Plein ecran

La nuit, un seul équipage de police secours pour toute la ville de Rennes

20/03

Alarmée par les derniers faits-divers, à Rennes, l’opposition de la droite et du centre souhaite armer les policiers municipaux. La majorité de gauche refuse et pointe plutôt la responsabilité de l’État et le manque d’effectif côté police nationale.

Bertrand Plouvier, leader du groupe d’opposition de la droite et du centre, Rennes alternance 2020, veut armer les policiers municipaux. Il réclame aussi davantage de caméras. En cause ? La multiplication des faits-divers, impliquant des armes à feux.

« Des armes circulent dans notre ville »

« Vous ne pouvez plus ignorer que des armes circulent dans notre ville. Et nous ne pouvons plus accepter le fait que vous refusiez tout débat sur l’armement de notre police municipale, lance-t-il à la maire socialiste Nathalie Appéré. Il est grand temps que vous sortiez de votre angélisme. »

« Nous faisons de l’angélisme, de l’idéologie, nous sommes laxistes… »

Réponse d’Hubert Chardonnet, adjoint à la sécurité : « Nous avons déjà créé douze postes supplémentaires de policiers municipaux, nous allons multiplier par trois les patrouilles dans les quartiers, étendre la vidéo… Nous sommes conscients comme vous de faits nouveaux de délinquance, en particulier ceux qui sont liés au deal. Mais je vous invite à ne pas amalgamer les faits et les responsabilités. Vous dites, « nous faisons de l’angélisme, de l’idéologie, nous sommes laxistes… » Ce sont vos slogans, qui reviennent tout le temps. Je ne souhaite pas polémiquer. Mais la police municipale est déjà armée pour les missions qui lui incombent. Elle dispose de gilets pare-balles, de caméras piétons, de bâtons télescopiques, de bombes lacrymogènes, d’une brigade canine, véritable protection… »

La nuit, un seul équipage de police secours

Hubert Chardonnet déplore le manque d’effectifs de la police nationale et pointe la responsabilité de l’État. « En 2008, il y avait à Rennes un policier pour 450 habitants. En 2014, un policier pour 650 habitants. Et les choses, depuis, ne se sont pas améliorées. La nuit, il y a un seul équipage de police secours sur le terrain. C’est une situation préoccupante. » (…)

(Merci à Martin)

Les oiseaux disparaissent des campagnes françaises à une « vitesse vertigineuse »
Anvers (Belgique) : deux jeunes Hollandaises se font violer dans leur chambre d'hôtel par 5 hommes "d'origine africaine" qui les ont droguées (MàJ)

Soutenir Fdesouche

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire




Solution 2 : S'abonner avec paypal


Option A : paiement mensuel



Option B : paiement hedomadaire




Solution 3 : Faire un don par chèque


Chèque à l'ordre d'Esprit de Clocher
Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France



Solution 4 : Faire un don en Bitcoin


Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4



Commentaires

Accueil
Menu
X