Plein ecran

Affaire Mennel : « On ne censure pas une idéologie totalitaire et mortifère, on la combat ! »

14/02
Par Isabelle Barbéris

Agrégée de Lettres modernes, ancienne élève de l’École normale supérieure de Fontenay Saint-Cloud, Isabelle Barbéris est Maître de conférences en arts du spectacle à l’université Paris Diderot et chercheuse associée au CNRS. Elle revient sur la notion de «censure», après que Mennel Ibtissem a quitté l’émission de TF1 suite à la polémique sur sa proximité avec l’islam radical. Selon elle, lutter contre une idéologie mortifère est un acte salutaire, qui relève de la responsabilité de tous.

C’est du fait de cette mauvaise compréhension de la notion de censure, et de la dilution morale du capitalisme de l’attention, que TF1 n’a pas osé prendre de position publique. Il aurait pourtant été bienvenu que la première chaîne française exprime une position exemplaire, plutôt que de jouer sur de multiples tableaux, laissant à l’évincée la possibilité de se présenter à la fois en victime ou en «femme libre de ses choix» (ce lieu commun de la servitude volontaire).

Condamner, ne pas programmer des représentants d’une idéologie totalitaire ne relève en rien de la censure, mais du simple office de la responsabilité morale qui est censée aussi valoir dans les stratégies de programmation privée. Nous avons oublié que le fait d’agir en tant que personnalité morale privée ne dédouane en rien des principes minimaux de l’humanisme, et qu’en ce cas, valoriser et médiatiser l’image glamour non seulement de l’oppression de la femme, mais d’une idéologie intégralement totalitaire, excède les cadres du libéralisme relativiste et interroge la responsabilité du médiateur et du diffuseur.

L’affaire Mennel montre deux choses: du point de vue sociétal, l’endoctrinement hélas banal d’une partie de la jeunesse devenue chair à canon maquillée d’une idéologie totalitaire, désormais structurée. Ceux qui l’excusent ou la pardonnent au nom de son jeune âge ou de sa supposée innocence sont les mêmes que ceux qui pourvoient à cet endoctrinement délétère. Ceux qui se forgent une conscience morale en disant ne pas vouloir «censurer» se trompent à la fois de langage, et de combat, car on ne censure pas une idéologie totalitaire: on la combat. […]

Le Figaro

Merci à SimonMcKay

Ces pays musulmans où il est interdit de célébrer la Saint-Valentin
Relaxe ou prison pour le logeur de terroristes Jawad Bendaoud ?

Soutenez Fdesouche

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire




Solution 2 : S'abonner avec paypal


Option A : paiement mensuel



Option B : paiement hedomadaire




Solution 3 : Faire un don par chèque


Chèque à l'ordre d'Esprit de Clocher
Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France



Solution 4 : Faire un don en Bitcoin


Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4



Commentaires

Accueil
Menu
X