Plein ecran

Iran : le mirage des PME françaises

05/01
En Iran, cinq jours de manifestations ont entraîné des violences qui ont fait 21 morts. Des événements qui risquent de jeter un froid dans les relations économiques entre l’Iran et la France. Des entreprises françaises avaient fait leur retour sur le marché iranien après la fin des tensions liées au nucléaire.

Début 2016, les sanctions américaines ont été levées, les entreprises ont espéré investir ce marché, des espoirs refroidis. L’époque semble loin où 130 délégations françaises étaient à Téhéran avec le gouvernement pour tenter de négocier de nouveaux marchés. Aujourd’hui, moins d’une cinquantaine sont implantées. Les banques craignent de les financer et la corruption en Iran est encore présente.

"Le stationnement payant est un racket", estime un avocat spécialiste en droit routier
Trump met ses menaces à exécution et suspend une aide de plus de 255M$ au Pakistan accusé de ne pas faire assez contre le terrorisme

Commentaires

Accueil
Menu
X