Plein ecran

Uwe Tellkamp, lauréat 2008 du Goncourt allemand : « 95 % des réfugiés viennent ici pour s’installer dans le système des aides sociales »

10/03

Les écrivains Durs Grünbein et Uwe Tellkamp se sont livrés dans leur ville natale à une joute verbale sur la politique envers les réfugiés et la liberté d’opinion. Lors de ce débat devant plusieurs centaines de spectateurs réunis au Palais de la culture de Dresde, Tellkamp, 49 ans, auteur de « La Tour », a défendu surtout les positions d’extrême droite de l’AfD et du mouvement islamophobe et xénophobe Pegida. Sur les motifs des réfugiés, il a dit notamment :  » La plupart ne fuient pas la guerre ou la persécution, mais viennent ici pour s’installer dans le système des aides sociales, à plus de 95 pourcent. » Tellkamp a en outre tenu contre les médias des propos relevant de la théorie du complot : « Beaucoup de journalistes sont sur la ligne du gouvernement. »

L’un des points de départ du débat fut la « Charte 2017 », créée par une libraire de Dresde. Elle réagissait par là à la façon dont la Foire du livre de Francfort s’était comportée en 2017 avec les maisons d’édition de droite. Dans le combat contre la droite, la société n’est « plus loin d’une dictature de la pensée« , peut-on lire dans l’appel. Tellkamp l’avait signé, mais pas Grünbein.

Grünbein, 55 ans, s’est prononcé pour un changement de climat dans le débat politique et a soutenu la politique envers les réfugiés du gouvernement fédéral. […]

Après les déclarations controversées de l’écrivain Tellkamp, la maison d’édition Suhrkamp a pris ses distances avec l’auteur qu’elle publie.

(Traduction Fdesouche)

Dresdner Neueste Nachrichten

Arrêté après neuf ans de cavale, un Roubaisien est libéré à cause de l’erreur d’un juge
Argenteuil (95) : une policière renversée par un dealer lors d'un contrôle routier ouvre le feu sur le conducteur

Commentaires

Accueil
Menu
X