Plein ecran

Des comptes bancaires de Jamel Debbouze vidés par son assistante marocaine

Jan
2018

Début 1999, à l’occasion d’un spectacle, Jamel Debbouze rencontre Nadia. Alors âgée de 26 ans, elle est d’origine marocaine comme lui. Autodidacte, caissière puis manager de fast food McDonald’s, elle prétend auprès du comique avoir travaillé pour le fisc, et lui propose de se pencher sur les comptes de sa société, Kissman Productions.

Nadia affirme alors à Jamel que son agent et associé, Jacques Massadian, lui a « pris de l’argent ». « C »était faux, mais cela m’a amené à me séparer de lui », dira plus tard Jamel à la justice.

Rapidement, Jamel la fait recruter par Kissman comme assistante financière, et lui confie de plus en plus de tâches. En décembre 1999, il lui demande d’ouvrir un nouveau compte bancaire au CIC, et d’y déposer 134.071 euros. Nadia s’acquitte de la mission, et ouvre le compte hors de la présence de Jamel. Sur tous les documents fournis à la banque, elle imite la signature du comédien, et en profite pour s’octroyer une (fausse) procuration sur le compte. Comme pièce d’identité, elle fournit un passeport périmé de Jamel datant de 1994. Et comme adresse, elle fournit l’adresse des parents de Jamel à Trappes qui figure sur ce vieux passeport (elle ira ensuite récupérer les courriers de la banque auprès des parents de Jamel).

Comptes vidés
Durant les mois qui suivent, Nadia effectue 14 virements depuis ce compte au profit de sa famille. Parallèlement, elle retire d’importantes sommes sur le compte de la société Kissman, grâce à des chèques où elle imite la signature de Jamel. Au total, elle détourne ainsi 466.672 euros en six mois.
(…)

BFM TV

(Merci à Roblo)

Durant ses vœux Emmanuel Macron s'est adressé directement à ses «concitoyens européens»
Les agents de la sécurité privée vont pouvoir être armés

Commentaires

X
Accueil
Menu