Plein ecran

Dérives djihadistes à la Grande Mosquée de Bruxelles : L’Arabie saoudite accepte d’en céder la gestion à la Belgique

17/01

 

L’Arabie saoudite est disposée à accorder plus de responsabilités aux responsables musulmans de Belgique dans la gestion de la Grande Mosquée du Cinquantenaire à Bruxelles, a affirmé mardi le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders. « Il y a un accord avec les Affaires étrangères saoudiennes pour avoir une implication plus grande des communautés locales dans la gestion de la Mosquée », a-t-il affirmé à la presse à l’issue d’une rencontre avec son homologue saoudien, Adel al-Jubeir, au Palais d’Egmont à Bruxelles – la seconde du genre en sept mois.

M. Reynders a ensuite expliqué qu’il existait désormais un accord « pour dire que la Belgique peut reprendre en main la gestion de cette Grande Mosquée et la confier probablement à une autorité locale, une autorité du culte musulman. Probablement l’Exécutif des musulmans de Belgique ».

« Maintenant, c’est au ministère (belge) de l’Intérieur et à celui de la Justice de travailler sur ce sujet », a ajouté le chef de la diplomatie belge.

La commission d’enquête sur les attentats du 22 mars avait pointé du doigt, dans le cadre du troisième volet de sa mission, le radicalisme en Belgique, la mainmise de Riyad sur la Grande Mosquée du Cinquantenaire à Bruxelles, à travers la Ligue islamique mondiale. L’un des experts de la commission a suggéré de confier cette mosquée, décriée pour la vision très rigoriste de l’islam qui y serait enseignée, à l’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB), ce qui impliquerait de casser la concession accordée en 1967 par la Belgique au royaume saoudien – opération potentiellement délicate diplomatiquement, mais qui a fait l’objet de discussions lors de la visite d’une délégation belge de haut niveau du 5 au 8 novembre derniers dans les pays du Golfe.

M. Reynders a toutefois réclamé une « transparence totale » sur le financement de la mosquée. « Il faut un accord préalable de la Belgique avant qu’un financement puisse intervenir. S’il n’y a pas d’accord préalable et qu’on constate un financement, celui-ci devra s’arrêter. Et cela concerne, par exemple, aussi bien une mosquée qu’une école islamique », a-t-il dit.

Le Conseil d'Etat juge insuffisante l'allocation logement pour les demandeurs d'asile
Le hérisson en chocolat n'était pas raciste : Le CRAN débouté

Soutenez Fdesouche

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire




Solution 2 : S'abonner avec paypal


Option A : paiement mensuel



Option B : paiement hedomadaire




Solution 3 : Faire un don par chèque


Chèque à l'ordre d'Esprit de Clocher
Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France



Solution 4 : Faire un don en Bitcoin


Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4



Commentaires

Accueil
Menu
X