Plein ecran

Abus sexuels pédophiles commis par les forces de sécurité afghanes : les soldats américains forcés de détourner le regard

Jan
2018

À 5 753 occasions entre 2010 et 2016, l’armée américaine a dénoncé des «violations flagrantes des droits de la personne» perpétrées par l’armée afghane, y compris de nombreux exemples d’exploitation sexuelle d’enfants. Si cela est vrai, la loi américaine exige que l’aide militaire soit coupée à l’unité fautive.

Ce n’est pas arrivé une fois.

Selon un rapport publié lundi par l’Inspecteur général spécial pour la reconstruction de l’Afghanistan, connu sous le nom de Sigar, ce constat faisait partie des conclusions d’une enquête sur les abus sexuels commis par les forces de sécurité afghanes et l’indifférence supposée de l’armée américaine .

Le rapport, commandé sous l’administration Obama, a été considéré comme si explosif qu’il a été marqué à l’origine « Secret / No Foreign », avec la recommandation qu’il reste classé jusqu’au 9 juin 2042. Le rapport a été terminé en Juin 2017, mais il semble ont inclus des données seulement jusqu’en 2016, avant l’arrivée de l’administration Trump.

Le rapport publié lundi a été fortement expurgé, et au moins dans les parties publiques il a peu fait pour répondre aux questions sur la prévalence des abus sexuels sur les enfants dans l’armée et la police afghanes, et comment les militaires américains détournaient le regard de bacha bazi, ou «jeu de garçon», dans lequel certains commandants afghans gardent les garçons mineurs comme esclaves sexuels. (….)

(Merci à OrangeHalcyon)

L’ancien leader du groupe Sharia4Belgium, Fouad Belkacem, craint de perdre sa nationalité belge
"Les Japonais sont sous le choc" : des rames du métro de Tokyo taguées 3 fois en 6 jours, les suspects seraient anglophones

Commentaires

Accueil
Menu