Plein ecran

Sarkozy mis en examen et placé sous contrôle judiciaire dans l’affaire des financements de sa campagne présidentielle par Khadafi (Màj)

22/03

22/03/2018

C’est un véritable « coup de tonnerre » dans l’enquête sur les soupçons de financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Après plus de 24 heures de garde à vue, l’ancien chef de l’État a été mis en examen pour « corruption passive« , « financement illégal de campagne électorale » et « recel de fonds publics libyens« . Placé sous contrôle judiciaire, ce dernier nie les faits qui lui sont reprochés.

RTL


Saïf al-Islam Kadhafi s’est félicité ce mardi des avancées spectaculaires de l’enquête sur les présumés « financements libyens ». En mars 2011, le fils de l’ancien dictateur libyen était le premier à affirmer sur Euronews l’existence de versements du régime de Kadhafi à la campagne présidentielle du candidat de la droite française en 2007, Nicolas Sarkozy.

Saïf al-Islam Kadhafi estime aujourd’hui que « si la justice s’est enfin saisie de l’affaire, c’est parce que nous avons donné des preuves. Et je précise que j’ai encore des preuves solides contre Sarkozy« . « J’ai moi-même été témoin de la livraison de la première tranche d’argent à Claude Guéant à Tripoli« , déclare le fils du « Guide ».

Dans cette conversation, Saïf al-Islam Kadhafi regrette de ne pas avoir été entendu comme témoin par la justice française, tout comme Abdallah Snoussi, l’ex-directeur du renseignement libyen, qui « détient encore un enregistrement de la première réunion entre Sarkozy et Kadhafi à Tripoli avant la campagne présidentielle« , promet-il.

Il affirme également que Béchir Salah, haut diplomate libyen qui servait d’interlocuteur direct entre la Libye et la France, « est lui aussi prêt à témoigner malgré les menaces de mort« . Réfugié en Afrique du Sud, Béchir Salah a été gravement blessé par balle à Johannesburg le 26 février dernier.

Saïf al-Islam Kadhafi conclut l’entretien en estimant que « l’ex-président Sarkozy est responsable du chaos, de la propagation du terrorisme et de l’immigration clandestine en Libye et dans la région« .


20/03/2018

L’ancien chef de l’État, Nicolas Sarkozy, a été placé ce mardi matin en garde à vue, dans le cadre de l’enquête sur des soupçons de financements libyens de sa campagne présidentielle victorieuse de 2007.

Texas : Le poseur de bombes en série se fait exploser dans sa voiture (MÀJ:VIDÉO)
Les 3/4 des Français jugent que la politique de Macron est injuste et ne rassemble pas les Français

Soutenir Fdesouche

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire




Solution 2 : S'abonner avec paypal


Option A : paiement mensuel



Option B : paiement hedomadaire




Solution 3 : Faire un don par chèque


Chèque à l'ordre d'Esprit de Clocher
Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France



Solution 4 : Faire un don en Bitcoin


Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4



Commentaires

Accueil
Menu
X