Plein ecran

Norvège: adoption de la déchéance de nationalité

18/03

Le Parlement norvégien a adopté hier soir un amendement visant à autoriser la déchéance de nationalité sur fond de polémique autour de la ministre de la Justice qui a accusé l’opposition travailliste, elle-même victime d’un sanglant attentat, de faire le jeu des terroristes. Par une très large majorité de 90 voix contre neuf, les députés ont voté pour qu’une personne majeure ayant la double nationalité puisse perdre sa nationalité dans le cadre d’une condamnation pour terrorisme, génocide ou encore crimes contre l’humanité.

« Retirer la nationalité, c’est grave et cela exige une justification particulièrement solide », a déclaré le ministre conservateur de l’Intégration, Jan Tore Sanner, estimant que le texte assurait l’équilibre entre les impératifs de sécurité et la préservation de l’État de droit. Les débats ont cependant été dominés par une vive controverse déclenchée par sa remuante collègue au ministère de la Justice, Sylvi Listhaug, élue d’une formation populiste anti-immigration (parti du Progrès, FrP).

« Ils vous écraseront comme un insecte » : comment la Silicon Valley fait régner la loi du silence
L’embarrassante prestation de Françoise Nyssen devant la commission des affaires étrangères

Commentaires

Accueil
Menu
X