Plein ecran

L’ex-candidat LFI Stéphane Poussier condamné à 1 an de prison avec sursis pour s’être réjoui de la mort du lieutenant-colonel Beltrame (MàJ)

27/03

27/03/18

L’ancien candidat de la France insoumise Stéphane Poussier a été présenté au parquet ce mardi en comparution immédiate pour apologie du terrorisme. Il a été condamné à un an de prison avec sursis, ainsi qu’à l’interdiction de ses droits civils et civiques pour une durée de sept ans.

BFMTV


26/03/18

La garde à vue de Stéphane Poussier qui s’est réjoui samedi de la mort d’Arnaud Beltrame dans l’attaque de Trèbes, est prolongée. Il conteste vigoureusement l’infraction et invoque la liberté d’expression.
Stéphane Poussier persiste et signe. L’ex-candidat de La France insoumise aux élections législatives du Calvados a vu sa garde à vue prolongée lundi. Il est suspecté d' »apologie du terrorisme » après s’être réjoui, samedi, de la mort du gendarme Arnaud Beltrame suite à l’attaque du Super U de Trèbes vendredi.

Il revendique ses propos. Selon nos informations, Stéphane Poussier considère que ses tweets ont été rédigés au titre de la liberté d’expression. Il revendique ses propos et conteste vigoureusement l’infraction d' »apologie du terrorisme » qui lui est reprochée.

(…) Europe 1


25/03/18

La France insoumise, comme l’a annoncé ce dimanche soir Jean-Luc Mélenchon sur Twitter, a décidé de porter plainte lundi contre Stéphane Poussier.

Dans ses messages, celui-ci évoquait notamment Rémi Fraisse, ce militant qui avait trouvé la mort sur le site du barrage de Sivens en 2014. « À chaque fois qu’un gendarme se fait buter, et c’est pas tous les jours, je pense à mon ami Rémi Fraisse… Et là c’est un colonel, quel pied ! Accessoirement, encore un électeur de Macron en moins », avait-il notamment écrit dans un message publié sur sa page Facebook. […]

RTL


«Stéphane Poussier, ex-candidat de la France Insoumise, a été interpellé et placé en garde à vue pour apologie du terrorisme pour s’être félicité sur Twitter de la mort du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame.»
– FRANCE 2, 25 mars 2018, 20h00


Stéphane Poussier, qui se félicitait dans un tweet de la mort du gendarme Arnaud Beltrame, a été interpellé dimanche 25 mars à 11h30 à son domicile de Dives-sur-Mer dans le Calvados, a appris franceinfo de source proche du dossier. Il a été placé en garde à vue pour « apologie du terrorisme ».
France TV


24/03/18





Il a supprimé son compte, voici les tweets litigieux :


(Merci à Arverne et Néocon)

Saint-Herblain (44) : torturée et séquestrée par son ami migrant clandestin, elle s’échappe grâce à un drap
Les anti migrants de Defend Europe attaquent en justice aujourd'hui à Nice

Commentaires

Accueil
Menu
X