Plein ecran

Crack dans le métro parisien : à certaines stations, des conducteurs décident de ne plus marquer l’arrêt

Jan
2018

Agents et usagers de la RATP menaient ce lundi matin une opération de tractage pour interpeller sur la présence accrue de toxicomanes dans certaines stations du nord de Paris. Des conducteurs décident de ne pas y marquer l’arrêt, pour assurer la sécurité des voyageurs.

Sur les lignes 12 et 4 au nord de Paris, leur présence est quotidienne. Station Marcadet Poissonnier, ligne 4, une femme simplement assise sur le quai allume sa pipe à crack. Quelques arrêts plus loin, porte de la Chapelle, un homme fait de même, tandis que les voyageurs continuent de déambuler autour de lui. Certaines stations du nord de Paris sont ainsi devenues des lieux de deal, où les usagers côtoient au quotidien les toxicomanes.

BFMTV

Natacha Bouchart : "Les migrants de Calais refusent l'aide humanitaire que l'État leur propose"
Trump : «Je ne suis pas raciste. Je suis la personne la moins raciste que vous ayez jamais interviewée.»

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu