Plein ecran

Hongrie : Viktor Orbán prévient que « les pays qui n’arrêtent pas l’immigration seront perdus »

16/03

Le Premier ministre hongrois, Viktor Orbán, a prévenu que « les pays qui n’arrêtent pas l’immigration seront perdus » dans un discours trois semaines avant les élections législatives.

« L’Afrique veut défoncer notre porte, et Bruxelles ne nous défend pas », a déclaré M. Orbán à la foule rassemblée devant le parlement hongrois sous une pluie battante. « L’Europe subit une invasion, et les élites européennes regardent avec leurs mains en l’air. »

S’adressant jeudi à une foule de partisans à Budapest, M. Orbán a utilisé ce discours pour faire de ce vote à venir une bataille existentielle pour la survie de la Hongrie et de l’Europe.

Les sympathisants ont agité des drapeaux et des pancartes soutenant le Fidesz, le parti de Viktor Orbán. Beaucoup sont venus en bus depuis différentes villes de Hongrie, et plusieurs milliers de conservateurs Polonais se sont rendus à Budapest pour soutenir le chef hongrois.

« Nous sommes ici parce que nous soutenons Orbán et nous voulons protéger la Hongrie et défendre tout ce que nous avons accompli ces dernières années », a déclaré Zsolt Kepecz, 40 ans, qui a voyagé avec une cinquantaine de personnes depuis la petite ville de Putnok.

The Guardian

La demande de nationalité française de Maître Gims refusée (màj vidéo)
Le préfet de la région Pays de la Loire, Nicole Klein, propose de transformer l'EHPAD de Nantes en centre d'accueil pour migrants

Commentaires

Accueil
Menu
X