Plein ecran

La ministre autrichienne des Affaires étrangères fustige la politique de Merkel au sujet des migrants et félicite Viktor Orbán d’avoir sécurisé ses frontières

20/02

La ministre autrichienne des Affaires étrangères Karin Kneissl a fustigé la chancelière allemande Angela Merkel pour sa décision d’accueillir des centaines de milliers de migrants en 2015 et a félicité le Premier ministre hongrois Viktor Orbán d’avoir œuvré pour sécuriser les frontières européennes.

La nouvelle ministre, qui a été nommé par le FPÖ (Parti libéral de la liberté des migrations) mais officiellement indépendante, a été une critique des politiques migratoires de l’UE depuis la crise de 2015. Mme Kneissl a déclaré que l’Union européenne avait besoin d’une « réforme complète de l’ensemble du système d’asile et de la gestion des frontières ».

Selon Kneissl, les Etats membres de l’UE devraient se tourner vers le Premier ministre Orbán et son travail sur la prévention de l’immigration illégale, le chef d’état hongrois a eu raison de vouloir ferme ses frontières, selon elle.

Au sujet des réfugiés, Kneissl a déclaré: « L’Autriche a toujours accueilli des gens. Mais vous devez aussi vous demander d’où ils proviennent. Je me souviens que lorsque la loi martiale a été proclamée en Pologne dans mon enfance, nous avons soudainement eu cinq enfants polonais dans la classe qui étaient venus seuls. Ils partageaient notre culture »

Regrettant que la chancelière Merkel ait « invité » les migrants à venir en masse en Europe, Mme Kneissl a déclaré: « Il y a des migrants qui autrement ne seraient jamais venus sans l’appel de Merkel. Je voyageais au Moyen-Orient à l’automne 2015 et j’ai rencontré beaucoup de gens qui disaient: « Merkel nous a appelés! » Ils ont abandonné leur travail pour migrer en Europe. »

Der Spiegel

Dans les Bouches-du-Rhône, seuls 30,7% des collégiens musulmans se sentent Français
Le radicalisé arrêté grâce à la vidéo de son braquage sur YouTube

Commentaires

Accueil
Menu
X