Plein ecran

1800 € de crédit d’impôt pour les personnes hébergeant des réfugiés ?

20/02

Doubler le nombre d’heures de français, permettre aux demandeurs d’asile de travailler… : le rapport que dévoile lundi le député Aurélien Taché parie sur des mesures fortes pour améliorer l’intégration des réfugiés.

(…) Un crédit d’impôt jusqu’à « 1800 € par an maximum »

Il note notamment les difficultés « de trouver des familles volontaires (…) pour assumer ce rôle ». « Les gestionnaires de l’appel à projet – lancé par Emmanuel Cosse – notent ainsi un certain essoufflement dans le recrutement des familles d’accueil (faible nombre de candidats, inadéquation de certaines familles, etc.) ». Il préconise donc dans un premier temps de « renforcer la communication sur le dispositif ».

Il propose également de mettre en place « une incitation financière, sous forme d’un ‘crédit d’impôt solidarité’, tout en conservant le principe du bénévolat pour la mise à disposition d’un hébergement ». « À l’image de la réduction d’impôt pour dons à des associations d’intérêt général ou d’utilité publique, je propose de créer un dispositif de crédit d’impôt reposant sur la déclaration par une association agréée de dons de nuitées d’hébergement bénévole ».

Dans son rapport, Aurélien Tâché évoque un tarif de cinq euros par nuitée, ce qui pourrait porter le montant total du crédit d’impôt à « 1800 € par an maximum ».

LCI

Merci à Bellegarde

Plus un pays est égalitaire, moins les femmes s'orientent vers des études scientifiques
"Si on faisait du journalisme ?" : Vif échange entre Patrick Cohen et Périco Légasse dans "C à vous"

Commentaires

Accueil
Menu
X