Plein ecran

La Corée du Sud annonce que grâce aux pressions de Trump, la Corée du Nord va se dénucléariser. Trump a accepté de rencontrer Kim Jong Un en mai.

09/03

Un officiel Sud-Coréen annonce que la Corée du Nord s’est engagée à arrêter ses tests nucléaires «grâce à la politique de pression maximale du Président Trump». Kim Jong Un a proposé à Donald Trump de le rencontrer en mai et il a accepté. Il sera le premier président en exercice à rencontrer le leader Nord-Coréen.
– BBC, 9 mars 2018, 1h13

Déclaration officielle (Traduction FDS) :

Chung Eui-Yong (Responsable de la Sécurité Nationale de Corée du Sud) : «Aujourd’hui, j’ai eu le privilège de briefer le Président Trump sur ma récente visite à Pyongyang en Corée du Nord. Je voudrais remercier le Président Trump, le Vice-Président, et sa merveilleuse équipe de sécurité nationale, dont mon ami le général McMaster. J’ai expliqué au Président Trump que son leadership et sa politique de pression maximale avec la solidarité internationale ont amené à ce rapprochement. J’ai exprimé la gratitude personnelle du Président Moon Jae-in pour le leadership du Président Trump. J’ai dit au président Trump que lors de notre meeting, le leader Nord-Coréen Kim Jong Un s’était engagé dans la dénucléarisation. Kim a promis que la Corée du Nord ne ferait plus de test nucléaire ou de missile. Il comprend que les manœuvres militaires de routine entre la République de Corée et les Etats-Unis doivent continuer et il a exprimé son impatience de rencontrer le Président Trump aussi vite que possible. Le Président Trump a apprécié le briefing et a dit qu’il rencontrerait Kim Jong Un en mai pour parvenir à une dénucléarisation majeure. La République de Corée, avec les Etats-Unis, le Japon, et nos nombreux partenaires à travers le monde, restons pleinement et résolument engagés dans la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne. Avec le Président Trump, nous sommes optimistes dans la poursuite du processus diplomatique pour tester les possibilités d’une résolution de paix. La République de Corée, les Etats-Unis, et nos partenaires insistons ensemble sur le fait que nous ne reproduirons pas les erreurs du passé et que la pression continuera jusqu’à ce que la Corée du Nord joigne les paroles aux actes concrets. Merci.»


 

Donald Trump : «Kim Jong-un a parlé dénucléarisation avec les représentants de la Corée du Sud, pas seulement une suspension. Aussi, pas de test de missile par la Corée du Nord durant cette période. De gros progrès sont faits mais les sanctions seront maintenues jusqu’à ce qu’un accord soit conclu. La réunion est en train d’être planifiée !»


 

Sonia Dridi : «Il y a quelques jours, Trump disait que les premiers signes d’ouverture de la Corée du Nord étaient grâce à lui, il ne cachait pas sa satisfaction, et les experts à Washington, même les plus sceptiques à l’égard du Président américain, reconnaissent ses mérites sur ce dossier. beaucoup disent que c’est complètement inattendu mais que sa stratégie semble avoir fonctionné. Et on parle déjà ici d’une rencontre qui marquera l’Histoire.»
– France 24, 9 mars 2018, 5h05


 

Cédric Faiche : «Si Donald Trump parvient à normaliser les relations avec la Corée du Nord alors que tous ses prédécesseurs ont échoué depuis plus de 60 ans, ce serait un tournant dans sa présidence, et il pourra se vanter à nouveau de maîtriser l’Art du Deal.»
– BFM TV, 9 mars 2018, 4h31


 

Jean-Eric Branaa sur la promesse de Kim Jong-un de dénucléariser la Corée du Nord et sa prochaine rencontre avec Donald Trump : «Trump est peut-être en train de démontrer que sa méthode de monter le ton et intensifier les sanctions est la bonne (…) aucun président américain n’avait réussi à résoudre ce conflit.»
– SUD RADIO, 9 mars 2018, 7h


 

Jean-Eric Branaa sur la prochaine rencontre de Donald Trump avec Kim-Jong Un : «Trump est le type d’homme qui peut aller au feu rencontrer Kim Jong-un et dire “C’est moi seul qui peux résoudre ce conflit jamais résolu”. Il a l’occasion de prouver qu’il est bien meilleur que tous les présidents qu’il y a eu.»
– RMC, 9 mars 2018, 6h34


 

Jean-Eric Branaa : «Les Etats-Unis et la Corée du Nord ont eu déjà beaucoup d’embrouilles depuis 1953, avec Bush ou Clinton, mais avec Trump il y a eu une pression très forte de sanctions qui je pense ont fonctionné. L’isolement de Kim Jong-un est réel.»
– France 24, 9 mars 2018, 20h06


 

Si Trump réussit à obtenir une paix avec la Corée du Nord, il réussirait un coup diplomatique exceptionnel. Juliette Morillot : «C’est intelligent et c’est un coup de Maître (…) Il faut qu’il aille à Pyongyang et ça va débloquer les choses.»
– RMC, 9 mars 2018, 7h10

 


Articles du Monde :
« Kim propose une rencontre à Trump pour “dénucléariser” la péninsule »
La proposition de rencontre de Kim Jong-un, un indéniable succès pour Donald Trump


Voir aussi : France 2 expliquait que Trump n’était pas responsable du rapprochement des 2 Corées. Le président sud-coréen les contredit. (12/01/18)

Invasion de rats et de souris dans une école du XVIIIe arrondissement de Paris
Sri Lanka : Violences entre Bouddhistes et Musulmans après le meurtre d'un jeune bouddhiste par des musulmans

Soutenez Fdesouche

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire




Solution 2 : S'abonner avec paypal


Option A : paiement mensuel



Option B : paiement hedomadaire




Solution 3 : Faire un don par chèque


Chèque à l'ordre d'Esprit de Clocher
Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France



Solution 4 : Faire un don en Bitcoin


Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4



Commentaires

Accueil
Menu
X