Plein ecran

Des employés de l’organisation humanitaire Oxfam sont à présent accusés de viol

J-6

De nouvelles accusations sont portées contre l’ONG britannique. Une ancienne responsable parle d’une « culture d’abus sexuels ».

Les révélations d’une ancienne dirigeante d’Oxfam, allant jusqu’à accuser de viols certains employés au Sud-Soudan, ont alimenté mardi le scandale touchant l’ONG britannique. Elle est déjà dans le viseur du régulateur des organisations humanitaires.

Helen Evans, directrice de la prévention interne à Oxfam entre 2012 et 2015, a dénoncé l’existence d’une «culture d’abus sexuels au sein de certains bureaux», faisant état de viols ou tentatives de viols au Sud-Soudan ou d’agressions sur des mineurs bénévoles dans des magasins tenus par l’ONG au Royaume-Uni.

«Extrêmement inquiète» de résultats de sondages internes

Selon une enquête interne menée auprès de 120 personnes dans trois pays différents entre 2013 et 2014, entre 11 et 14% des personnels déployés avaient été victimes ou témoins d’agressions sexuelles. Au Sud-Soudan, quatre personnes avaient été victimes de viols ou de tentatives de viols.

«Cela concerne des agissements de salariés sur d’autres salariés. Nous n’avons pas réalisé d’enquête sur les bénéficiaires de nos programmes d’aide. Mais j’étais extrêmement inquiète de ces résultats», a-t-elle révélé sur Channel 4. (…)

17 députés, dont 15 En Marche, n'ont pas prononcé 1 mot à l'Assemblée Nationale depuis leur élection
Maghreb: une labellisation du couscous moins anodine qu'il n'y paraît

Commentaires

Accueil
Menu
X