Plein ecran

Himalaya : l’alpiniste Élisabeth Revol « en colère » contre la lenteur des secours pakistanais

Fév
2018

Dix jours après son sauvetage, la Française estime que son compagnon de cordée polonais aurait pu être sauvé si l’opération avait été lancée « à temps » et « organisée ». Ses proches dénoncent également la surenchère sur les sommes exigées « en cash sur la table » par les secours pakistanais.

(…) Des secours qui ont rencontré « des freins et des problèmes », a déploré Ludovic Giambiasi, qui a coordonné les bonnes volontés et les compétences internationales depuis Gap (Hautes-Alpes). Parmi les plus regrettables, selon lui, il y a eu des « mensonges de certains Pakistanais » sur la « disponibilité, la réservation et les capacités des hélicoptères » à monter ou non chercher Tomek à plus de 7.000 m d’altitude, puis à chercher Élisabeth Revol, descendue jusqu’à 6.300 m par ses propres moyens, puis au camp de base avec l’aide des Polonais Denis Urubko et Adam Bielecki.

Sans compter la surenchère sur les prix, « partis de 15.000 dollars et montés à 40.000 » pour finalement être exigés « en cash sur la table » ; la lenteur de préparation des engins, « jamais prêts à décoller au lever du soleil »; des « refus d’autorisations » et évidemment « la météo ».

(…) Le Figaro

Dialogue entre une féministe d'extrême-gauche et un employé de Décathlon
Des scientifiques ont recréé le visage de la reine Néfertiti, les "afrocentristes" en colère crient au complot et estiment que les Égyptiens anciens étaient noirs

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu