Plein ecran

Un TGV percute des plaques de béton dans le Vaucluse, 150 passagers débarqués

22/01

158 passagers d’un TGV à destination de Paris ont dû descendre à Piolenc ce dimanche, après un incident sur la voie. Leur TGV a heurté un obstacle.

Il s’agirait d’un « acte malveillant » selon François Arlaud, substitut du procureur à Carpentras, qui suit le dossier. Il n’est pas question d’acte terroriste.

Dimanche matin, un TGV venant d’Aix-en-Provence a percuté plusieurs plaques de béton sur les voies à hauteur de Caderousse, en Haut-Vaucluse, des plaques qui servent à cacher les câbles utilisés par la SNCF. « Ce ne sont pas des grosses plaques », précise-t-on à la SNCF, de la taille « de plaques d’égout », ajoute le parquet.

« Un acte malveillant » – François Arlaud, substitut du procureur

Les plaques ont été « pulvérisées« , précise le substitut du procureur. La rame, lancée à plus de 200 km/h a mis plusieurs centaines de mètres avant de pouvoir s’arrêter. Le conducteur a fait les constatations, puis a ramené la rame, à vitesse réduite sur une voie de service, quelques kilomètres plus loin à Piolenc. (…)

Le rappeur Fianso jugé pour «entrave à la circulation» dans deux de ses clips (Màj : "il regrette terriblement")
Marseille : émeute kurde devant le consulat turc

Commentaires

Accueil
Menu
X