Plein ecran

Intégration des réfugiés : le travail à faire est « énorme », estime un député LREM

13/01

Aurélien Taché, auteur d’un prochain rapport très attendu sur l’intégration des réfugiés, estime que le plus gros travail à faire est sur l’apprentissage de la langue. Il a été président de l’UNEF Limoges.

« Sur la langue on perd un temps fou », considère le député LREM Aurélien Taché, missionné l’été dernier par Emmanuel Macron pour rendre un rapport sur l’intégration des réfugiés, alors que le gouvernement boucle son projet de loi « asile et immigration ».

Après avoir entendu près de 200 personnes pour confectionner son rapport, le député La République en marche doit en rendre les conclusions « d’ici trois semaines », a-t-il affirmé. Celles-ci serviront notamment à alimenter la politique migratoire du gouvernement. […]

En matière d’intégration, le député plaide notamment pour « raisonner d’abord en termes d’accès à l’emploi et à la formation », afin de fournir aux réfugiés des « offres d’emplois adaptées ». […]

Si pour le député LREM, « le contrat d’intégration républicaine reste le noyau dur », des modifications doivent encore être apportées. Malgré le fait que son budget ait augmenté – passant de 59 à 71 millions d’euros entre 2017 et 2018 selon l’Ofii (Office français d’immigration et d’intégration) – il faudrait « au moins doubler » le volume d’heures de langue prévu. Le député préconise de le porter à « 400 heures pour les non-francophones », voire « 600 pour les analphabètes », au lieu des actuelles 240 heures. […]

news.yahoo

Des scientifiques suisses ont découvert chez des migrants africains présents en Europe une nouvelle forme de tuberculose très résistante
Grande-Bretagne : Sadiq Khan interrompu en plein discours par des militants pro-Trump

Commentaires

Accueil
Menu
X