Plein ecran

Désertification urbaine : lorsque les centres-villes se meurent

Fév
2018
Les centres villes se meurent : c’est le cri d’alarme de centaines d’élus en France. En cause, la vacance commerciale qui depuis 2010 augmente d’un point par an. Dans les villes de + de 25.000 habitants, son taux atteindrait 11,3%. et dans les villes de 40 à 50.000 habitants, les lumières s’éteignent après 19 heures.

En 40 ans, la France a gagné 16 millions d’habitants, mais perdu près de 3 millions de magasins : la diagonale du vide et le nord sont particulièrement touchés, alors qu’ils connaissent déjà un déclin économique et démographique durable.

Dans le viseur : la périphérie où vivent désormais 2/3 des Français et où les centres commerciaux poussent comme des champignons. Aujourd’hui, leur volume augmente de 22%, dont 90% hors des villes. Pour faire face, les élus veulent favoriser le retour des boutiques en ville. avec des allègements de fiscalité et l’installation d’équipement publics. Objectif : revitaliser les artères urbaines en ciblant les habitudes de consommation des habitants.

Un élu AfD traite les Turcs de "marchands de cumin" et de "chameliers" : vives réactions en Allemagne
Christian Clavier critique violemment les César et leur "audimat pathétique"

Commentaires

Accueil
Menu
X