Plein ecran

Montpellier : un tramway ciblé par des tirs d’arme automatique près de l’arrêt Malbosc ?

19/02

L ‘attaque a eu lieu vendredi 16 février. Un témoin affirme que les tirs provenaient d’une arme automatique.

« J’ai entendu comme une rafale, on s’est tous couchés d’un coup, je suis encore pas bien. » Rabah prend le tramway vendredi soir vers 20 h 30 à Malbosc, sur la ligne 1, en direction du centre-ville. C’est entre les stations Malbosc et Château d’O que cet usager entend, en provenance d’un petit bois bordant des résidences, une série de coups.

« Le tram ne s’est pas arrêté tout de suite, car le chauffeur n’a rien entendu, précise-t-il. On roulait sur la ligne droite à environ 60 km/h. J’ai appelé le pilote quand nous sommes arrivés à l’arrêt d’après. Il est venu jusqu’à nous et a fait évacuer la rame, et puis plus rien… Il est probablement rentré au dépôt. »

Un témoin évoque des tirs d’arme automatique

Pour le témoin, pas de doute : les impacts proviennent d’une arme automatique. « Je n’ai pas entendu la détonation mais la série de chocs contre la vitre. Et je suis formel : j’ai fait l’armée, et ce ne sont pas des jets de pierre ni du coup par coup. »

Tout ce que l’on peut constater pour le moment, ce sont les trois trous sur l’une des portes du tramway, dont l’un mesure quasiment vingt centimètres de diamètre. Des pierres jetées sur les vitres peuvent-elles les transpercer de cette façon ? Les forces de l’ordre, qui ont constaté les dégradations, restent très prudentes et n’écartent pas l’hypothèse des jets de pierre.

 

(Merci à Gallo)

L'Islande pourrait interdire la circoncision "à but non médical"
Algérie : les ONG dénoncent de nouvelles expulsions de migrants

Commentaires

Accueil
Menu
X