Plein ecran

La journaliste de LCP qui a porté plainte pour agression sexuelle contre Frédéric Haziza démissionne (MàJ : la polémique enfle)

19/02

19/02/18


Après la démission d’Astrid de Villaines, la journaliste de LCP qui a déposé une plainte pour agression sexuelle contre l’animateur Frédéric Haziza, la Société des journalistes de LCP-AN a émis un communiqué pour parler d’« un nouveau coup dur pour la rédaction » et une crise au sein de la chaîne qui se poursuit depuis trois mois maintenant.

« Un départ dans des conditions déplorables »
« Malgré nos alertes, nous ne pouvons que constater avec amertume un climat de travail toujours délétère, peut-on lire. L’image de LCP-AN, son plus grand atout, est abîmée. Nos partenaires historiques, Le Monde et France Info, ont rompu leurs engagements. Et la fuite des talents a commencé. Le départ dans des conditions déplorables de notre collègue Astrid de Villaines est un coup dur pour les droits des femmes et pour la rédaction, dont elle était un pilier. Nous lui apportons tout notre soutien. »

Une nouvelle direction en mars
Alors que le mandat de la présidente actuelle, Marie-Ève Malouines, s’achève fin juin, la SDJ a exprimé « ne pas souhaiter pas interférer avec le processus de désignation de la future direction, qui suit actuellement son cours ». Marie-Ève Malouines est candidate à sa propre succession, face aux journalistes Bertrand Delais et Thierry Guerrier. C’est le président de l’Assemblée nationale François de Rugy qui décidera en mars.
20minutes


18/02/18

Le départ de Astrid de Villaines est lié à la réintégration de Frédéric Haziza, a-t-elle indiqué, mais aussi à la proposition qui lui a été faite par une autre rédaction.

« J’aurais préféré partir dans d’autres circonstances, mais le contexte était trop pesant« , explique la journaliste Astrid de Villaines, qui a présenté sa démission vendredi, faute d’obtenir une rupture conventionnelle après sept ans passés à LCP.

Frédéric Haziza, suspendu en novembre après le dépôt de plainte d’Astrid de Villaines pour une agression sexuelle survenue en 2014, a été réintégré début janvier. Cette décision a suscité la colère d’une partie de la rédaction, qui avait voté une motion de défiance à l’encontre des dirigeants de la chaîne Marie-Eve Malouines et Eric Moniot.

Nouvel Obs

Allemagne : pour la première fois, l'AfD anti-immigration devance le SPD dans un sondage et devient le 2ème parti du pays
L'acteur Gérard Depardieu part s'installer en Algérie : "C’est un peuple d’une grande intelligence qui a été bousculé par une armée d’analphabètes en 1830"

Commentaires

Accueil
Menu
X