Plein ecran

Deux djihadistes français, rentrés en 2014 de Syrie, jugés aux assises (MàJ : 12 ans et 14 ans de prison sans période de sûreté)

23/03

23/03/2018

Erwan Guillard, un ex-militaire parti faire le djihad en Syrie en 2013 et 2014, a été condamné vendredi à 12 ans de réclusion criminelle par la cour d’assises de Paris, une peine bien en-deçà de celle de 20 ans requise par le parquet. Son avocate, Olivia Ronen, a salué « une peine intelligente » et « une décision courageuse ». « Il n’y a pas de période de sûreté, ce qui veut dire que c’est une peine qui sera aménageable, pour une meilleure transition entre l’incarcération et le retour à la vie civile, ce qui garantit une meilleure insertion », s’est-elle félicitée.

L’autre accusé, Tewffik Bouallag, a été condamné à 14 ans de réclusion, sans période de sûreté, alors que l’avocate générale avait également requis contre lui 20 ans de réclusion assortis d’une période de sûreté des deux tiers. « Cela ouvre la voie à l’aménagement, qui est la seule issue possible pour ces profils », a réagi son avocat François Gagey, citant par exemple la possibilité d’une semi-liberté assortie d’une formation pour apprendre un métier.(…)

europe1.fr


18/03/2018

Deux combattants français, rentrés en 2014 de Syrie, jugés aux assises

Les deux Français, dont un ancien militaire, étaient apparus ensemble en avril 2014 dans une vidéo de propagande du groupe État islamique tournée en Syrie. Détenus depuis leur retour en Europe en juin 2014, ils sont jugés aux assises à Paris à partir de lundi.

Tewffik Bouallag, 34 ans, a été arrêté à Berlin le 14 juin 2014, à sa descente d’un vol en provenance d’Istanbul, un mandat d’arrêt ayant été délivré contre lui. Il aurait rejoint la Syrie fin décembre 2013. Cet ancien délinquant, surnommé « Touf touf le ouf », reconnaît avoir participé à un combat, au cours duquel il a été blessé, indique une source proche du dossier.

Âgé de 29 ans, Erwan Guillard est rentré en Europe quelques jours plus tôt, le 8 juin 2014: il a pris un vol Istanbul-Berlin, puis un train, et s’est rendu le jour même au commissariat de police de Redon (Ille-et-Vilaine), ville où résidaient sa femme et ses enfants. Cet ancien parachutiste, converti à l’islam en 2009, était parti en Syrie en août 2013. Il reconnaît avoir combattu mais affirme ne pas avoir commis d’exactions, même si des photographies de têtes coupées ont été retrouvées dans ses affaires, selon l’enquête.

Tous deux seront jugés à Paris jusqu’au 26 mars par la cour d’assises spéciale, compétente pour statuer sur les crimes commis en matière de terrorisme et composée uniquement de magistrats professionnels. Ils comparaissent pour « participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un crime d’atteinte aux personnes ». (…)


Le Pdt du Centre de Réflexion sur la Sécurité Intérieure dénonce l'ambiguïté de Macron avec les Frères Musulmans
Brest (29) : une bande de mineurs étrangers isolés s'adonne à des vols, des violences et à un trafic de drogue dans le centre-ville

Soutenir Fdesouche

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire




Solution 2 : S'abonner avec paypal


Option A : paiement mensuel



Option B : paiement hedomadaire




Solution 3 : Faire un don par chèque


Chèque à l'ordre d'Esprit de Clocher
Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France



Solution 4 : Faire un don en Bitcoin


Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4



Commentaires

Accueil
Menu
X