Plein ecran

Arménie : le Parlement reconnaît le génocide des Yézidis par l’État islamique

18/01
Le Parlement arménien a adopté à l’unanimité hier une résolution reconnaissant comme génocide les massacres de masse des Yézidis en Irak en 2014 qui ont été commis par le groupe extrémiste de l’État islamique (EI). L’Assemblée nationale a également appelé la communauté internationale à poursuivre les personnes directement responsables des massacres et à “prendre des mesures pour assurer la sécurité de la population yézidie“.

Des milliers de Yézidis ont été kidnappés par l’EI quand ils ont envahi la ville de Sinjar, au nord-ouest de l’Irak, en août 2014, et la plupart d’entre eux sont toujours portés disparus. Fin 2015, 30 fosses communes de Yézidis y ont été retrouvées. Un nombre inconnu de Yézidis a été déporté vers la Syrie voisine.

Le gouvernement américain a officiellement déclaré en mars 2016 que l’EI était « responsable du génocide » contre les yézidis ainsi que contre les chrétiens et les autres minorités religieuses et ethniques en Irak et en Syrie. Un autre rapport publié par des enquêteurs des Nations Unies est arrivé à la même conclusion : pour eux, les actions des militants islamistes contre les Yézidis répondent à la définition du terme de “génocide“ mis en avant dans la Convention des Nations Unies de 1948.

Dans sa résolution, le Parlement arménien annonce qu’il “reconnaît et condamne fermement le génocide du peuple yézidi perpétré par des groupes terroristes en 2014 sur le territoire irakien“. Celui qui est à l’origine de cette résolution, c’est Rustam Makhmudian, seul membre ethnique des Yézidis représentant au Parlement le parti au pouvoir en Arménie, le HHK. M. Makhmudian a présenté ce document à ses homologues lundi, établissant des parallèles entre les atrocités de 2014 contre les Yézidis irakiens et le génocide arménien de 1915 dans l’Empire ottoman.

Les Turcs ottomans ont également tué et déplacé de nombreux yézidis pendant la Première Guerre mondiale. Des milliers d’entre eux ont fui vers ce qui est maintenant la République d’Arménie. On estime que 50.000 yézidis vivent actuellement en Arménie, ce qui en fait la plus grande minorité ethnique du pays.

Le président Serge Sarkissian a condamné les massacres et déportations des Yézidis irakiens peu après leur premier rapport à l’été 2014. Sarkissian a demandé au ministère des Affaires étrangères et aux missions diplomatiques à l’étranger de “redoubler d’efforts pour montrer la question sur la scène internationale“.

Une série de manifestations organisées par les Yézidis à Erevan a suivi. Ils ont dénoncé le fait que, selon eux, le gouvernement arménien était lent à réagir aux atrocités.

En avril 2016, les dirigeants de la communauté arménienne Yézidi ont inauguré un mémorial dans le centre-ville d’Erevan pour les Yézidis et autres personnes massacrées par les extrémistes de l’EI. Said Avdalian, chef d’un groupe de jeunes yézidis, a salué hier la résolution parlementaire arménienne comme étant un “événement historique“.

Armenews

Merci à Pythéas

Société Générale : Bercy réclame 2,2 milliards d'euros à la banque
"Les migrations ont toujours été positives pour le développement de l’humanité"

Soutenez Fdesouche

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire




Solution 2 : S'abonner avec paypal


Option A : paiement mensuel



Option B : paiement hedomadaire




Solution 3 : Faire un don par chèque


Chèque à l'ordre d'Esprit de Clocher
Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France



Solution 4 : Faire un don en Bitcoin


Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4



Commentaires

Accueil
Menu
X