Plein ecran

Valls : « Si un journaliste d’extrême-droite s’était réjoui de l’attentat des JO de Munich, il ne pourrait pas interviewer Macron ce soir. On passe beaucoup à Plenel »

Avr
2018

Au cours du Grand Rendez-vous Europe 1, CNews, Les Echos, Manuel Valls est revenu sur les propos écrits dans les années 70 par Edwy Plenel.

« Si un journaliste classé à l’époque à l’extrême droite et qui aurait évolué depuis -parce qu’on fait tous des erreurs de jeunesse, parait-il- avait écrit en 1973 qu’il se réjouissait de l’attentat aux Jeux olympiques de Munich contre les athlètes israéliens, je suis convaincu qu’il ne pourrait pas interviewer le président de la République », affirme Manuel Valls.

Et l’ancien socialiste d’estimer plus largement qu’on « passe beaucoup à Monsieur Plenel et à ses engagements du passé qu’on retrouve d’ailleurs dans la forme de violence qui est la sienne ».

Huff Post

Royaume-Uni: une victime de Rotherham témoigne des pressions de la police et des services sociaux sur elle et ses enfants
"L'amour de la patrie n'est pas un crime" : à Cottbus (All.), environ 1 500 personnes ont manifesté pour dénoncer la politique d'immigration de Merkel

Commentaires

Accueil
Menu
X