Plein ecran

D’anciens travailleurs du STO demandent réparation à l’Allemagne

06/02

 

Entre 1943 et 1945, ils ont été envoyés de force en Allemagne pour y travailler au service de l’Etat nazi. D’anciens membres français du STO ont décidé de demander réparation. Lundi, la première chambre civile du tribunal de grande instance de Paris va étudier leur demande, rapporte Le Parisien.

Quatre hommes et une vingtaine d’héritiers. Le TGI va examiner la demande de quatre anciens participants du STO ainsi que celle d’une petite vingtaine d’héritiers, représentant de ceux qui sont morts depuis. Il s’agit d’une procédure inédite devant la justice française, une précédente tentative devant les prud’hommes ayant échoué. (…)

100.000 euros. Me Emmanuel Ludot va réclamer à l’Etat allemand pour ses clients la réparation d’un préjudice estimé à 100.000 euros. « Le STO doit être assimilé à de l’esclavage. C’est un crime contre l’humanité, donc imprescriptible. Le profit tiré de cet esclavage par l’Etat allemand entre 1943 et 1945 s’analyse comme un recel de ce crime », explique-t-il. La 1ere chambre civile du tribunal de grande instance rendra sa décision dans quelques semaines.

TF1 réagit à l'affaire Mennel dans The Voice et s'achemine vers l'éviction de la candidate : "On ne peut garder une personne qui tient des propos contre la loi de la République"
Accueil des migrants. Jacques Attali/ Bénédicte Peyrol : «Il est urgent d’expliquer ce qu’est la France»

Commentaires

Accueil
Menu
X