approprier cet univers. Maintenant, en plaisantant, je l’appelle le griot blanc [les griots sont des passeurs d’histoire itinérants en Afrique de l’Ouest]. »

Deux mois après le lancement, Kissoro affiche déjà près de 7 000 téléchargements. « Pas mal pour un jeu indépendant« , sourit son développeur. Teddy Kossoko retient surtout l’accueil qui lui a été fait : « Beaucoup de médias se sont intéressés à mon projet, c’était très encourageant« , raconte l’ingénieur. Une couverture médiatique qui lui a permis d’obtenir un soutien financier du Centre régional des œuvres universitaires et scolaires (Crous) de Toulouse ainsi que de lever des fonds via un financement participatif.(…)

France 24

S’ils n’étaient pas venus...
Erich Hess, l’homme le plus à droite du parlement suisse : «Une fois sa réputation ruinée, on peut vivre sans se gêner»

Commentaires

Accueil
Menu
X