Plein ecran

Lettre tronquée de Benoît XVI : démission du responsable de la communication du Vatican

21/03

Mgr Dario Vigano, « ministre » de la communication du Vatican engagé dans une vaste réforme des médias du Saint-Siège, a démissionné mercredi après une polémique sur des soupçons d’occultation de critiques formulées par Benoît XVI.

« Après avoir longuement réfléchi et étudié avec attention les motifs de votre requête (…), je respecte votre décision et j’accepte, avec une certaine difficulté, votre démission », a écrit le pape François à Mgr Vigano, dans une lettre rendue publique par le Vatican.

L’affaire remonte au 12 mars, quand Mgr Vigano a présenté une collection de livres sur la théologie du pape François et une lettre, diffusée de manière tronquée, de Benoît XVI louant cette initiative mettant en valeur la « profonde formation philosophique et théologique » de son successeur.

[…] la lettre a été perçue comme un appui public de la part du pape émérite allemand. Il s’agissait en fait d’une réponse privée rédigée un mois plus tôt à une demande de contribution sur l’ouvrage.

Dans un deuxième paragraphe […] Benoît XVI expliquait poliment ne pas pouvoir participer à l’ouvrage faute de temps.

Et dans un troisième paragraphe, dont il n’est pas clair s’il a été lu ou pas, Joseph Ratzinger fustigeait la participation à l’ouvrage d’un théologien qui s’était montré très critique envers Jean Paul II et lui-même.

Le Vatican avait publié une photo de la lettre, mais seulement la première page, avec les deux premières lignes du deuxième paragraphe légèrement floutées. La polémique a couvé plusieurs jours, jusqu’à ce que le Saint-Siège ne diffuse la totalité de la lettre le 17 mars.

Le Point

"Blanche" parmi les injures sexistes les plus utilisées contre les femmes de moins de 30 ans
« Profanation » de la basilique de Saint-Denis par des migrants : les décodeurs du Monde s’emmêlent les pinceaux (MàJ : les décodeurs corrigent en douce leur intox)

Commentaires

Accueil
Menu
X