Plein ecran

L’Autriche refuse d’accueillir un combattant de Daesh nécessitant une opération en urgence

10/01

Illustration
Image d’illustration

L’Autriche invoque des «risques importants» pour la sécurité du pays. Le ministère de l’Intérieur autrichien a confirmé mercredi s’être opposé à l’accueil d’un Géorgien, soupçonné d’être un combattant de l’organisation Etat islamique, qui devait être opéré d’urgence à Vienne.

Blessé d’une balle à la tête
Temirlan M., 19 ans, un proche présumé du Tchétchène Akhmed Tchataïev, cerveau de l’attentat djihadiste à l’aéroport d’Istanbul en 2016, a été blessé d’une balle à la tête lors d’une intervention des forces spéciales dans le nord de la Géorgie le 26 décembre, selon le quotidien Kronen Zeitung.

Contacté par les autorités géorgiennes qui ont demandé à ce que l’homme, tombé dans le coma, puisse être d’opéré d’urgence dans un hôpital viennois, le gouvernement a opposé son veto à cette venue, a indiqué un porte-parole, confirmant une information du journal. L’arrivée de Temirlan M. aurait comporté des «risques importants pour la sécurité intérieure» du pays, a souligné le ministère, pointant le risque d’une tentative de libération par la force ou d’un chantage pour le faire relâcher.

De nombreux candidats au djihad
L’Autriche, un pays de 8,7 millions d’habitants comptant une importante communauté tchétchène, est un de ceux en Europe ayant recensé le plus de candidats au djihad, rapporté à sa population.

(…)

20 minutes

Tunisie : 1 mort et 200 arrestations après une quatrième nuit d'émeutes contre la vie chère
Stains (93) : "Chez les jeunes délinquants, il y a un sentiment d'impunité grandissant"

Commentaires

Accueil
Menu
X